An Skellig

De Sorceleur Wiki
Aller à : navigation, rechercher

Îles

An Skellig est une des îles de l'archipel de Skellige.


Sous la plume de Sapkowski[modifier | modifier le wikicode]

—Notre barcasse, poursuivit la pêcheuse en promenant son regard sur les visages de ses auditeurs, est sortie en mer par un matin blafard, en direction du parc à huîtres, entre An Skellig et Spikeroog, là où on pose d’habitude les filets pour attraper les saumons. La plus grande agitation régnait, car un orage s’annonçait, le ciel s’assombrissait fortement à l’ouest. Il fallait remonter les filets le plus vite possible, ou sinon, vous le savez aussi bien que moi, après la tempête il ne reste plus dans les filets que des gueules de saumons pourries, rongées, toute la pêche est foutue.
La Tour de l'Hirondelle, page(s) ?

Des terrasses supérieures de la citadelle de Kaer Trolde, la principale forteresse d’Ard Skellig, on pouvait admirer quasiment tout l’archipel. Droit devant, au-delà du bras de mer, se trouvait l’île d’An Skellig, peu élevée et plate côté sud, escarpée et fendue par les fjords sur sa face nord, invisible. Loin sur la gauche, avec ses montagnes dont les sommets se noyaient dans les nuages, la verte et haute Spikeroog brisait les vagues qui venaient se jeter sur le relief déchiqueté de ses récifs. Sur la droite on distinguait les falaises escarpées de l’île d’Undvik qui grouillaient de mouettes, de pétrels, de cormorans et de fous de Bassan. Derrière Undvik on distinguait le cône boisé d’Hindarsfjall, les plus petits îlots de l’archipel. Et si l’on grimpait au sommet de l’une des tours de Kaer Trolde, si l’on regardait en direction du sud, on apercevait une île solitaire, l’île Faroe, séparée des autres, qui pointait hors de la surface de l’eau telle la crête d’un immense poisson.
La Tour de l'Hirondelle, page(s) ?

Du bras de mer entre An Skellig et Spikeroog surgissaient l'un après l’autre les drakkars. Dans la lumière blanche et rouge du soleil leurs voiles flamboyaient, les ombons de cuivre des boucliers scintillaient, suspendus à bâbord des embarcations.
La Tour de l'Hirondelle, page(s) ?


An Skellig dans The Witcher[modifier | modifier le wikicode]

Dans The Witcher 3: Wild Hunt[modifier | modifier le wikicode]

Entrée de Journal[1][modifier | modifier le wikicode]

An Skellig est un paradis pour les voyageurs las. Qui cherche à se soustraire au tohu-bohu de la vie urbaine n'a pas à chercher plus loin. Qui aspire à la paix, au calme et à un panorama transcendantal, propre à vous couper le souffle et vous revigorer, trouvera ce qu'il cherche sur cette île. Sur place, on peut profiter de longues promenades le long des plus belles plages de l'archipel, des plages dont la beauté éclipse largement celle des rivages surcotés du Kovir.
Cependant, le véritable joyau d'An Skellig est son port, célèbre pour ses artisans doués, que beaucoup considèrent comme les meilleurs de l'archipel. Les charpentiers de marine d'An Skellig se transmettent les secrets de leur métier de génération en génération depuis des siècles, tout en perfectionnant leurs techniques pour en faire, disons-le fièrement et sans peur des exagérations, un art à part entière. Naturellement, le délai de livraison pour un navire commandé auprès des charpentiers de marine locaux est deux fois plus long que pour ceux fabriqués par des artisans moins compétents.
Pour finir, ce serait un crime d'évoquer An Skellig sans mentionner la cuisine locale délicieuse (et étonnamment sophistiquée !). La spécialité : l'esturgeon en croûte de sel rôti à la perfection et servi avec des carottes émincées et une pincée de menthe. Malheureusement, ce poisson, autrefois servi dans toutes les tavernes et sur tous les fronts de mer, est aujourd'hui devenu un mets rare en raison de la surpêche, qui a provoqué une diminution catastrophique de la population de ce poisson succulent.

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

Notes[modifier | modifier le wikicode]


Références[modifier | modifier le wikicode]