Au nom de la cause supérieure !

De Sorceleur Wiki
Aller à : navigation, rechercher
"Au nom de la cause supérieure !"
ShilardRadovidundPhilippa.jpg
Détails
Alliance
Iorveth
Chapitre(s)
Chapitre III
Lieu(x)
Loc Muinne
Source
Iorveth
Récompense
500 XP

Au nom de la cause supérieure ! est une quête dans Chapitre III de The Witcher 2: Assassins of Kings. Elle est seulement disponible si Geralt s'allie avec Iorveth. La quête équivalent s'il s'allie avec Vernon Roche est Au nom de Temeria.

Guide[modifier | modifier le wikicode]

Entrée de journal[modifier | modifier le wikicode]

À la recherche de Triss Merigold et de cette perfide Sheala de Tancarville, Geralt arriva à Loc Muinne, une cité ancienne autrefois peuplée d'elfes. Le sorceleur était accompagné d'Iorveth, et, il faut bien le dire, Geralt aurait moins attiré l'attention s'il avait débarqué avec une manticore en laisse…
Ironie, quand tu nous tiens ! Nos héros aperçurent alors des chevaliers de l'Ordre de la Rose-Ardente qui campaient devant les portes de la ville. Jamais un elfe, non... jamais l'un des Scoia'tael les plus célèbres et les plus recherchés ne pourrait passer ces portes. Iorveth choisit alors de trouver un autre moyen d'accéder à la ville, laissant Geralt face à un dilemme : le suivre ou inspecter le camp à la recherche de vieilles connaissances de Wizyma.
En bon Scoia'tael, Iorveth avait l'œil pour dénicher les entrées secrètes. Il ne chercha pas bien longtemps et trouva un passage souterrain qui menait directement à Loc Muinne. Le sorceleur suivit l'elfe dans la grotte.
Grâce aux talents de discrétion d'Iorveth, nos héros passèrent les murs de Loc Muinne et se mirent à la recherche de Philippa Eilhart.
La chance sourit à nos héros, qui croisèrent des soldats temeriens en pleine conversation sur la magicienne. Sans se faire voir, Geralt et Iorveth apprirent que Philippa avait été emprisonnée. Heureusement, l'ensemble de la ville était relié par un réseau d'égouts elfique, y compris le donjon. Nos espions se séparèrent alors : Iorveth alla fouiller la maison de la magicienne, et Geralt se dirigea vers les égouts. Cependant, l'idée de crapahuter dans les égouts ne plaisait guère à Geralt, et il considéra sérieusement se rendre à un garde pour être jeté en prison.
Et voilà que Geralt se retrouvait à nouveau dans les égouts. Cette fois, en revanche, il ne chassait pas de monstres, mais essayait de se frayer un chemin jusqu'à une magicienne dangereuse, quoique pour l'instant emprisonnée.
Le sorceleur atteignit enfin Philippa, mais il fut saisi de surprise. Fitz-Oesterlen et Radovid étaient dans sa cellule. Le roi se vengeait sur la magicienne de toutes les années d'humiliation qu'elle lui avait infligées lorsqu'elle était régente du royaume et que le jeune héritier n'avait pas encore l'âge de régner. Radovid lui fit brûler les yeux et la tortura d'une manière peu digne d'un roi, ni même de qui que ce soit. Une fois le bourreau parti, Geralt saisit sa chance. Il sortit de l'ombre et tenta d'obtenir de Shilard des informations sur Triss.
Vous auriez dû voir la tête de Fitz-Oesterlen lorsqu'il vit Geralt. Shilard n'était pas moins surpris que si l'empereur de Nilfgaard en personne avait surgi de nulle part pour lui botter le train. Il devint blanc comme un linge et chercha aussitôt une issue, mais la colère du sorceleur était inévitable.
Fitz-Oesterlen était tout de même trop précieux pour Geralt, qui ne put le tuer. L'émissaire était, après tout, sa seule chance de retrouver Triss. Le sorceleur avait un choix difficile à faire : libérer l'infirme Philippa tout en restant sur ses gardes ou porter l'émissaire évanoui et aller chercher Triss.