Démon

De Sorceleur Wiki
Aller à : navigation, rechercher

Les démons sont des entités qui proviennent de mondes autres que les nôtres. Pour avoir une quelconque expérience avec les démons, il faut les appeler, c’est-à-dire les sortir de leur plan par la force. On ne peut y parvenir qu’à l’aide de la goétie

Sous la plume de Sapkowski[modifier | modifier le wikicode]

[...]Avec le loup, qui avait auparavant mordu et mis en pièces onze personnes en plein jour, j’ai agi de pair avec un prêtre. Lorsque, après une lutte acharnée, j’ai enfin tué l’animal, le démon qui était en lui s’en échappa sous la forme d’une énorme boule de lumière. Il détruisit une bonne partie de la forêt, alignant les arbres les uns à côté des autres. Il ne me prêta aucune attention, ni à moi ni au religieux, défrichant la forêt vierge dans l’autre sens. Et ensuite, il disparut, sans doute est-il retourné dans sa dimension. Le prêtre répétait avec obstination que c’était grâce à lui, qu’avec ses exorcismes il avait expédié le démon dans l’au-delà. Moi je pense toutefois que le démon est parti parce qu’il commençait à s’ennuyer tout simplement.
[...] » J’ai tué l’homme possédé, reprit Geralt sans se faire prier. Et rien. Aucun effet secondaire spectaculaire. Pas de boule, pas d’aurore, ni d’éclair, aucun tourbillon de vent, même pas de mauvaise odeur. Je n’ai pas idée de ce qu’il est advenu du démon. L’homme tué a été examiné par des prêtres et des mages, vos confrères. Ils n’ont rien trouvé, rien constaté. Le corps a été brûlé, car le processus de décomposition s’est déroulé tout à fait normalement, et il faisait très chaud.

La Saison des orages, page(s) ?

— Vous agissez toujours ainsi. Vous vous divertissez toujours avec cette goétie, comme vous l’appelez. Vous invoquez ces créatures, les sortez de leur plan, de derrière des portes fermées. Avec toujours cette immuable rengaine : nous les contrôlerons, nous les maîtriserons, les forcerons à obéir, les attellerons au travail. Avec toujours cette invariable justification : nous connaîtrons leurs mystères, nous les forcerons à nous révéler leurs secrets et leurs arcanes, ce qui nous permettra de décupler la force de notre propre magie, nous pourrons soigner et guérir, nous éradiquerons les maladies et les catastrophes naturelles, nous ferons un monde meilleur, et rendrons l’homme heureux. Et, invariablement, il se révèle que c’est un mensonge, qu’il ne s’agit pour vous que de votre propre force et de votre propre pouvoir.
Tzara, on le voyait, s’apprêtait à riposter, mais Pinety le refréna.
— Pour ce qui est des créatures derrière des portes fermées, reprit Geralt, celles que l’on appelle, pour plus de commodités, des démons, assurément vous en savez autant à leur sujet que nous, les sorceleurs. Ce que nous avons affirmé il y a déjà fort longtemps, qui est inscrit dans les protocoles et chroniques sorceliens. Jamais au grand jamais les démons ne vous dévoileront aucun secret ni aucun arcane. Jamais ils ne se laisseront atteler au travail. Ils permettent qu’on les invoque et qu’on les amène dans notre monde dans un seul et même but : ils veulent tuer. Car ils aiment ça. Et vous le savez. Pourtant, vous le leur permettez.

La Saison des orages, page(s) ?