Chélidoine

De Sorceleur Wiki
Aller à : navigation, rechercher

Dans The Witcher[modifier | modifier le wikicode]

Chélidoine
Substances Celandine.png
Ingrédient alchimique
Détails
Type
Plante
Ingrédients
RebisSubstances Small Nigredo.png
Prix d'achat
12 orin(s)
Prix de vente
2 orin(s)
ID
it_ingr_053

Chélidoine – Plante commune aux propriétés médicinales.

Source[modifier | modifier le wikicode]

Notes[modifier | modifier le wikicode]

Dans « The Witcher 2: Assassins of Kings »[modifier | modifier le wikicode]

Chélidoine
Tw2 ingredient celandine.png
Ingrédient alchimique. Contient du rebis
Détails
Catégorie
Ordinaire
Type
Plante
Contient
Rebis
Source
plante commune
Prix d'achat
810 orins
Prix de vente
1 orins
Poids
poids 0

La Chélidoine est une plante commune. Elle peut également être achtée chez les marchands suivants :

Dans « The Witcher 3: Wild Hunt »[modifier | modifier le wikicode]

Chélidoine
Tw3 celandine.png
Ingrédient utilisé dans les potions alchimiques.
Détails
Inventaire/
emplacement
Alchimie et artisanat
Catégorie
Objet ordinaire
Type
Ingrédient alchimique
Source
Plante Plante commune
Prix de base
couronnes
Prix de vente
couronnes
Prix d'achat
5 couronnes
Poids
0 poids

La chélidoine est une plante commune. Elle peut être trouvée dans la nature ou achetée chez des herboristes. Elle entre dans la composition de :

Botanique[modifier | modifier le wikicode]

© BIUM Paris

Chélidoine.

Grec : celdonion mega, Latin : chelidonium majus vulgare, chelidonium majus, Italien : chelidonia, cenerognola, Espagnol : chelidonia, chelidonia major, Français : chélidoine, chélidoine commune, grande chélidoine, Anglais : celandine, Allemand : schellkraut, schoefkraut, schwalbenkraut, Hollandais : schelle-kruid, gouwe, Suédois : sval-ört, Polonais : jaszkolke, erndtel.

PORT : Plante vivace abondante qui pousse le long des haies, autour des puits, sur les vieilles murailles, sur les terrains incultes et couverts. TIGES : droites, grèles, fragiles, rameuses, légèrement duvetées, s’élèvent à la hauteur d’environ un pied et demi. La racine est brune rougerâtre, cylindrique, fibreuse, chevelue. FEUILLES : alternés, grandes, molles, ailées, découpées en lobes arrondis, vertes en dessus, glauques en dessous, et munies de poils rares seulement sur les pétioles. FLEURS : jaunes, sont disposées en manière d’ombelles, au sommet des tiges. Chaque fleur présente : un calice formé de deux folioles, ovales, concaves, caduques [1] ; une corolle de quatre pétales obtus, planes, ouverts en croix ; vingt à trente, quelquefois cinquante à soixante étamines, dont les filamens jaunes portent des anthères didymes ; un ovaire supérieur, terminé par un stigmate bifide.

  1. Avant l’épanouissement des pétales, le calice est d’une seule pièce ; il se déchire en deux par l’action des pétales tuméfiés.