Bobolak

De Sorceleur Wiki
Aller à : navigation, rechercher
{{{caption}}}
Bobolak
Détails
V.O.
Bobolak
Langue(s)
Langue commune

Les Bobołaks[N 1] sont une race humanoïde à fourrure un peu plus petits que les humains avec de petits yeux et des dents pointues. [1].

Bobolaks notables[modifier | modifier le wikicode]

Sous la plume de Sapkowski[modifier | modifier le wikicode]

Le cavalier était un bobolak.
— Je serai bref ! lança-t-il sans descendre de cheval.
Ses petits yeux brillants papillotaient, à moitié enfouis dans la fourrure qui couvrait son visage.
— Je suis le chef actuel du groupe que vous voyez là-bas. Neuf bobolaks, cinq humains, trois vrans, un elfe. Les autres sont morts. Des malentendus ont surgi entre nous. Notre précédent chef, dont les projets nous ont amenés jusqu’ici, gît là-bas dans une grotte, pieds et poings liés. Faites-en ce que vous voulez. Nous, nous voulons partir.

La Route d'où l'on ne revient pas, page(s) ?

Le bobolak redressa sa petite stature sur sa selle, dévoilant des dents pointues étincelantes.
La Route d'où l'on ne revient pas, page(s) ?

Le bobolak se pencha sur l’encolure de son cheval pour regarder la magicienne. Il n’était pas jeune : sa fourrure était presque couleur de cendre, déjà, parsemée de mèches blanches.
La Route d'où l'on ne revient pas, page(s) ?

— Visenna, murmura Korin en regardant la magicienne de ses yeux implorants.
— Je n’y arriverai pas, Korin, répondit Visenna d’une voix brisée. Son métabolisme est tout à fait différent de celui d’un humain… Mikoula… Ne le touche pas…

La Route d'où l'on ne revient pas, page(s) ?

La vermine en tout genre pullule. À Mahakam, dans les montagnes, les bébés-garous fourmillent partout…
Le Dernier Vœu, page(s) ?


Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

Notes[modifier | modifier le wikicode]

  1. ↑ Le łak du mot polonais a une origine ancienne qui provient du Proto-Slave lakъ, qui signifie peau. Le bobołak est juste l'une des nombreuses variantes de créatures appelées de façon similaire dans de nombreux folklores, comme le bubulak slovaque, les bobok, bebok, babok et babuk polonais, le baboulas grec, le babau méditerranéen, les bogeyman ou bugbear anglais, le Butzemann allemand, le al-Bu’buand égyptien et beaucoup d'autres. Par conséquent bobołak peut signifier peau de monstre ou homme-monstre.

Références[modifier | modifier le wikicode]