Arnjolf le Parricide

De Sorceleur Wiki
Aller à : navigation, rechercher
{{{rubrique}}}
Arnjolf le Parricide
Identité
V.O.
Arnjolf Ojcobójca
Espèce
Humain
Nationalité
Flag Skellige.png
Famille
Père
Ulrik
Mère
Agrid
Fratrie
Ulfa

Arnjolf le Parricide est un personnage dans Thronebreaker: The Witcher Tales.

Apparence et caractère[modifier | modifier le wikicode]

Arnjolf était couvert de tatouages. Sur son épaule droite figurait la condamnation prononcée par le conseil des anciens du clan Brokvar, et sur la gauche le nom du père qu'il avait tué. Des marques dans son dos comptabilisaient ses années d'exil. Pour finir, il portait sur le front une rune tracée au couteau délivrant un message simple aux archers ennemis : "Visez ici."[1]

Arnjolf faisait partie des disgraciés, un groupe de guerriers de Skellige coupables d'un crime si terrible qu'un seul châtiment s'imposait : l'exil loin de l'archipel. Il leur restait toutefois une solution pour regagner leur honneur : mourir au combat sans armure contre un adversaire à la hauteur. Et si le méfait du disgracié s'avérait particulièrement horrible, il devait aussi se passer d'arme. Arnjolf conserva le droit de manier ses haches et ne manquait jamais une occasion de couvrir leur fer de sang.[1]

Arnjolf le Parricide dans The Witcher[modifier | modifier le wikicode]

Arnjolf vécut une enfance heureuse : sa mère lui racontait des histoires au coin du feu, il taillait des drakkars dans des troncs et il s'adonnait à des jeux d'enfants… Les choses changèrent toutefois au retour de son père absent, Ulrik. Ulrik s'était évaporé avant la naissance d'Arnjolf. Les Nilfgaardiens avaient intercepté son drakkar et mis aux fers tout l'équipage. Six années s'écoulèrent avant qu'il ne parvînt à s'échapper… Cependant, il ne restait alors rien du vieil Ulrik. [1]

Ulrik laissait éclater sa rage à la moindre occasion, d'autant plus s'il avait bu : chose dont il ne se privait pas. Sa femme et ses enfants faisaient souvent les frais de sa colère réprimée. Il les cognait, les trainait et les giflait à mains nues. C'est du moins ainsi qu'il en fût au début… Ulfa, le cadet, perdit la vie lorsque son père le cogna avec le manche de sa hache. Agrid, son épouse, se suicida. La nuit suivant les funérailles, Arnjolf régla ses comptes avec son père… Puis, une fois affligé de la marque des disgraciés, il abandonna les rivages de Skellige.[1]

Dans Thronebreaker: The Witcher Tales[modifier | modifier le wikicode]

Apparitions[modifier | modifier le wikicode]

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

Notes[modifier | modifier le wikicode]

  1. ↑ Les disgraciés louaient autrefois leurs services comme mercenaires à travers tout le continent. Ils faisaient des soldats parfaits : leur solde était modeste, ils se battaient tels des ours enragés et semblaient insensibles à la peur et la douleur. Toutefois, après une bataille durement gagnée, les disgraciés chargeaient souvent leur allié le plus proche sans crier gare, frustrés d'en avoir réchappé encore une fois. Leur réputation se répandant, seuls les plus désespérés continuèrent à recruter les disgraciés dans leurs rangs…

Références[modifier | modifier le wikicode]