Chevalier errant

De Sorceleur Wiki
(Redirigé depuis Chevaliers errants)
Aller à : navigation, rechercher


Chevaliers errants notables[modifier | modifier le wikicode]

Sous la plume de Sapkowski[modifier | modifier le wikicode]

—Ils ne le feront pas, intervint Angoulême. C’est bizarre, mais Nilfgaard respecte les frontières de Toussaint. Je m’y suis déjà cachée une fois, alors que je fuyais des poursuivants nilfgaardiens. Mais les chevaliers qui gardent les frontières ne valent pas mieux que les Noirs! Ils sont beaux, ils vous parlent gentiment, mais ils sont prompts à saisir la lance et l’épée. Et ils patrouillent sans arrêt. Ils se nomment les chevaliers errants. Ils se déplacent seuls ou bien à deux ou trois. Et ils exterminent la racaille. C’est-à-dire, nous. Sorceleur, il y a une chose à modifier dans tes plans.
La Tour de l'Hirondelle, page(s) ?

— Tu sais quoi, Reynart ? dit soudain Geralt. Moi aussi, je te préfère tel que tu es aujourd’hui. Quand tu parles normalement. Quand je t’ai rencontré, en octobre dernier, tes manières crétines de parler étaient énervantes.
— Sur l’honneur, sorceleur, je suis un chevalier errant, ironisa Reynart de Bois-Fresnes. As-tu oublié ? Les chevaliers parlent toujours comme des crétins. C’est un signe distinctif, comme ce pavois. La confrérie reconnaît ainsi les siens, comme d’après les armoiries sur les pavois.

La Dame du Lac, page(s) ?

— Vos paroles sont nobles et justes, dit-elle enfin. Mais vous n’avez rien à craindre. Nos chevaliers ont si bien massacré les scélérats qui vous pourchassaient que pas un seul témoin n’en a réchappé, d’après ce que nous a raconté le vicomte Julian. Quiconque se risquerait à vous importuner subirait le même sort. Vous êtes sous notre protection et notre garde.
La Dame du Lac, page(s) ?

— Reynart de Bois-Fresnes, le Chevalier au Damier, est en train de faire la queue avec d’autres chevaliers errants chez le camerarius de la reine. Et vous savez pourquoi ? Pour toucher son salaire mensuel ! Une queue, je vous dis, longue d’une demi-portée de tir ! Il y avait tellement d’armoiries que mes yeux se sont mis à papilloter. J’ai demandé des explications à Reynart, et lui de me répondre qu’un chevalier errant pouvait aussi avoir faim !
— Et quelle est donc ton information sensationnelle ?
— Tu plaisantes, sans doute ? Les chevaliers errants errent par noble vocation ! Pas pour toucher un salaire mensuel !
— L’un n’exclut pas l’autre, rétorqua le vampire Régis. Je suis sérieux. Je t’assure, Angoulême.

La Dame du Lac, page(s) ?

Ils furent dépassés par une suite de chevaliers qui se dirigeaient sans doute vers le col de Cervantes, en direction de Vedette, le poste de garde de la frontière. Ils arboraient une myriade de couleurs et des colifichets de toutes sortes – griffons, lions, cœurs, fleurs de lys, étoiles, croix, chevrons – sur leur pavoi, leur manteau et leur caparaçon. Les sabots résonnèrent, les étendards claquèrent au vent, les paroles d’une chanson crétine retentirent (celle-ci racontait le destin tragique d’un chevalier et de sa douce qui, plutôt que d’attendre son retour, avait convolé avec un autre).
La Dame du Lac, page(s) ?