Grêle dévastatrice de Merigold

De Sorceleur Wiki
Aller à : navigation, rechercher

La Grêle dévastatrice de Merigold est un puissant sortilège que Triss et Yennefer déclenchèrent pendant le Pogrom de Riv. L'appellation n’a aucune valeur officielle, le sortilège ne fut jamais enregistré, car nul ne réussit à le reproduire.


Sous la plume de Sapkowski[modifier | modifier le wikicode]

Elle était prête à s’interrompre, à concentrer le restant de ses forces sur une autre incantation capable soit de les téléporter toutes les deux, soit de régaler la populace en train de charger, ne serait-ce que pour une fraction de seconde, d’un châtiment très désagréable. Mais c’était inutile.
Le ciel s’assombrit soudain, des nuages se formèrent au-dessus de la ville qui fut plongée dans une obscurité de tous les diables. Un souffle froid envahit l’atmosphère.
— Ouh là ! gémit Yennefer. J’ai l’impression que nous n’avons pas fait les choses à moitié.
— La Grêle dévastatrice de Merigold, répéta Nimue. En fait, cette appellation n’a aucune valeur officielle, le sortilège ne fut jamais enregistré, car, après Triss Merigold, nul ne réussit à le reproduire. Pour des raisons simples. Triss avait alors les lèvres abîmées et ne parlait pas distinctement. Les mauvaises langues affirment qu’elle avait de plus la gorge nouée par la peur.
— En l’occurrence, c’est difficile à croire, dit Condwiramurs en faisant la lippe, il ne manque pas d’exemples du courage et de la bravoure de la noble Triss, on la surnomme même l’Impavide dans certaines chroniques. Mais je m’interrogeais sur autre chose. L’une des versions de la légende affirme que Triss n’était pas seule sur le mont de Rivie. Que Yennefer était avec elle.
Nimue contemplait l’aquarelle qui représentait un mont noir, abrupt, tranchant comme un couteau sur un fond de nuages bleu-noir illuminés. Au sommet du mont on distinguait la silhouette d’une femme svelte aux bras écartés et aux cheveux en bataille.
De la brume qui couvrait la surface de l’eau leur parvenait le battement régulier des rames de la barque du Roi Pêcheur.
— S’il y avait qui que ce soit là-bas avec Triss, constata la Dame du Lac, aucune trace n’en est restée dans la vision de l’artiste.

La Dame du Lac, page(s) ?