Chèvrefeuille

De Sorceleur Wiki
Aller à : navigation, rechercher

Dans « The Witcher 3: Wild Hunt »[modifier | modifier le wikicode]

Chèvrefeuille
Tw3 honeysuckle.png
Ingrédient utilisé dans les potions alchimiques.
Détails
Catégorie
Objet ordinaire
Type
Ingrédient alchimique
Source
Plante Plante commune
Prix de base
couronnes
Prix de vente
1-3 couronnes
Prix d'achat
18-20 couronnes
Poids
0 poids

Le chèvrefeuille peut être trouvé dans la nature ou acheté chez des herboristes. Il entre dans la composition de :

Dans The Witcher[modifier | modifier le wikicode]

Chèvrefeuille
Substances Honeysuckle.png
Feuilles d’une plante poussant dans les landes
Détails
Type
Plante
Ingrédients
QuebrithSubstances Small Albedo.png
Source
plante commune
Prix d'achat
21 orin(s)
Prix de vente
4 orin(s)
ID
it_ingr_070

Chèvrefeuille – Feuilles d’une plante poussant dans les landes.

Source[modifier | modifier le wikicode]

  • Les plantes des terres arides
  • Après avoir terminé la quête « Le pain quotidien », Geralt peut aider les elfes en leur donnant de la viande. N'importe quel elfe dans la grotte pendant la nuit lui donne les entrées de journal pour les fibres de han et la mandragore pour un morceau de viande. Par contre, l'elfe qui garde la grotte la nuit, lui donnera les entrées de journal pour le chèvrefeuille et la bryone.
  • Une parmi les « vieilles paysannes » qui circulent dans le village d'Eaux-Troubles (celle-là qui porte un foulard comme celui des clercs et de la tavernière) mentionne que Jaskier voulait qu'elle donnes des informations sur les plantes du village au sorceleur. Elle donne les entrées de journal pour les suivantes : ginatia, chèvrefeuille, et berbéris. Il est possible qu'elle ne soit pas disponible qu'après la quête « Le pain quotidien ».

Notes[modifier | modifier le wikicode]

  • Les plantes de chèvrefeuille dans le jeu ne resemblent pas du tout à la plante réelle (voir Botanique)
  • Une des sauveteurs à la Vieille Wyzima demande qu'on lui apporte soit du chèvrefeuille ou une ombelle de houblon pendant le Chapitre V, pour ce service elle donne les entrées de journal pour les suivants : iphrites et pyrite.

Botanique[modifier | modifier le wikicode]

© BIUM Paris

Chèvrefeuille

PORT : Le chèvrefeuille velu, lonicera pubescens, fleurit en avril et mai, il pousse à la lisière des bois et on en utilise les feuilles et les fleurs. TIGE : voluble et haute de cinq à six pieds. FEUILLES : grandes, en cœur, pointues, deux à deux, accolées par leur base et bordées de poils très fins. FLEURS : sont jaunes, et en t^te au sommet des rameaux, munies à leur base de deux feuilles florales arrondies et nues. La corolle a son limbe en deux partie, une supérieure étroite et une inférieure large et à quatre dents arrondies.L’ovaire adhérent se change en un FRUIT : baie à deux loges.

Les baies de chèvrefeuille sont toxiques. L'infusion de chèvrefeuille est efficace conte la cystite et les calculs rénaux. Egalement contre les colibacilles, catarrhe, toux. Et en gargarismes pour soigner les angines.

En infusion : 15g de feuilles ou de fleurs pour un litre d'eau bouillante, laisser infuser 10 minutes ; 3 tasses par jour.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Dans le langage des fleurs, il signifie l'attachement. Ses effluves capiteux sont réputés éloigner les mauvais esprits. Jadis, les paysans avaient coutume de suspendre des guirlandes de chèvrefeuille dans les granges pour protéger leur bétail du mauvais sort. On croyait aussi qu'en écrasant légèrement quelques fleurs dans sa main et en s'en frottant le front on stimulait les dons de clairvoyance. Le chèvrefeuille est employé dans les sortilèges de prospérité. L'un d'eux consiste à allumer des bougies vertes encerclées d'une guirlande de chèvrefeuille pour attier l'argent. Dans ce même but, on peut encore fabriquer des sachets odorants avec les fleurs.

Pour les herboristes, le chèvrefeuille fait office de tonique ou de régulateur cardiaque. On peut consommer crues les fleurs de certains chèvrefeuilles, ou en faire du sirop. Pour soigner les oedèmes et les enflures, on peut boire deux tasses d'infusion d'écorce de chèvrefeuille, ou appliquer les feuilles sous forme de cataplasme.

Il faut en revanche s'abstenir d'ingérer les baies du chèvrefeuille, car presque toutes sont toxiques.