Dettlaff van der Eretein

De Sorceleur Wiki
(Redirigé depuis Dettlaff)
Aller à : navigation, rechercher
{{{rubrique}}}
Dettlaff van der Eretein
Identité
V.O.
Dettlaff van der Eretein
Espèce
Vampire supérieur
Apparence
Yeux
Bleu
Cheveux
Noir
Famille
Conjoint(e-s)
Sylvia Anna

Dettlaff van der Eretein est un vampire supérieur et est une vielle connaissance de Orianna et Emiel Regis Rohellec Terzieff-Godefroy.

Apparence et caractère[modifier | modifier le wikicode]

L'élément le plus remarquable dans l'accoutrement de Dettlaff était peut-être une broche sertie de joyaux en forme de papillon, cadeau de Regis. Dettlaff voyait dans ce bijou un symbole de son lien avec la nuit. Toutefois, Regis y associait une autre idée. Il savait que son ami, poussé par ses besoins primitifs, serait, comme un papillon, toujours attiré vers la lumière. Même s'il devait un jour se faire dévorer par les flammes.[1]

Les sorceleurs classaient les vampires supérieurs comme une espèce distincte. Toutefois, leur raisonnement manquait de logique, car chacun d'eux possédait un caractère et des capacités uniques. Regis, par exemple, était un solitaire doté d’une intelligence extraordinaire. À l'opposé, Dettlaff semblait destiné à mener un troupeau. Les formes inférieures de vampires, comme les katakans, les ekimmes et les brouxes, lui obéissaient instantanément. Les habitants de Beauclair découvrirent rapidement les conséquences désastreuses d'un aussi puissant contrôle…[1]

Dettlaff van der Eretein dans The Witcher[modifier | modifier le wikicode]

Dans The Witcher 3: Wild Hunt[modifier | modifier le wikicode]

Dettlaff tenta bien de vivre en paix parmi les gens. Il réprima sa soif de sang, apprit la langue commune et perfectionna ses rudiments en matière d'étiquette à la cour. Au fil du temps, il commença à se faire des amis parmi les humains… Il tomba même amoureux d'une de leurs femmes. Sa bienaimée s'appelait Syanna. Dettlaff éprouvait pour elle un amour absolu. Il était prêt à tout pour elle. En fait, Syanna profita largement de sa dévotion amoureuse… Du moins jusqu'au jour où elle disparut sans laisser de trace ni d'explication.[1]

Syanna présupposait probablement que Dettlaff accepterait son rejet comme ses précédents amants. Hélas, les vampires raisonnent différemment des humains. Et la fureur de Dettlaff s'avéra aussi bien plus intense. Dettlaff se sentit méprisé non seulement par Syanna, mais aussi par toute la race humaine. Il considéra tous les humains comme des traîtres, des hypocrites et des menteurs. Hélas, il suffit de se pencher un instant sur l'histoire du continent pour voir qu'il n'avait pas tout à fait tort…[1]

Après avoir tué quatre chevaliers de Toussaint coupables d'actes méprisables, Dettlaff fut surnommé par les habitants du duché la bête de Beauclair. L'ayant condamné à mort pour ces crimes, la cour de Toussaint chargea un sorceleur de pister le monstre inconnu et de l'éliminer. Cette décision abasourdit Dettlaff, car la duchesse Anna Henrietta, adorée de son peuple, avait condamné des dizaines de personnes à l'échafaud pour bien moins que ça ! Quant au tueur de monstres convoqué à Toussaint pour tuer la prétendue bête, il avait la mort de bien plus d'innocents qu'elle sur la conscience ! Ce fut le déclencheur. Dettlaff décida de ne plus obéir aux lois des humains. Au lieu de cela, il leur imposerait le code d'honneur des vampires, un système reposant sur des châtiments très sévères…[1]


Entrée de Journal[modifier | modifier le wikicode]

Le meurtrier de Milton était aussi malin que rapide. Après une folle poursuite, Geralt tomba dans le piège que lui avait tendu son adversaire. C'est là, dans un vieil entrepôt, qu'il affronta pour la première fois la bête de Beauclair et découvrit sa véritable nature. Dettlaff, tel était son nom, n'était autre qu'un vampire supérieur.
Geralt aurait pu livrer là son ultime combat sans l'intervention d'un vieil ami, Regis, qui mit un terme aux débats. Acculé, Dettlaff s'évapora dans un nuage de fumée…
En accompagnant la duchesse à la résidence d'Orianna, Geralt pensait avoir laissé Dettlaff loin derrière lui, entre les mains de Regis. Quelle ne fut pas sa surprise lorsque les deux vampires se joignirent à leur petit groupe comme si de rien n'était ! Comble de l'ironie, la bête de Beauclair s'avéra un compagnon charmant et plein d'esprit, conversant sans vergogne avec la femme qui avait mis sa tête à prix.
Peu de temps après, Geralt prit la direction de Dun Tynne, non sans avoir auparavant obtenu de Regis la promesse de maintenir Dettlaff à bonne distance.
Lors de l'assaut contre le château de Dun Tynne, Geralt se trouva confronté à des bandits bien supérieurs en nombre. L'issue du combat était incertaine, mais une fois encore la cavalerie vola à sa rescousse. Avertis par des oiseaux à leur service, les deux compères vampires du sorceleur surgirent au moment crucial pour inverser le cours des événements.
Croyant affronter les responsables de l'enlèvement de sa bien-aimée, Dettlaff les massacra avec une passion aveugle, ne s'arrêtant qu'une fois toute vie éradiquée du champ de bataille.
En apprenant que l'objet de son amour l'avait manipulé à ses propres fins, Dettlaff perdit toute envie de vivre. Seul subsistait en lui le désir de vengeance, une vengeance froide et sans limite. Dettlaff posa un ultimatum sans équivoque : faute d'explications claires fournies par Syanna au cours d'une rencontre en tête-à-tête, il mettrait Beauclair à feu et à sang. Nul n'osa douter un seul instant de sa détermination et de sa capacité à mettre ses menaces à exécution.

Si Geralt rend visite au Doyen des Invisibles :

À l'heure dite, Regis et Geralt se présentèrent au lieu de rendez-vous sans Syanna. Dettlaff entra alors dans une rage noire, mais cette fois-ci Geralt était prêt et, après un combat acharné, terrassa son adversaire.
Un vampire supérieur ne peut cependant trouver une mort définitive qu'aux mains d'un de ses pairs. Regis lui porta donc le coup fatal, qu'un Dettlaff désireux de quitter ce monde de tourments accepta de plein gré.

Si Geralt voyage vers la Contrée des Mille Fables puis emmène Sylvia Anna à Dettlaff van der Eretein :

Et ne possède pas le ruban magique trouvé dans la Contrée des Mille Fables mais ne s'interpose pas :
Regis et Geralt menèrent Syanna jusqu'à Dettlaff, qui exécuta cette dernière sans la moindre hésitation. Geralt, comprenant la douleur du vampire, ne chercha pas à s'interposer. Dettlaff déclara alors que leur différend n'avait plus lieu d'être et qu'il était temps pour lui de quitter Beauclair. Regis, sachant que son ami aurait plus que jamais besoin de soutien, décida de l'accompagner.
Et ne possède pas le ruban magique trouvé dans la Contrée des Mille Fables mais s'interpose :
Regis et Geralt menèrent Syanna jusqu'à Dettlaff qui, toujours animé d'une fureur incontrôlable, tenta d'égorger cette dernière de ses griffes. Elle ne dut son salut qu'à un ruban magique trouvé dans la Contrée des Mille Fables, grâce auquel elle fut transportée hors de danger. Dettlaff, ivre de rage, se jeta sur Regis et Geralt et, après un combat acharné, fut enfin vaincu… mais un vampire supérieur ne peut trouver une mort définitive qu'aux mains d'un de ses pairs. Regis lui porta donc le coup fatal, qu'un Dettlaff désireux de quitter ce monde de tourments accepta de plein gré.
Et possède le ruban magique trouvé dans la Contrée des Mille Fables :
Regis et Geralt menèrent Syanna jusqu'à Dettlaff qui, toujours animé d'une fureur incontrôlable, tenta d'égorger cette dernière de ses griffes. Elle ne dut son salut qu'à un ruban magique trouvé dans la Contrée des Mille Fables, grâce auquel elle fut transportée hors de danger. Dettlaff, ivre de rage, se jeta sur Regis et Geralt et, après un combat acharné, fut enfin vaincu… mais un vampire supérieur ne peut trouver une mort définitive qu'aux mains d'un de ses pairs. Regis lui porta donc le coup fatal, qu'un Dettlaff désireux de quitter ce monde de tourments accepta de plein gré.



Apparitions[modifier | modifier le wikicode]

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]