Braenn

De Sorceleur Wiki
Aller à : navigation, rechercher

Braenn, de son vrai nom Mona est une dryade de Brokilon. Elle fait partie du commando de Dunca.

Sous la plume de Sapkowski[modifier | modifier le wikicode]

Celle qui venait de tirer surgit du prunellier, franchit le tronc dessouché en sautant habilement par-dessus le trou. Malgré l’amas de branches séchées, il n’en entendit pas une seule craquer sous ses pas. Il perçut derrière lui un léger bruissement, comme le frémissement d’une feuille promenée par le vent. Il savait que la troisième dryade se tenait dans son dos.
Celle-ci ramassa l’épée de Geralt en se déplaçant comme l’éclair. Elle avait des cheveux de couleur miel, serrés par un bandeau de jonc. Un carquois rempli de flèches oscillait dans son dos.

L'Épée de la Providence, page(s) ?

Geralt haussa les épaules et se tourna vers Cheveux de miel. Il lui semblait qu’elle était la plus jeune des trois, mais il pouvait se tromper. Il remarqua le bleu de ses yeux.
L'Épée de la Providence, page(s) ?

La jeune fille – Geralt avait compris qu’elle n’était pas une dryade de sang – s’arrêta soudain et se retourna. Il voyait ses seins ondoyer fortement sous son surtout moucheté ; elle s’efforçait avec peine de ne pas respirer par la bouche.
L'Épée de la Providence, page(s) ?

Elle ne paraissait pas avoir plus de seize ans et ne pouvait pas résider à Brokilone depuis plus de six ou sept ans : si elle avait été accueillie plus tôt, encore petit enfant ou nouveau-né, il n’aurait pas pu reconnaître en elle un être humain. Des yeux bleus et des cheveux clairs, cela était aussi possible chez les dryades. Les enfants dryades, conçus lors de contacts célébrés avec les elfes ou les êtres humains, héritaient uniquement des qualités organiques des mères et ne pouvaient naître que filles. Il était excessivement rare, et en général uniquement dans les générations tardives, qu’un enfant naisse avec les yeux ou les cheveux d’un ancêtre mâle anonyme. Geralt était néanmoins sûr que Braenn ne possédait aucune goutte de sang dryade. Cela n’avait d’ailleurs pas grande importance. De naissance ou non, elle en était maintenant bel et bien une.
L'Épée de la Providence, page(s) ?