Hi Gamepedia users and contributors! Please complete this survey to help us learn how to better meet your needs in the future. We have one for editors and readers. This should only take about 7 minutes!

Fausse Ciri

De Sorceleur Wiki
Aller à : navigation, rechercher
Inconnu
Identité
Alias
Cirilla Fiona Elen Riannon
Espèce
Humaine
Nationalité
Flag Cintra1.svg
Apparence
Yeux
Vert
Statut
Titre(s)
Reine de Cintra,
Princesse de Brugge,
Duchesse de Sodden,
Héritière d’Inis Ard Skellig et Ini An Skellig,
Souveraine d’Attre et Abb Yarra,
Princesse de Rowan et d’Ymlac
Famille
Conjoint(e-s)
Emhyr var Emreis
Impératrice de Nilfgaard
◄ Mère d'Emhyr
Reine de Cinta
Calanthe Fiona Riannon

Cirilla ou la Fausse Ciri est reine de Cintra et impératrice de Nilfgaard après son mariage avec l'empereur Emhyr var Emreis.

Apparence et caractère[modifier | modifier le wikicode]

La fausse Cirilla de Cintra (qui ne donna jamais son vrai nom) est une jeune fille de la noblesse de Cintra orpheline de guerre. Elle a été dans des camps de réfugiés jusqu'à ce qu'un drapier de Brugge la prenne avec lui. Il n'y a rien de remarquable à son sujet à part une chose, elle est en tout point similaire de par son âge et son apparence au Lionceau de Cintra.

Fausse Ciri dans la saga[modifier | modifier le wikicode]

Avant Le Temps du Mépris[modifier | modifier le wikicode]

Le 4 juillet 1267, Rience, Schirrú et Nazarian se rendirent à Brugge où ils ont procédèrent à l’enlèvement de la jeune fille dans une maison aux briques rouges sur la porte de laquelle étaient fixés des ciseaux en cuivre. Rience étourdi la jeune fille au moyen d’une boisson magique, puis les criminels Schirrú et Nazarian l’ont en grande hâte conduite en calèche à Verden, à la forteresse de Nastrog, ou ils livrèrent la jeune fille enlevée au commandant nilfgaardien de la forteresse, en l’assurant que ladite jeune fille avait pour nom Cirilla de Cintra.[1]

Dans Le Temps du Mépris[modifier | modifier le wikicode]

La jeune fille fut envoyée comme leurre à Nilfgaard. Emhyr var Emreis, qui avait immédiatement vu la supercherie, décida dans un premier temps de faire comme s'il ne s'était rendu compte de rien et demanda à la comtesse Stella Congreve de se charger de son éducation à Darn Rowan aux confins de l'empire. En parallèle Emhyr poursuivit sa recherche de la "vraie" Ciri en grand secret, ainsi que celle de Vilgefortz qui l'avait trahi. La fausse Cirilla ne voulut jamais révéler sa véritable identité à l'empereur et lui demanda à rester à Nilfgaard, disant qu'elle était de toute façon bien mieux là que dans sa vie précédente.

Lorsque Emhyr retrouva finalement la vraie Ciri, il décida de laisser cette dernière libre de partir suivre son destin. Le peuple de l'empire et même des royaumes du Nord n'ayant jamais rien su de la supercherie, Emhyr décida d'épouser peu après la Paix de Cintra la fausse princesse de Cintra pour asseoir officiellement et définitivement son autorité sur le royaume de Cintra.

Sous la plume de Sapkowski[modifier | modifier le wikicode]

- J’ai découvert une certaine jeune fille. Une noble de Cintra, orpheline de guerre. Elle est passée par les camps de réfugiés ; aujourd’hui, recueillie par un drapier de Brugge, elle mesure les aunes et découpe les tissus. Elle ne possède aucun signe distinctif particulier. À une exception près toutefois. Elle ressemble pas mal à une miniature représentant le Lionceau de Cintra… Tu veux voir son portrait ?
Le Temps du Mépris, page(s) ?

À ses côtés attendait la détentrice de tous les titres imposants énumérés précédemment. Menue, les cheveux clairs, d’une pâleur inhabituelle, légèrement voûtée et vêtue d’une longue robe bleue. Une robe dans laquelle elle se sentait visiblement gauche et mal à l’aise.
Le Temps du Mépris, page(s) ?

La voilà qui approche, les yeux baissés, effarouchée, avec sa robe de soie blanche aux manches vertes et son collier de péridots sur son minuscule décolleté.
La Dame du Lac, page(s) ?

Ce n’est pas uniquement l’œuvre de Stella, pensa Emhyr. C’est vraiment sa nature. Contrairement aux apparences, c’est un vrai diamant, difficile à rayer.
La Dame du Lac, page(s) ?

Dans la longue série de portraits, ternis et un peu empoussiérés, des maîtres de Cintra, après la collection des Cerbin et des Coramy, après Corbett, Dagorad et Roegner, après la fière Calanthe et la mélancolique Pavetta, était suspendu un dernier tableau. Il représentait la souveraine qui régnait désormais avec bienveillance sur Cintra. Succédant au trône et au sang royal.
Le portrait d’une jeune fille menue aux cheveux clairs et au regard triste. Vêtue d’une robe blanche aux manches vertes.
Cirilla Fiona Elen Riannon.
La reine de Cintra et l’impératrice de Nilfgaard.

La Dame du Lac, page(s) ?


Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

Notes[modifier | modifier le wikicode]


Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. Le Baptême du Feu, Chapitre 5.