Cregennan de Lod

De Sorceleur Wiki
Aller à : navigation, rechercher
Cregennan de Lod
Identité
V.O.
Cregennan z Lod
Espèce
Humain
Famille
Conjoint(e-s)
Lara Dorren aep Shiadhal
Enfant(s)
Riannon

Cregennan de Lod était un magicien. Il épousa Lara Dorren aep Shiadhal qui lui donna une fille, Riannon.

Cregennan de Lod dans la Saga[modifier | modifier le wikicode]

L’histoire de Lara et de Cregennan est une histoire vraie, mais tellement enjolivée aujourd’hui qu’on a du mal à démêler le vrai du faux. Il existe aussi de nombreuses divergences entre la version humaine et la version elfique de la légende, toutes deux respirant le chauvinisme et la haine raciale. Aussi éliminerai-je les fioritures et me contenterai-je des faits. Cregennan de Lod était un magicien, Lara Dorren aep Shiadhal, une elfe magicienne, une Aen Saevherne, une Érudite, l’une des porteuses du Hen Ichaer, l’énigmatique – y compris pour eux, les elfes – Sang ancien.[1]

L’amitié, puis l’amour qui unissait les deux jeunes gens fut initialement bien accueilli par les deux races ; rapidement cependant, des ennemis firent leur apparition, s’opposant farouchement à l’idée d’une union entre les magies humaine et elfique. Tant parmi les elfes que les humains, il s’en trouva pour y voir une trahison. Cregennan et Lara firent aussi l’objet de controverses – devenues troubles aujourd’hui –, suscitèrent la jalousie et l’envie. En bref : à la suite d’une intrigue ourdie contre lui, Cregennan fut éliminé.[1]

Sous la plume de Sapkowski[modifier | modifier le wikicode]

La statue désignée par Avallac’h se détachait nettement au milieu des autres pourtant incroyablement réalistes, saisies en plein mouvement: il s’agissait d’une elfe de marbre blanc, à demi allongée, qui semblait vouloir se redresser et se lever juste après son réveil. Elle avait le visage tourné vers l’espace vide à côté d’elle, sa main levée semblait frôler quelque chose d’invisible.
Sur le visage de l’elfe se lisait une expression de paix et de bonheur.
Ils restèrent silencieux un long moment puis Avallac’h reprit la parole.
—C’est Lara Dorren aep Shiadhal. Ce n’est pas une tombe à proprement parler, mais un cénotaphe. La position de la statue t’étonne? Que puis-je te dire? Le projet de tailler dans le marbre les deux amoureux légendaires, Lara et Cregennan de Lod, n’a pas été approuvé. Cregennan était un humain, c’eût été un sacrilège de sculpter sa représentation dans le précieux marbre d’Amell. Un blasphème de placer ici, à Tir na Béa Arainne, la statue d’un humain. D’un autre côté, il aurait été plus criminel encore d’effacer sciemment le souvenir du sentiment qui unissait Lara et Cregennan. On a donc eu recours à un compromis. Cregennan, sur le plan matériel... n’est pas présent. Et pourtant, il est là. Dans le regard de Lara, dans sa pose. Même s’il est physiquement absent, les amants sont ensemble. Rien n’est parvenu à les séparer. Ni la mort, ni l’oubli... Ni la haine.

La Tour de l'Hirondelle, page(s) ?

—Avec toi? Absolument rien. Mais avec Ciri, beaucoup de choses. Car Ciri est la descendante de Lara Dorren aep Shiadhal, et Lara Dorren a défendu l’idée d’une vie commune avec les humains. Avec un humain, plus précisément. Cregennan de Lod, un magicien. Lara Dorren a partagé la couche de ce Cregennan. Et leurs unions répétées ont porté leur fruit: elle est tombée enceinte.
Le sorceleur, là encore, garda le silence.
—Mais il y avait un problème: Lara Dorren n’était pas une elfe comme les autres. Elle était porteuse d’un gène à part. Le résultat de plusieurs années de travail. Unie à un elfe - cela va sans dire - porteur d’un autre gène, elle devait mettre au monde un enfant encore plus spécial. En concevant son enfant avec la semence d’un humain, elle a enterré cette chance, elle a gâché le résultat de centaines d’années de planifications et de préparations. C’est du moins ce qu’on a pensé à l’époque. Personne ne croyait que le métis enfanté par Cregennan pouvait hériter des caractéristiques exceptionnelles de sa mère. Non, une telle mésalliance ne pouvait générer rien de bon...
—Et c’est pourquoi, intervint Geralt, il fut sévèrement puni.
—Pas de la façon que tu crois. (Avallac’h lui jeta un bref regard.) Bien que l’union de Lara Dorren et Cregennan ait causé aux elfes des dommages considérables dont les humains ne pouvaient que tirer profit, ce sont néanmoins les humains, et non les elfes, qui ont assassiné Cregennan et causé la perte de Lara. C’est ainsi que les choses se sont passées. Et pourtant, bien des elfes avaient des raisons, y compris personnelles, de haïr les amants.

La Tour de l'Hirondelle, page(s) ?


Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

Notes[modifier | modifier le wikicode]


Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. 1,0 et 1,1 Le Temps du Mépris, Chapitre 6.