Carnet de laboratoire

De Sorceleur Wiki
Aller à : navigation, rechercher
Carnet de laboratoire
Tw3 book brown.png
Lire pour en savoir plus
Détails
Inventaire/
emplacement
Objets de quête / Livres
Catégorie
Objet ordinaire
Type
Autre
Source
Kiyan le Fou
Prix de base
24 couronnes
Prix de vente
couronnes
Poids
0 poids

This notebook is found in the remains of Kiyan, in the laboratory of the mage Ireneus var Steingard beneath the Île du temple, along with the diagrams for l'Équipement de l'École du Chat and a Lame lunaire.

Quêtes associées[modifier | modifier le wikicode]

Entrée de journal[modifier | modifier le wikicode]

Jour 1.
Par chance, la téléportation nous a conduits sans encombre à mon labo. Rien ne vaut chez soi. Ce rafiot commençait à sortir par les yeux. Pourvu que la tempête invoquée par mes soins l'ait drossé sur les récifs du Tertre herbeux.

En mon absence, les expériences menées par mes étudiants sur les noyeurs n'ont rien donné. Comme d'habitude, je dois tout faire par moi-même.

Je compte administrer au sujet une décoction d'opium médicinal. Ce "lait de pavot" maintiendra le sorceleur dans un état de semi-conscience, coupant ainsi à toute velléité de résistance. L'étude peut commencer.

Nota : les expériences escomptées devront attendre le déblaiement de la section détruite du laboratoire. J'ai placé les os dans l'avant-bras d'un assistant. Désormais, le sorceleur recevra quatre fois la dose initiale de "lait de pavot".

Jour 4.
Le sujet fait montre d'une résistance incroyable à la torture physique. Il n'a cédé qu'au deuxième jour d'efforts intenses. Résultats modérément satisfaisants à l'interrogatoire. Ai soutiré des informations concernant l'entraînement des sorceleurs et sur l'École du Chat. Comme escompté, les sorceleurs de cette école sont pour l'essentiel d'origine elfe. Lien possible avec les races anciennes (addenda : le fondateur de cette école était peut-être Aen Seidhe ?

Sujet impropre à la poursuite de l'étude. J'ai mis un terme aux doses de pavot.

Jour 7.
Ai administré extrait de grande ciguë et de ciguë aquatique. Chez les sujets représentatifs humains ou Aen Seidhe, la mixture provoque la paralysie du système nerveux périphérique, puis des terminaisons nerveuses. Il en résulte une paralysie des muscles, du squelette, des poumons et du cœur, entraînant la mort par suffocation.

Mais le sorceleur n'est représentatif d'aucune espèce. Si le poison a suscité une légère irritation (sic !) du système nerveux, son corps muté a rapidement neutralisé les alcaloïdes toxiques.

En quelques heures, tous les symptômes d'empoisonnement ont disparu.

Jour 15.
L'empoisonnement au venin de guêpe de mer n'a pas produit les résultats escomptés. Pour renforcer l'effet de la toxine, j'ai versé de l'alcool éthylique sur ses plaies. Son système nerveux semble immunisé.

Jour 26.
Le sujet a été torturé, empoisonné, brûlé, gelé, affamé, déshydraté, et son corps continue de fonctionner. Il s'alimente sans aide, se déplace dans sa cellule et est capable d'articuler des mots simples (pitié, soif, assez, arrêtez).

Conclusion : comme je m'y attendais, le sorceleur est un énergumène fabuleux ! Un démon piégé dans un corps aussi bien préparé deviendra la mort par excellence, le courroux vengeur incarné… et placé sous mes ordres. Personne n'a réussi à créer un être aussi puissant depuis l'époque de Malaspin et d'Alzur.

Quel grand jour pour la science !

Il est temps d'entamer les incantations.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]