Basilic (créature)

De Sorceleur Wiki
Aller à : navigation, rechercher
{{{caption}}}
Basilic
Détails
V.O.
Bazyliszek
Surnom(s)
Régulus
Classification
Règne
Animalia
Classe
Reptilia

Le basilic, également dénommé régulus, est un reptile. Peu importe l’endroit où il mord, son venin est la neurotoxine la plus puissante que l’on connaisse à ce jour. Il tue en l’espace de quelques secondes.


Sous la plume de Sapkowski[modifier | modifier le wikicode]

En se cassant en deux, l’homme aux cheveux d’albâtre hissa du trou une forme étrange, un corps insolite maculé d’une poussière imprégnée de sang. Saisissant la créature par sa longue queue de lézard, il la jeta sans un mot aux pieds du gros bourgmestre. Celui-ci sursauta et trébucha sur un pan de mur effondré en voyant le bec d’oiseau grimaçant de l’animal, ses ailes membraneuses et les griffes effilées de ses pattes recouvertes d’écailles. Le collet de la créature égorgée, jadis carmin, avait pris des teintes brunes et rousses ; ses yeux exorbités étaient vitreux.
— « Les limites du possible », dans la collection L'Épée de la Providence, page(s) ?

— Non. (Geralt souleva le monstre bien haut pour que le chevalier puisse le regarder de plus près.) Ce n’est pas un basilic. C’est une cockatrice.
— Et quelle est la différence ?
— Elle est fondamentale. Le basilic, également dénommé régulus, est un reptile, tandis que la cockatrice, appelée aussi skoffin ou coquatrus, est un ornithoreptile, c’est-à-dire une créature mi-reptile, mi-oiseau. D’après les savants, c’est le seul représentant connu de cette espèce. Au terme d’âpres discussions, ils conclurent…
Reynart de Bois-Fresnes, manifestement peu soucieux de connaître les conclusions des savants, l’interrompit.
— Et lequel d’entre eux est capable de tuer ou de transformer quelqu’un en pierre d’un simple regard ?
— Aucun. Ce n’est que pure invention.
— Alors pourquoi les gens ont-ils aussi peur de l’un comme de l’autre ? Celui-là n’est même pas très grand. Peut-il vraiment être menaçant ?
— Cette bête, dit Geralt en secouant son trophée, attaque généralement par-derrière, et elle vise infailliblement la zone située entre les spondyles ou sous le rein gauche, au niveau de l’aorte. En général, un seul coup de bec suffit. Pour ce qui est du basilic, peu importe l’endroit où il mord. Son venin est la neurotoxine la plus puissante que l’on connaisse à ce jour. Il tue en l’espace de quelques secondes.

La Dame du Lac, page(s) ?


Basilic dans The Witcher[modifier | modifier le wikicode]

Dans The Witcher[modifier | modifier le wikicode]

Entrée de Journal[modifier | modifier le wikicode]

Le commun des mortels appelle les basilics "rois des déserts de Zerrikania" et on les confond souvent avec les cocatrix. On dit que ce monstre éprouve une telle haine envers tout ce qui vit que même son souffle est venimeux et que son regard change ses victimes en pierre. Dans les contes de fées, le seul moyens sûr de tuer un basilic est d'orienter un miroir devant ses yeux pour dévier son regard fatal. A cela, les sorceleurs répondent qu'il vaut mieux écraser le miroir sur la tête de la créature.

Dans The Witcher 3: Wild Hunt[modifier | modifier le wikicode]

Entrée de Journal[modifier | modifier le wikicode]

En mémoire du noble chevalier Roderick, tué au combat par un basilic. Puisse un de ses os être resté en travers de la gorge du monstre.
– Épitaphe, cimetière de Wyzima.

Contrairement à la croyance populaire, le regard d'un basilic ne transforme pas sa victime en statue de pierre. Il n'en reste pas moins une créature terriblement dangereuse, capable de tuer de bien des manières : crocs, griffes, acide ou encore venin font partie de son arsenal.
Le basilic aime les endroits sombres et humides comme les égouts, les cavernes ou les celliers. Chasseur diurne, il peut attendre une proie pendant des heures avant de surgir pour lancer une attaque fatale.

Afin d'affronter une telle créature, il est recommandé de boire une potion de Loriot doré et de s'armer de bombes (Étoile dansante ou à fragmentation, de préférence).

Le cuir de basilic est un matériau très recherché, utilisé dans la confection de chaussures ou de sacs à main. Pour cette raison, de nombreux hommes aveuglés par des rêves de fortune se lancent, souvent à leurs dépens, dans la chasse au basilic. Si bien des imprudents trouvent là une mort prématurée, les plus chanceux atteignent leur objectif, avec pour conséquence un déclin progressif du nombre de basilics au cours des dernières années. Certains druides et mages estiment que le basilic devrait être placé sur une liste des espèces protégées… mais personne ne les écoute.

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]