Bremervoord

De Sorceleur Wiki
Aller à : navigation, rechercher
Pas de nom
Informations générales
Capitale(s)
Bremervoord
Langue(s)
Langue commune

Bremervoord est un royaume où la pêche est le moyen de subsistance de la majorité de la population.

Citadins[modifier | modifier le wikicode]

Villes[modifier | modifier le wikicode]

Régions et repères[modifier | modifier le wikicode]



Sous la plume de Sapkowski[modifier | modifier le wikicode]

Leur plan initial fut remplacé par un détour en règle des villages sis en lisière de forêt, où Geralt avait eu l’espoir de trouver quelque emploi. Ils prirent le chemin de la mer, en direction de Bremervoord. Malheureusement, Geralt ne trouva rien à faire, hormis son intervention lors de l’aventure amoureuse du duc Agloval avec la sirène Sh’eenaz, dont les chances de succès étaient a priori fort minces.
— « Une once d'abnégation », dans la collection L'Épée de la Providence, page(s) ?

Leur départ de Bremervoord eut lieu par un frais petit matin brumeux voilant l’intensité du disque solaire apparu à l’horizon. Ils avaient décidé de partir tous les trois, sans toutefois en discuter vraiment et sans faire de projet commun, désirant simplement rester encore quelque temps ensemble.
Ils quittèrent le cap rocheux, dirent adieu aux falaises découpées à la serpe et dessinées à la verticale des plages, aux curieuses formations calcaires léchées par les vagues et les vents. En entrant dans la verte vallée fleurie de Dol Adalatte, l’odeur de la mer, le tumulte du ressac et les hurlements sauvages des mouettes subsistaient encore dans leurs narines et leurs oreilles.

— « Une once d'abnégation », dans la collection L'Épée de la Providence, page(s) ?

Elle tenta de se frayer un chemin à travers le petit cercle de personnes déjà bien dense: à Bremervoord, les gens aimaient bien les récits et ne laissaient jamais passer une occasion d’en écouter de nouveaux. Quant aux nombreux marins présents, ils n’avaient pas à se plaindre, car ils pouvaient toujours compter sur un répertoire renouvelé de fables et de contes sur la mer. Bien entendu, la plus grande majorité d’entre eux était inventée de toutes pièces, mais cela n'avait pas la moindre importance. Un récit est un récit. Il a ses droits.
La Tour de l'Hirondelle, page(s) ?

Les auditeurs, des habitants de Bremervoord et de Cidaris pour la plupart, vivaient de la mer; leur existence en dépendait.
La Tour de l'Hirondelle, page(s) ?


Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]