Famille Varnhagen

De Sorceleur Wiki
Aller à : navigation, rechercher

Les Varnhagen sont une famille noble dont le siège est la forteresse de Sarde, en Geso. La famille livre une véritable guerre à la maison Sweers, allant jusqu’au duel à mort. Les Varnhagen comptent parmi les plus puissantes et influentes maisons nobles de Geso. Outre le fort de Sarde, leur fief comprend peut-être Glyswen[N 1] et la ville de Druigh[N 2].

La maisonnée Varnhagen comprend notamment Rémiz et Deux-Défense[1]

Membres connus[modifier | modifier le wikicode]

Les Varnhagen dans la saga[modifier | modifier le wikicode]

Avant Le Temps du Mépris[modifier | modifier le wikicode]

Quand certains habitants du village de La Petite Rivière blanche défient le pouvoir, les Varnhagen massacrent l’ensemble de la population, brûlent toutes les habitations, et réduisent les survivants en esclavage. Le village, rebaptisé Glyswen, est repeuplé de colons nilfgaardiens.

En 1267, les Varnhagen offrent une récompense de 20 florins pour la tête de Giselher et recherchent activement les Rats[1].

Dans Le Temps du Mépris[modifier | modifier le wikicode]

Dans l’espoir de mettre la main sur Ciri et la récompense allant avec sa capture, Le Bleu et une escorte composée de Deux-Défense, de Rémiz et d’un autre valet barre la route au groupe de l’Ailé, des Attrapeurs, et de leur captive, Ciri. Le chevalier exige qu’on lui remette la jeune fille, ce que refuse le Sweers. Le combat s’engage alors : Deux-Défense puis le Bleu lui-même sont tués par l’Ailé, qui succombe de ses blessures peu après[1]

Dans Le Baptême du Feu[modifier | modifier le wikicode]

Léo Bonhart est approché par les Varnhagen pour se mettre en chasse des Rats. Pour espérer être payé, le chasseur de prime doit impérativement leur présenter les têtes de ses victimes[2]

Dans La Tour de l’Hirondelle[modifier | modifier le wikicode]

Les Varnhagen sont toujours à la recherche des Rats, aux côtés du préfet d’Amarillo.

Dans une taverne de Druigh, Étincelle, Mistle et Ciri humilient plusieurs hommes d’armes au service de la famille[3].  

Sous la plume de Sapkowski[modifier | modifier le wikicode]

On va avoir des ennuis. C'est les Varnhagen, du fort de Sarde...

— Le Temps du Mépris, Chapitre 7.

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

Notes[modifier | modifier le wikicode]

  1. ↑ Étant donné que les Varnhagen se soit jadis chargés d'y rétablir l'ordre après une révolte[1].
  2. ↑ Étant donné que des soldats Varnhagen y stationnent[3].

Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. 1,0, 1,1, 1,2 et 1,3 Le Temps du Mépris, Chapitre 7.
  2. Le Baptême du Feu, Chapitre 6.
  3. 3,0 et 3,1 La Tour de l’Hirondelle, Chapitre 2.