Foltest de Temeria

De Sorceleur Wiki
Aller à : navigation, rechercher
{{{rubrique}}}
Foltest de Temeria
Identité
V.O.
Foltest z Temerii
Espèce
Humain
Nationalité
Temerien(ne)
Statut
Titre(s)
Roi de Temeria
Famille
Père
Medell
Mère
Sancia de Sodden
Fratrie
Adda de Temeria
Conjoint(e-s)
Maria Luiza La Valette (Amante)
Enfant(s)
Adda la Blanche
Bussy La Valette
Anaïs La Valette
Parenté
Meve de Lyria (Cousine)
Roi de Temeria
Medell

Foltest de Temeria est le fils de Medell, roi de Temeria et de Sancia de Sodden. Il eut avec sa propre sœur Adda de Temeria une fille, Adda la Blanche. Avec Maria Luiza La Valette, il eut un fils, Bussy La Valette et une fille, Anaïs La Valette.[1]

Apparence et caractère[modifier | modifier le wikicode]

Selon Geralt, Foltest était mince et avait un trop joli visage. Il estima également qu'il ne devait pas avoir encore la quarantaine.[2].

Foltest de Temeria dans la saga[modifier | modifier le wikicode]

Avant Le Sorceleur[modifier | modifier le wikicode]

Quand Foltest était encore prince héritier, sous le règne du vieux Medell, son père, Sa Gracieuse Majesté montrait déjà de quoi elle était capable, et elle était capable du pire. La noblesse comptaient que ça lui passerait avec l’âge. Or, à peine couronné, dès la mort du vieux roi, Foltest s’est surpassé. Au point qu'ils eurent tous la mâchoire qui se décrocha. Pour être bref, disons qu’il est allé jusqu’à faire un enfant à sa propre sœur, Adda. Adda était sa cadette, ils étaient inséparables. Mais personne ne se doutait de rien. Enfin, la reine, peut-être… Bref, voilà qu’ils découvre qu’Adda a un gros ventre, et Foltest commence à causer mariage. La situation était alors diablement tendue. Vizimir de Novigrad, qui avait décidé de marier sa Dalka à Foltest, avait envoyé une ambassade. [2]

La noblesse eurent toutes les peines du monde à empêcher le roi, en le retenant par les pieds et les mains, de courir insulter les émissaires. C’est heureux qu'ils surent y arrivés, car Vizimir n’aurait pas manqué de les étriper pour se venger de cet affront. Ensuite, grâce à l’aide d’Adda qui a influencé son cher frère, ils réussirent à dissuader le gamin d’un mariage précipité. Puis Adda accoucha... Il n’y a pas eu beaucoup de gens à voir de près la chose qui est née. Mais l’une des deux accoucheuses s’est jetée par une fenêtre du donjon. Quant à l’autre, elle a eu un coup de folie et en est restée timbrée. C’était une fille. D’ailleurs, elle est morte aussitôt ; personne, semble-t-il, ne s’était empressé de nouer son cordon ombilical. Adda, pour son bonheur, est morte en couches. Et ensuite, mon frère, Foltest a joué les imbéciles, pour la énième fois. Il garda l'enfant dans un sarcophage, dans les souterrains du palais.[2]

Dans Le Sorceleur[modifier | modifier le wikicode]

Quelques années plus tard, l'enfant réapparut sous la forme d'un monstre, une strige, qui semait la terreur et la mort dans les environs. Le roi Foltest fit placarder sur tous les panneaux d'affichage de la Temeria l'offre d'une forte récompense à quiconque parviendrait à lever la malédiction. Tous ceux qui s'y sont essayé sont morts, sauf un sorceleur, Geralt de Riv, qui parvint à la sauver, lui rendant de ce fait son humanité. Elle avait quatorze ans à ce moment là. [2]

Dans Le Sang des Elfes[modifier | modifier le wikicode]

Dans La Dame du Lac[modifier | modifier le wikicode]

Sous la plume de Sapkowski[modifier | modifier le wikicode]

Foltest était mince, il avait un joli, un trop joli visage. Il ne doit pas avoir encore la quarantaine, estima le sorceleur. Assis sur un nain sculpté dans du bois noir, le roi avait les jambes tendues vers l’âtre auprès duquel se réchauffaient deux chiens. Sur un coffre à côté de lui, était assis un homme barbu, d’âge mûr, solidement bâti. Un autre homme se tenait debout derrière le roi. Richement vêtu, le visage empreint de fierté. C’était un grand dignitaire.
— « Le sorceleur », dans la collection Le Dernier Vœu, page(s) ?

Foltest, seigneur de Témérie, du Pontar, de Mahakam et de Sodden et, depuis peu, seigneur protecteur de Brugge, exposait à la vue de tout le monde son noble profil, le visage tourné vers la fenêtre.
Le Sang des Elfes, page(s) ?

— Si les non-humains veulent la guerre, ils l’auront ! intervint Foltest de Témérie. J’ai toujours été un partisan de l’unité et de la cohabitation, mais s’ils préfèrent l’épreuve de force, alors nous verrons bien qui est le plus fort. Je suis prêt. J’ai l’intention d’anéantir les Écureuils présents en Témérie et à Sodden en six mois. Ces terres ont déjà été baignées par le sang des elfes que nos aïeux ont fait couler. Je considère cela comme une tragédie, mais je ne vois pas d’autre issue… Il faut pacifier les elfes.
Le Sang des Elfes, page(s) ?

— Emhyr var Emreis. Il n’est pas marié. Et puis, il est plus jeune que toi, Foltest.
Le Sang des Elfes, page(s) ?

— D’ailleurs, tu vis en cachette avec la baronne de La Valette depuis quatre ans, déclara Meve dans un sourire. Vous vous aimez comme deux tourtereaux, et vous attendez que le vieux baron crève enfin. Ne me regarde pas ainsi ! Nous sommes tous au courant. Pourquoi crois-tu que nous payions des espions ? Mais, cher cousin, plus d’un roi serait prêt à sacrifier son bonheur personnel pour le trône de Cintra…
Le Sang des Elfes, page(s) ?


Foltest dans The Witcher[modifier | modifier le wikicode]

Dans The Witcher[modifier | modifier le wikicode]

Entrée de Journal[modifier | modifier le wikicode]

Le roi Foltest est le monarque de Temeria. Il inspire crainte et respect à ses sujets. Foltest dirige son peuple d'une poigne de fer, c'est un souverain résolu et bouillant. C'est sous son règne que Temeria est devenu le plus puissant royaume du nord.
Le roi a quitté la ville. En théorie, c'est le burgrave Velerad qui règne en son nom. En pratique, les décisions viennent d'une toute autre source, ce qui provoque le chaos dans la cité.
Foltest a regagné Wyzima pour y rétablir l'ordre au plus vite. Il a décidé de mettre fin au chaos et de châtier les coupables. Le roi m'avait inclus dans ses plans et mes actes ont influencé les décisions royales.

Si Geralt ne désenvoûte pas Adda :

J'ai informé Foltest de la mort de sa fille. Notre conversation fut pénible. Si ce monarque sévère avait une faiblesse, c'était bien sa fille Adda !

Si Geralt désenvoûte Adda :

J'ai proposé à Foltest de libérer sa fille de la malédiction. Le roi tient à elle comme à la prunelle de ses yeux. Le coeur du souverain était rempli de joie, mais il n'a pas laissé paraître son émotion.

Dans The Witcher 2: Assassins of Kings[modifier | modifier le wikicode]

Entrée de Journal[modifier | modifier le wikicode]

Avec le recul, Sa Majesté Foltest était certainement un personnage exceptionnel comparé aux autres têtes couronnées. Le roi de Temeria, prince de Sodden, souverain du Pontar et de Mahakam et haut protecteur de Brugge, Angren, Riverdell et Ellander, était un monarque ferme et résolu. Le genre d'homme qui, lorsqu'il prenait un coup, faisait entendre un bruit métallique, à vous faire croire qu'il était fait d'acier forgé. N'étant pas marié, il menait une vie assez débridée. Dans sa jeunesse, avant de monter sur le trône, Foltest avait d'ailleurs "brillé" en la matière. Sa liaison avec sa propre sœur, la fille née de cette union, Adda, ainsi que sa relation avec la baronne Louisa de La Valette n'étaient des secrets pour personne. Ces deux histoires engendrèrent, façon de parler, de lourdes conséquences. Et devinez qui se retrouva encore au beau milieu de cette pagaille… ? Notre cher ami Geralt.
De nombreux rois du Nord apparaissent dans ce récit : des imprudents aux réfléchis, des chastes aux débauchés, des lâches aux plus valeureux. Mais ne vous y trompez pas, mettez dans les mains de ces têtes couronnées une fourche, une épée ou une pile de factures à la place de leur sceptre, et ils n'auraient rien de plus que nous autres. Mais cela ne valait pas pour l'empereur de Nilfgaard, la Flamme Blanche qui Danse sur la Tombe de ses Ennemis, dont l'ombre planait sur tous les derniers événements de ce récit. Cette ombre portait le nom de Shilard Fitz-Oesterlen, un diplomate accompli, responsable de plus d'une guerre et de plus d'une annexion.
Les grands de ce monde ont parfois droit à une mort bien peu digne. L'assassinat de Foltest fut si soudain que même le sorceleur ne put réagir à temps. Une dague en travers de la gorge et le roi Foltest de Temeria répandait son sang sur le sol de son temple. L'un des rois les plus puissants du Nord venait de périr de la main d'un assassin déguisé en religieux. Comme quoi, l'habit ne fait pas le moine…

Dans Gwent: The Witcher Card Game[modifier | modifier le wikicode]

Arbre des récompenses[modifier | modifier le wikicode]

Parchemin 1 : Foltest semblait être le dirigeant idéal. Intelligent, généreux, travailleur et, de l'avis général, incroyablement beau. Mais chacun a ses défauts, et les rois plus que les autres…
Parchemin 2 : Dans le cas de Foltest, il s'agissait de ses tendances romantiques. Le seigneur de la Temeria, du Pontar, de Mahakam et de Sodden ne pouvait se priver des plaisirs de la chair.
Parchemin 3 : Si seulement Foltest avait pu se contenter de veuves éperdues et de roturières en quête d'aventure… Malheureusement, son goût le portait davantage vers les prêtresses, les épouses de ses alliés et les filles de ses amis… et même vers sa propre sœur.
Parchemin 4 : Les envies sans limites de Foltest provoquèrent sa chute. Le roi de Temeria, légendaire héros des guerres contre Nilfgaard, ne tomba pas à la bataille de Sodden ou de Brenna. Il périt lors d'une guerre civile déclarée à une ancienne amante et à leur fils bâtard.
Coffre 1 : Contrairement aux autres rois du Nord, Foltest n'avait aucune haine envers les races anciennes. Bien au contraire, il parlait couramment leur langue, et connaissait aussi bien la poésie elfique que la bière naine. Il combattit néanmoins les Écureuils sans la moindre retenue. Chaque prisonnier de guerre dut subir le supplice de la roue, chaque humain faisant preuve d'empathie était considéré comme un espion, et chaque non-humain était enfermé dans un ghetto. « Après tout », se disait-il « la raison d'État est parfois mère de sacrifices. »
Coffre 2 : Foltest remporta de nombreuses victoires durant ses campagnes, bien souvent contre un ennemi largement supérieur en nombre. Quelle était la clef de son succès ? Un esprit analytique ? Une capacité à agir sans tergiverser ? Le roi lui-même se plaisait à dire qu'il devait ses triomphes à son excellente mémoire. Il connaissait en effet le nom de chacun de ses officiers, voire même de ses sous-officiers. Leurs forces et leurs faiblesses ne lui étaient pas inconnues, et il pouvait ainsi donner à chacun une tâche qui lui correspondait parfaitement. C'est pourquoi beaucoup des sujets de Foltest se considéraient comme ses amis, et n'hésitaient pas à sacrifier leur vie pour lui.
Coffre 3 : Le roi Foltest n'était pas un souverain des plus pieux. Il ne jeûnait guère et ne partait pas en pèlerinage. Il outrepassait sans remords les interdits religieux lorsqu'il s'agissait de ses occupations nocturnes. Toutefois, quand il lui fallut construire un nouveau temple et même lever une dîme sur le trésor royal, Foltest se montra fort prodigue. Mais pour quelle raison ? Quoiqu'il doutât fortement de l'existence des dieux, il connaissait parfaitement le pouvoir dont disposaient les prêtres. Toute tentative d'entraver leur influence aurait déclenché leur ire…

Titres et honneurs[modifier | modifier le wikicode]

Titulature complète[modifier | modifier le wikicode]

Apparitions[modifier | modifier le wikicode]

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

Notes[modifier | modifier le wikicode]


Références[modifier | modifier le wikicode]