Doppler

De Sorceleur Wiki
Aller à : navigation, rechercher
Doppler-masquerade.jpg

Les Dopplers sont des métamorphes qui porte du reste de nombreux noms : changeur, doubleur, cambio, pauvrat ou encore mime. Il suffit à un doppler de connaître ou de scruter sa victime pour adapter immédiatement et parfaitement sa propre matière à la structure qu’il copie. Il ne s’agit nullement d’illusion, mais d’une métamorphose extrêmement fine allant jusqu’à imiter les moindres détails. Comment y parviennent-ils ? Cela, nous ne le savons pas.

Les magiciens présument que nous avons affaire à un processus proche de celui de la lycanthropie, mais Geralt pense qu’il s’agit ou bien de quelque chose de complètement différent ou bien d’une lycanthropie sous-tendue par une force mille fois supérieure. Le loup-garou ne peut prendre en tout et pour tout que deux ou trois formes au maximum, alors que le doppler peut se transformer à l’infini à condition que l’être copié corresponde plus ou moins à sa masse corporelle. Il ne se transformera jamais en mastodonte. Ni en souris.

Jadis, lorsqu'ils étaient plus fréquents, les prêtres exorcisent les dopplers capturés ; ils les attachent ensuite solidement à une broche en bois et les emprisonnent dans une boule de glaise mêlée à des scories avant de les cuire au four jusqu’à ce que la glaise durcisse et devienne de la brique.

Dopplers notables[modifier | modifier le wikicode]

Sous la plume de Sapkowski[modifier | modifier le wikicode]

— Ayez pitié, gémit désespérément le doppler. Ne me remettez pas aux humains ! Vous ne savez pas ce qu’ils font aux êtres comme moi ?
— Bien sûr que nous savons, intervint l’aubergiste en hochant la tête. Les prêtres exorcisent les dopplers capturés ; ils les attachent ensuite solidement à une broche en bois et les emprisonnent dans une boule de glaise mêlée à des scories avant de les cuire au four jusqu’à ce que la glaise durcisse et devienne de la brique. C’est ce que l’on faisait en tout cas jadis, lorsque ces monstres étaient plus fréquents.

L'Épée de la Providence, page(s) ?

Ses membres s’allongeaient tels les pattes d’une araignée.[...]Découvrant ses longues pattes et sa physionomie indistincte, la demoiselle ouvrit la bouche au maximum et en émit un hurlement à percer les tympans.
L'Épée de la Providence, page(s) ?

Geralt poussa la créature ligotée en la bousculant jusqu’à l’alcôve puis la fit s’asseoir au pied du poteau. Dainty Biberveldt s’assit lui aussi, l’œil mauvais.
— Regardez son allure : une horreur, dit le hobbit. On dirait la masse d’une pâte en fermentation. Vois son nez, Jaskier. On a l’impression qu’il va se décrocher. Fils de chien. Ses oreilles sont pareilles à celles de ma belle-mère avant son enterrement. Brrr !

L'Épée de la Providence, page(s) ?

— Qu’est-ce que c’est que ça ? demanda l’aubergiste en observant la créature qui, devant le spectacle de la bière servie, tirait une longue langue entre ses lèvres pendantes. Qu’est-ce que c’est que ça, messeigneurs ?
— Un mime, répéta le sorceleur sans égard pour la grimace du monstre. Il porte du reste de nombreux noms : changeur, doubleur, cambio, pauvrat ou encore doppler, comme lui-même s’est identifié.

L'Épée de la Providence, page(s) ?

— Il ne s’agit nullement d’une invention. Il suffit à un doppler de connaître ou de scruter sa victime pour adapter immédiatement et parfaitement sa propre matière à la structure qu’il copie. J’attire votre attention sur le fait qu’il ne s’agit nullement d’illusion, mais d’une métamorphose extrêmement fine allant jusqu’à imiter les moindres détails. Comment les mimes y parviennent-ils ? Cela, nous ne le savons pas. Les magiciens présument que nous avons affaire à un processus proche de celui de la lycanthropie, mais je pense qu’il s’agit ou bien de quelque chose de complètement différent ou bien d’une lycanthropie sous-tendue par une force mille fois supérieure. Le loup-garou ne peut prendre en tout et pour tout que deux ou trois formes au maximum, alors que le mime peut se transformer à l’infini à condition que l’être copié corresponde plus ou moins à sa masse corporelle.
— Sa masse corporelle ?
— Oui. Il ne se transformera jamais en mastodonte. Ni en souris.
— Je comprends. À quoi sert la chaîne avec laquelle tu l’as fait ligoter ?
— Son argent est mortel pour un lycanthrope, mais seulement neutralisant, comme vous pouvez le voir, pour un mime. Il se tient tranquille sans changer de forme grâce au pouvoir de cette chaîne.

L'Épée de la Providence, page(s) ?

Libéré de la chaîne, le doppler étira ses membres pâteux, se caressa le nez puis scruta le hobbit. La peau étirée de son visage devint plus ferme et prit des couleurs. Le nez diminua en produisant un sourd gargouillis. Sur son crâne chauve apparurent des cheveux frisés. Dainty écarquilla les yeux. L’aubergiste, admiratif, ouvrait muettement la bouche. Jaskier soupirait sans cesser de geindre.
La dernière touche fut le changement de la couleur des yeux.
Dainty Biberveldt Second grogna un borborygme. Il saisit la chope de Dainty Biberveldt Premier par-dessus la table et la porta avec avidité à ses lèvres.
— C’est impossible, c’est impossible, répétait à voix basse Jaskier. Regardez plutôt : la copie est fidèle, impossible à différencier. Tout y est ! Cette fois, même les piqûres de moustiques et les taches sur les braies… Justement, les braies ! Geralt, cela, même les magiciens n’y parviennent pas ! Tâte, c’est de la laine véritable, pas une illusion ! Incroyable ! Comment fait-il ?
— Personne ne le sait, grommela le sorceleur. Lui-même l’ignore. Je disais qu’il disposait d’une aptitude totale à transformer la structure de sa propre matière, mais cette aptitude est organique et instinctive…
— Mais les braies… De quoi sont faites les braies ? Et le gilet ?
— Il s’agit justement de sa peau transformée. Je ne pense pas qu’il accepte si facilement de se déshabiller. Du reste, sa peau perdrait immédiatement ses propriétés laineuses…

L'Épée de la Providence, page(s) ?

— Non, objecta Geralt, nul abus de langage. Que tu le croies ou non, Dainty, cette créature est bel et bien toi-même en ce moment. Par un moyen inconnu, le doppler copie également avec précision le psychisme de ses victimes.
— Le psy… quoi ?
— Les caractéristiques de l’esprit : le caractère, les sentiments, les pensées. L’âme. Cela infirme ce qu’affirment la majorité des magiciens et tous les prêtres : l’âme serait elle aussi un corps.

L'Épée de la Providence, page(s) ?


Dans « The Witcher 3: Wild Hunt »[modifier | modifier le wikicode]

Entrée de journal[modifier | modifier le wikicode]

Votre colis ? Votre frère est déjà passé le prendre. C'est drôle, vous lui ressemblez comme deux gouttes d'eau… Hé, vous allez où comme ça ?!
– Hanne Kluger, maître de relai

Un doppler, aussi connu sous le nom de changelin, est une créature capable de prendre la forme de tout animal ou de toute créature humanoïde. Cette transformation n'est pas une simple illusion, mais une authentique métamorphose. En conséquence, aucune amulette ou aucun médaillon de sorceleur ne peut révéler la présence d'un doppler, qui émet une aura en tout point identique à la créature imitée. Le doppler étant par ailleurs doté d'une remarquable intelligence, il pourrait sans difficulté se spécialiser dans le meurtre ou le vol s'il n'était par nature un être timide, généreux et pacifique.

Lorsqu'il est acculé, un doppler peut cependant devenir le plus redoutable des adversaires : il se mue alors une copie conforme de son assaillant, doué des mêmes forces et faiblesses. Pour terrasser le doppler, il faut donc réussir à se vaincre soi-même. Comme les autres vestiges, le doppler est extrêmement vulnérable aux armes en argent, dont le simple contact l'oblige par ailleurs à reprendre sa forme initiale.

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]