Brigida Papebrock

De Sorceleur Wiki
Aller à : navigation, rechercher
Brigida Papebrock
Apparence
Cheveux
Blond
Statut
Titre(s)
Noble
Dame de la cour
Affiliation(s)
Maison Papebrock

Brigida Papebrock est un personnage secondaire qui apparait dans The Witcher 2: Assassins of Kings. Le sorceleur la rencontre seulement s'il s'est allié avec Roche durant l'acte I. Elle joue un rôle important au cours de l'acte III, lors d'une quête ajoutée afin de rallonger l'expérience de jeu de l'acte jugée trop court par les joueurs.

Background[modifier | modifier le wikicode]

Bien que la jeune courtisane Brigida soit issu de la maison Papebrock, elle ne possède pas les défauts intellectuels des membres de sa famille. Sans sa détermination et son ingéniosité, elle n'aurait pas survécu aux embûche sur sa route depuis qu'elle a été prise dans les rouages d'une certaine machination.

Son apparence reflète sa situation. Ses vêtements, autrefois élégants, sont maintenant sales et usés. Le bas et les doublures de sa jupe ont été déchirés, pour lui permettre une plus grande liberté de mouvement ou pour se faire des bandages. Elle porte un simple sac de jute en bandoulière, noué par une corde en chanvre. Ces "mesures temporaires" traduisent la volonté et le côté pragmatique de Brigida, et les boucles blondes qui encadrent son visage ne parviennent pas à dissimuler sa nature rebelle et combative. Même si Brigida aurait bien besoin d'une aide, elle n'a rien d'une "damoiselle en détresse".

Implication[modifier | modifier le wikicode]

Dans « The Witcher 2: Assassins of Kings »[modifier | modifier le wikicode]

The Witcher 2 
Avertissement « spoiler » : Des détails majeurs suivent.
Cliquez ici pour visualiser.

Avertissement « spoiler » : Des détails majeurs suivent.

Cliquez ici pour visualiser.[modifier le wikicode]

Brigida est ce que l'on appelle une dame de cour, et après les évènements du prologue et l'assassinat de Foltest, Roche l'a chargée de veiller sur les enfants illégitimes du défunt roi.

Le sorceleur et Roche la rencontrent après leur entrevue auprès des rois de Témérie et Rédanie. Elle semble être suivie par deux individus plus que louches. Après avoir rejoint Roche, elle lui annonce qu'elle a faillit à sa tache et que les enfants du roi ne sont plus en sécurité. Malgré cela, elle refuse de révéler ce qui s'est passé tant qu'elle n'est pas en sécurité. Pour se faire, Geralt doit la conduire en lui sûr, au bord d'une rivière ou un allié l'attend en bateau.

L'embarcadère se trouve au bout d'une forêt peuplée de monstres et de bandits, les talents légendaires du sorceleur seront donc requis pour la traversée.

Après avoir occis les assaillants de Brigida et découvert son allié mort, Geralt exige des réponses de la part de la jeune femme, qui se livre alors à une complète confession.

Elle avoue que le régent de Témérie Jan Natalis, a ordonné que les enfants du roi soient amenés à Loc Muine pour plus de sécurité. En tant que dame de cour, Brigida était du voyage. Malheureusement le convoi a été attaqué en chemin, le cadet Bussy a été tué et Anaïs l'aînée a été enlevée. Brigida est parvenue à s'enfuir d'extrême justesse.

Brigida soupçonne le conte Maravel et le baron Kimbolt d'être les commanditaires de l'enlèvement, elle conseille donc à Geralt d'exploiter cette piste.

Malgré son physique plaisant au regard et aux sens, Brigida se révèle être une femme désabusée par la vie à la cour. Elle est connue pour être une séductrice n'hésitant pas à jouer de ses charmes pour préserver sa position à la cour ou recueillir des informations. Lors de son enquête, le sorceleur apprendra des dires de Maravel que Brigida a eu une aventure avec lui même mais aussi avec Roche en personne. Le conte insiste d'ailleurs sur le caractère exquis et charmant du personnage, la désignant comme un fruit qu'il aimerait encore goûter.

Néanmoins, les relations entre la jeune femme et Roche semblent s'être plus que détériorées. Elle ne lui fait plus confiance, l'accuse de l'avoir trahie en la chargeant de veiller sur les enfant et en la mettant par voie de conséquence dans une situation très délicate, et refuse de le remercier lorsqu'il lui offre son aide, répliquant "je vous remercierais si vous n'étiez pas si minable". Une charmante femme en somme.

Quêtes liées

Entrée de journal

A compléter !

Galerie[modifier | modifier le wikicode]