De l'Espreuve des Herbes et autres pratiques secretes des sorceleurs, de mes propres yeux vues

De Sorceleur Wiki
Aller à : navigation, rechercher

De l'Espreuve des Herbes et autres pratiques secretes des sorceleurs, de mes propres yeux vues est un manuscrit écrit par Carla Demetia Crest, une magicienne et ancienne d'Aretuza. L'usage du manuscrit est réservé au chapitre des magiciens.

Extraits[modifier | modifier le wikicode]

De l'Espreuve des Herbes et autres pratiques secretes des sorceleurs, de mes propres yeux vues

« Le troisieme jour, tous les enfants estoient morts horsmis un seul, un enfant masle a peine aagé de dix ans. Cestuy-la mesme qui jusques a présent estoi tombé en une folle frenesie, avait soudait été pris d'un profond avertin. Ses yeux avoient une regardure ternie, ses mains saisissoient incessamment la couverture où s'agitoient à l'air comme si l'enfant eust voulu prendre des plumes. Son soufflement faisoit grand bruit et estoit rauque, une sueur froide, visqueuse et puante sortoit de tout son corps. Alors l'elixir lui fut de nouveau injecté dans les veines et la crise recommença tout de nouveau. Ceste fois, l'enfant saigna du nez et sa toux mua en un vomissement, après quoi le garçon perdit toute force et estoit comme sans vie.

Les symptomes ne declinèrent pas deux jours durant. La peau de l'enfant, jusques la couverte de sueur, estoit devenue sèche et chaude comme braise, le battement de son pouls alloit laschement et n'estoit pas reégulier, mais moyennement fort, plustost lent que prompt. Il ne sortit plus une seule fois de pasmoison ni ne poussa de cris.

Vin en fin le septiéme jour. Le garçon estoit comme sortit d'un songe et il ouvrit les yeux, et ses yeux estoient comme les yeux d'une vipere. »
Le Sang des Elfes, page(s) 87