Élémentaire de feu

De Sorceleur Wiki
Aller à : navigation, rechercher
{{{caption}}}
Élémentaire de feu
Détails
V.O.
Żywiołak ognia

Élémentaire de feu dans The Witcher[modifier | modifier le wikicode]

Dans The Witcher 2: Assassins of Kings[modifier | modifier le wikicode]

Entrée de Journal[modifier | modifier le wikicode]

Les mages excellant dans l'Art peuvent créer des portails entre les dimensions, selon les règles des quatre éléments, et enjoindre les créatures s'y trouvant à les servir. Herbert Stammelford, membre du premier Conclave, disposait d'un D'ao, un génie de la terre. Sur ordre du mage, celui-ci déplaça une montagne qui cachait la vue de sa fenêtre. Les mages contemporains n'ont beau être que de pâles imitations des anciens maîtres, ils sont encore très compétents. Le plus puissant de tous peut, par exemple, invoquer des élémentaires de feu pour le servir et le protéger.
L'élémentaire de feu, semblable aux créatures post-Conjonction, vient d'une autre réalité à laquelle notre monde est étranger. D'après les philosophes, les élémentaires de feu n'éprouvent aucune émotion et ne pensent même pas comme un troll ou une autre créature familière. Entièrement contrôlés par la magie, ils obéissent aveuglément aux ordres du mage. Si son maître fume par plaisir, l'élémentaire allumera sa pipe et, en cas de danger, il n'hésitera pas à incinérer ses ennemis.
Le feu n'est pas la seule arme de l'élémentaire. Si vous avez déjà été frappé par une torche incandescente, vous aurez une petite idée de ce que combattre ce monstre implique. Les sorceleurs s'y frottent rarement, mais ils savent que le signe d'Igni ne sert à rien, contrairement aux attaques puissantes. Les ripostes de l'élémentaire sont mortelles, si bien qu'il vaut mieux ne pas trop s'exposer. Il faut aussi garder à l'esprit les nombreuses surprises inhérentes aux flammes. En fait, mieux vaut demander gentiment au mage de rappeler son chien.
Mettre le feu à un élémentaire de feu n'est pas la meilleure idée qui soit. Oubliez donc le signe d'Igni contre lui. La créature résiste aussi au poison et au saignement, vu que son corps est fait de flammes. En fait, l'élémentaire n'a aucun point faible, mais la plupart des moyens à disposition du sorceleur ont une certaine efficacité.

Dans The Witcher 3: Wild Hunt[modifier | modifier le wikicode]

Entrée de Journal[modifier | modifier le wikicode]

Le premier élémentaire de feu fut créé par Ransant Alvaro. Hélas, l'illustre érudit périt le jour même dans l'incendie qui détruisit son laboratoire… et tous les bâtiments attenants.
– Tarvix Sandoval, "Des origines de l'énergie magique"
Élément de la destruction par excellence, le feu engendre tout naturellement des créatures à son image. Un élémentaire de feu est forgé dans les flammes à l'aide de rituels magiques complexes dans un seul et unique but : l'anéantissement. Un but qu'il poursuit, dès sa création, avec une implacable détermination.
L'élémentaire de feu projette des boules de feu et des torrents de flammes pour réduire en cendres tout ce qui se dresse sur sa route. Comme les golems et les autres élémentaires, il ne saigne pas et est immunisé aux effets du poison. Le feu (d'origine naturelle ou magique) ne le blesse pas, mais au contraire le renforce : inutile d'espérer l'abattre avec le signe d'Igni. Enfin, s'il est vulnérable aux lames d'argent, il émane de lui une chaleur si intense qu'il est presque impossible de s'en approcher. La meilleure méthode pour vaincre un élémentaire de feu consiste donc à garder ses distances pour l'affaiblir à l'aide de bombes givrantes ou au dimeritium.

Dans The Witcher, le jeu de rôle officiel[modifier | modifier le wikicode]

Commoner Superstition[modifier | modifier le wikicode]

Spotted a fire elemental on the battlefield in the last war! Made me glad I was an arbalist and not a frontline fighter! The thing was chargin’ through the rank and file soldiers like a wildfire in a dry Redanian forest. Heh, poor bastards never stood a chance. Personally, saw the thing take its great spiky fist and crush the head of a chargin’ horse in one swing! Then the poor critter’s body just burst into flames! Heard somewhere that fire elementals burn souls to replenish their magic. Every person they kill gets all bottled up in their chest like kindlin’ in a furnace and when the beast starts wearin’ down it burns ‘em all and starts glowin’ bright again....
—Rodolf Kazmer

Lore & Behavior[modifier | modifier le wikicode]

The magic ritual that summons a fire elemental from outside our reality and binds it to the caster’s will is a complicated one, achievable by only the most skilled of mages.
Fire elementals are aggressive, as is typical of fire magic, and are summoned by mages for the purpose of destroying their foes, for which they are extremely proficient. Mages of a certain skill always seem to end up with foes that need destroying.
Rarely, near the rim of an active volcano or at the heart of a desert, a wild fire elemental might be found.
The easiest way to fight a fire elemental is to apologize to the mage you’ve angered. If that ship has already sailed, you have an uphill battle ahead of you.
Attacking a fire elemental from a distance is a dangerous proposition. They are capable of summoning lines of fire from the earth at a significant distance and are faster than their brethren, allowing them to close the distance more quickly. Once you close with a fire elemental you’ll have to deal with the aura of intense heat that emanates from their body. Any ice, water, or wind spell will do the trick, as will a Dimeritium Bomb. Once their flames have been dampened, you’ll be able to approach it to attack without getting singed by this aura. Keep in mind that it’s fists are too heavy to be blocked or parried, so you’ll need to dodge and it is capable of summoning a ring of fire around itself. Finally, try not to let the mage you’ve angered cast a fire spell on the elemental, as it will reignite its aura and heal its wounds.

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

Notes[modifier | modifier le wikicode]


Références[modifier | modifier le wikicode]