Discussion:Malédiction du Soleil Noir

De Sorceleur Wiki
Aller à : navigation, rechercher

Bonjour ! J'ai besoin d'aide pour comprendre la Nature du " Soleil Noir " . J'aimerais savoir si cela est lié à UNE éclipse en particulier ou si TOUTES les éclipses peuvent causer cette malédiction à l'enfant né pendant cet événement ... . Je demande cela car je travaille pour le Mod "Witcher Kings" du jeu Crusader Kings II et j'ai besoin de savoir cela pour régler dates et autres détails. Merci !

PS : - Pour la date (1250) de la mort de Renfri, qu'elle preuves avez-vous ? J'ai pensé que cette aventure de Geralt et Renfri était dans les année 1235... - Pour la date ("dans les années 1230") de la première éclipse liée à la Malédiction du Soleil Noir, êtes-vous sûr de celle-ci ? Et si oui pourrais-je savoir avec quels informations ? MERCI --— Spartaneross

Bonjour Spartaneross, cette page mérite d'être retravaillé. J'imagine que la personne a pris en compte les informations du mod Le prix de la neutralité donc qui n'est pas canon... Après pour la version courte, la nature de cette malédiction n'est pas vraiment connue et selon moi, c'est juste une excuse pour certains magiciens et prêtres de faire des expériences sans trop avoir d'ennuis. Pour la version longue, voici le passage qui en parle :

— Bien sûr ! Sauf qu’on l’appelait la manie d’Eltibald le Fou. C’est ainsi que s’appelait le mage à l’origine de l’affaire qui a entraîné l’assassinat et l’emprisonnement dans des beffrois de plusieurs dizaines de jeunes filles issues des plus grandes familles, y compris de familles royales. Elles auraient été possédées par des démons, maudites, contaminées par le soleil noir, car c’est le nom que vous avez donné dans votre jargon pompeux, à une éclipse tout ce qu’il y a de plus banal.

— Eltibald n’avait rien d’un fou ! Il a déchiffré des inscriptions sur les menhirs des Dauk et sur les pierres tombales des nécropoles de Vojgor, étudié les légendes et les récits des bébés-garous. Dans tous, il était question de cette éclipse d’une manière qui laissait peu de place au doute. Le Soleil noir était censé annoncer le retour imminent de Lilit, une déesse toujours vénérée en Orient sous le nom de Niya, et l’extermination de l’espèce humaine. “Soixante vierges coiffées de couronnes dorées rempliront les vallées de rivières de sang” et devront lui frayer la voie.
— Ce sont des balivernes, dit le sorceleur. En plus, il n’y a pas de rimes. Or toutes les prédictions sont en vers rimés. Tout le monde sait quel but poursuivaient alors Eltibald et le conseil des magiciens. Vous avez utilisé les délires d’un fou pour renforcer votre pouvoir. Pour faire éclater les alliances politiques, gâcher les alliances par mariage, semer le trouble dans les dynasties ; bref, pour tirer un peu plus les ficelles des marionnettes à couronne. Et tu viens me parler de prédictions qui feraient mourir de honte les diseurs de bonne aventure sur les foires.
— On peut émettre des réserves quant aux théories d’Eltibald et à l’interprétation de ses prédictions. Mais il n’est pas possible de contester l’apparition d’une horrible mutation chez les filles nées aussitôt après l’éclipse.
— Et pourquoi pas ? J’ai entendu dire exactement le contraire.
— J’ai assisté à l’autopsie de l’une d’elles, dit le magicien. Geralt, ce que nous avons trouvé à l’intérieur de son crâne et de sa moelle épinière était indéfinissable, une espèce d’éponge rouge. Les organes internes étaient emmêlés, certains n’existaient même pas. Tout était couvert de petits cils mobiles, de petites effiloches gris-rose. Elle avait un cœur à six ventricules, dont deux pratiquement atrophiés, mais pourtant là. Qu’est-ce que tu en dis ?
— J’ai vu des gens qui avaient des griffes d’aigle à la place des mains, d’autres avec des crocs de loup. D’autres encore avec des articulations, des organes et des sens supplémentaires. Tout cela était des effets de vos combines de magiciens.
— Tu as vu toutes sortes de mutations, dis-tu, fit le sorcier en relevant la tête. Et combien en as-tu assommé et tué pour de l’argent, comme l’exige ta vocation de sorceleur ? Hein ? Car on peut avoir des crocs de loup et se contenter de les montrer aux filles à l’auberge, et on peut à la fois avoir une nature de loup et attaquer des enfants. C’était le cas, justement, de ces fillettes nées après l’éclipse. On a même constaté chez elles un penchant irresponsable pour la cruauté, de l’agressivité, de soudaines explosions de colère ainsi qu’une propension au dévergondage.
— On peut constater la même chose chez n’importe quelle fille, railla Geralt. Qu’est-ce que tu me chantes ? Tu me demandes combien de mutants j’ai tués. Pourquoi ne t’intéresses-tu pas au nombre de ceux que j’ai désenvoûtés, que j’ai libérés d’une malédiction ? Moi, le sorceleur que vous méprisez. Et qu’avez-vous fait, vous autres, les puissants sorciers ?
— On a employé une magie supérieure. La nôtre, et aussi celle des prêtres, dans plusieurs temples. Toutes nos tentatives se sont soldées par la mort des jeunes filles.
— Ça donne une piètre image de vous, et non pas des fillettes. Et nous avons donc déjà des cadavres. Ils sont les seuls à avoir été autopsiés ?
— Non. Ne me regarde pas comme ça ! Tu sais bien qu’il y en a eu d’autres. Au début, on a décidé de tous les éliminer. On en a fait disparaître quelques-uns… Une quinzaine. Ils ont tous été autopsiés. L’une d’elles a été disséquée.
— Et vous, fils de chienne, vous osez critiquer les sorceleurs ? Hé ! Stregobor ! Un jour viendra où les gens seront plus intelligents et s’en prendront à votre peau.
— Je ne pense pas que ce soit demain la veille, dit le magicien d’un ton acide. N’oublie pas que nous l’avons fait pour défendre les gens. Ces mutantes auraient noyé des contrées entières dans un bain de sang.
— C’est ce que vous affirmez, magiciens, en prenant des grands airs, auréolés d’infaillibilité. Puisque nous parlons de ça, tu n’affirmeras tout de même pas qu’au cours de votre chasse à ces prétendues mutantes, vous ne vous êtes jamais trompés ?
— Tu marques un point, dit Stregobor après un long silence. Je serai franc, même si dans mon propre intérêt, je ne le devrais pas. Nous nous sommes trompés, et plus d’une fois. Leur sélection était très délicate. C’est aussi pour cette raison que nous avons cessé de les… faire disparaître et que nous avons commencé à les isoler.
— Dans vos célèbres beffrois, explosa le sorceleur.
— Oui, dans nos beffrois. Mais ce fut une nouvelle erreur. Nous les sous-estimions, beaucoup nous ont échappé. Il est devenu à la mode, une mode folle, parmi les princes héritiers, surtout chez les plus jeunes qui n’avaient pas grand-chose à faire et encore moins à perdre, de libérer les mignonnes de leur prison. La plupart, c’est une chance, se rompaient le cou lors de leur évasion.
— À ma connaissance, les belles emprisonnées dans les beffrois ne tardaient pas à mourir. Vous n’y étiez pas étrangers, à ce qu’on dit.
— C’est faux. Mais beaucoup, en effet, sombraient dans l’apathie, refusaient de s’alimenter… Ce qu’il y a de curieux, c’est que peu de temps avant de mourir, elles révélaient des talents divinatoires. C’était une preuve supplémentaire de leur mutation.
— Chaque preuve est moins convaincante que la précédente. Tu en as d’autres ?
— Oui. Silvena, dame de Narok, que nous n’avons jamais pu approcher car elle a pris le pouvoir très tôt. À présent, il se passe des choses terribles dans son pays. Fialka, la fille d’Evermir, s’est évadée en jetant du haut du beffroi une corde qu’elle avait fabriquée avec ses nattes, et sème actuellement la terreur dans le Velhad du Nord. Bernika, de Talgar, a été libérée par un imbécile de prince héritier. Devenu aveugle, il croupit aujourd’hui dans un cachot, et à Talgar, la potence est un élément permanent du décor. Je pourrais te citer d’autres exemples.
— C’est sûr, déclara le sorceleur. À Iamurlak, par exemple, où règne le vieil Abrad. Ce vieillard scrofuleux n’a plus une dent. Il doit être né environ cent ans avant l’éclipse et il ne parvient à s’endormir que si quelqu’un est torturé à mort par-devant lui. Il a massacré tous ses parents et alliés, et dépeuplé la moitié de son pays lors de ses crises de colère irresponsables, comme tu l’as dit. Lui aussi avait une propension au dévergondage. Dans sa jeunesse, on l’aurait surnommé Abrad le Trousse-jupon. Hé, Stregobor ! Ce serait bien de pouvoir expliquer les cruautés de ces puissants par une mutation ou une malédiction.
— Écoute, Geralt…

— Je n’en ai pas l’intention ! Tu ne me feras pas plus accepter qu’Eltibald n’était pas un fou meurtrier. Revenons-en au monstre qui est censé te menacer. Après le préambule que tu viens de faire, sache que cette histoire ne me plaît guère. Mais je t’écouterai jusqu’au bout.

--— Gwynbleidds (discussion) 20 mars 2019 à 16:22 (UTC)

Je vois, j'ai relu cela dans le livre il y a peu pour mes recherches mais je n'ai pas trouvé... . C'est pour cela que, plus que de l'information, je recherche l'avis d'experts sur la question ... . Pouvez-vous me dire votre avis sur le Soleil Noir et les question que je me pose ? J'ai vraiment besoin de déterminé si cette malédiction est UNIQUE et si elle a UNE date précise ou si elle peut apparaître plusieurs fois ou systématiquement pendant une éclipse ... . Vous avez répondu en partie je le sais mais je me dois d'insister. C'est plutôt théologique j'en conviens.

Je travaille sur les enfants du Soleil Noir et leur famille dans le Mod (Renfri, Deidre etc) pour cela j'ai besoin sélectionner des dates "réelles" ou proche de la "réalité" . Sans quoi le travail que je fais actuellement pourrait être remis en question plus tard et je devrais recommencer... . Pour les "preuves" des dates 1230 et 1250 aussi, cela m'aiderait, je dois déterminé l'âge de Renfri lorsque Geralt la tue. J'avais sélectionné l'âge de Renfri à 25 +/- ans en me basant sur sa date de naissance pendant le Soleil Noir (que je pensais être vers 1210 environ). Mais si elle est morte en 1250 et que la malédiction du Soleil Noir est apparue en 1230 +/- ... cela change tout, sans parlé de la nature même des éclipses et de cette Malédiction.... . Je vous remercie de votre aide. --— Spartaneross

J'ai rien trouvé qui pourrait daté les évènements de cette nouvelle et encore moins l'âge de Renfri au moment de celle-ci. Comme je l'ai mentionné les dates ne sont pas canon et se base probablement sur les informations du Mod. D'ailleurs j'ai retravaillé la page en conséquence. Je ne peux rien vous apporter de plus que ce que mentionne la nouvelle et donc la citation du dessus. Donc à part prendre, les dates du mod "Le Prix de la Neutralité" qui se passe à l'automne 1232 et regardé un Let's Play pour trouvé l'âge de Deidre Ademeyn et donc celle de l'éclipse (selon eux), je ne vois pas trop comment vous aidez.--— Gwynbleidds (discussion) 20 mars 2019 à 17:55 (UTC)

Merci pour votre peine ! Je cherche aussi à débattre avec vous sur ce sujet (non pour refaire l'histoire mais plutôt pour me donner une vision plus claire) c'est pour cela que mes questions peuvent vous paraître imprécises. Je vois dans les écrits ajoutés que vous pensez que la malédiction du Soleil Noir est un événement unique et donc que cette malédiction, pas comme d'autres n'est apparue qu'une fois (avec son éclipse attitrée donc) c'est bien cela ? Il est aussi possible que cet événement ai eu lieu qu'une fois (pour les vrai enfant maudits) mais qu'ensuite, les gens du Monde aient pensez injustement que chaque nouveau né pendant une éclipse était porteur de cette malédiction ... .

J'en ai déduis cela en voyant que vous parler au singulier de l'éclipse et de la malédiction. J'ai pensé cela aussi au début et j'ai avancé la date de 1210 pour la date de l'éclipse du Soleil Noir, cela donne un âge d'environ 23 ans à Deidre et 25 à Renfri (en admettant que la nouvelle ce soit déroulée en 1235) au moment de leurs histoires respectives. Cela permet aussi de faire concorder l'âge de Bernika de Talgar qui semble avoir vécue bien plus longtemps de Renfri. Que pensez-vous de ces conclusions ? Je ne vous dérangerais plus très longtemps mais je ne connais pas beaucoup d'experts sur ce sujet, j'espère que vous ne m'en tiendrez pas rigueur. En vous remerciant une nouvelle fois. --— Spartaneross

Selon moi, oui c'est un évènement unique mais je peux aussi me tromper. Pour les âges, oui c'est possible mais ça peut tout aussi être complètement faux. Ce qui est certain, c'est que Renfri à plus de dix-sept ans. Désolé mais j'aime mieux me baser sur des faits pour affirmé quelque chose donc je ne suis pas d'une grande aide et je suis loin d'être un expert. Si vous avez un compte sur JVC, vous pouvez y poser vos questions sur le forum de The Witcher 3 comme je sais que beaucoup ont lu les romans. Vous aurez alors plusieurs avis sur la question.--— Gwynbleidds (discussion) 21 mars 2019 à 14:07 (UTC)

Merci à vous ! Si les faits ne peuvent nous aider faute de détails de l'auteur quand à la nature même du Soleil Noir et ce qui l'entoure ..., il n'y a pas le choix je le crains. Je vais valider tout cela en attendant une "vérité" un jour. Je vous remercie pour votre aide et votre temps, Bonne chance à vous sur la Voie ! --— Spartaneross