Hello there! We are conducting a survey to better understand the user experience in making a first edit. If you have ever made an edit on Gamepedia, please fill out the survey. Thank you!

Hen llinge

De Sorceleur Wiki
Aller à : navigation, rechercher

Le Hen llinge est la langue utilisée par les Aén Seidhe, bien qu'il existe plusieurs versions de celle-ci. La version classique, qui est utilisée par les Aén Seidhe, celle des Dryades de Brokilon, celle des nilfgaardiens et le Jargon de Skellige.[1]

Lexique[modifier | modifier le wikicode]

A[modifier | modifier le wikicode]

  • A'taeghane « Aujourd'hui »
  • Aark, aark Représentation phonétique du cri des corbeaux et des corneilles :Crôa, crôa !
  • Abb « ? »
  • Addan « Danse »
  • Aedd « Éclat »
  • Aedd Gynvael « Éclat de Glace »
  • Aefder « ? »
  • Aén « Le », « La », « Les »
  • Aén Elle « Le Peuple des Aulnes »
  • Aen'drean « ? »
  • Aen Ithlinnespeath « La Prophétie d’Ithlinne »
  • Aén Saevherne « Érudits »
  • Aén Seidhe « Le Peuple des Collines »
  • Aen Woedbeanna « la jeune fille de la forêt ».
  • Aenye « Feu »
  • Aenyell'hael « Le Baptême du feu »
  • Aenyeweddien « L'Enfant du feu »
  • Aercane « Arcane »
  • Aesledde Terme désignant l'action de faire de la luge
  • Aespar « Tirer » (De l'Italien : Sparare)
  • Aëte « Été »
  • Aevon « Rivière », « Fleuve », « Ruisseau » (Du Gallois : "Afon")
  • Aep « Fille », « Fils »
  • Aine « ? »
  • An'givare « Indicateur », « Dénonciateur », « Traître » (Du Suédois : "Angivare")
  • Ard « Montagne », « Supérieur », « Le plus haut(e) », « Haut(e) », « Le plus grand(e) », « Grand(e) » (De l'Irlandais : "Ard")
  • Ard Gaeth « Grande Porte »
  • Ard Rhena « La Plus Grande des Reines »
  • Arse « Cul »

B[modifier | modifier le wikicode]

  • Ban « ? »
  • Beanna « Femme » (De l'Irlandais : "Bean")
  • Beann'shie « Banshee » (De l'Irlandais : "Bean sí")
  • Belleteyn « Floraison »
  • Blathan « Guirlande »
  • Blathe « Fleur »
  • Bleidd « Loup » (Du Gallois : "Blaidd")
  • Bloed « Sang »
  • Bloede « Merde », « Bon sang », « Sanglant » (aussi utilisé dans les serments )
  • Bloedgeas « le serment par le sang »
  • Bloede pest « Par la peste »
  • Brokiloén « Brokilon »

C[modifier | modifier le wikicode]

  • Caed « Forêt »
  • Cáelm, Cáelme « Lentement »
  • Cáemm « Venir » (verbe.)
  • Caen « Pouvoir » (verbe.)
  • Caer « Forteresse » (Du Gallois : "Caer")
  • Caer a'Muirehen « Forteresse de l’Ancienne Mer »
  • Caérme « Destin », « Providence »
  • Cáerme Gláeddyv « Épée de la providence »
  • Canell « Chêne »
  • Carn « Tertre »
  • Carnedd « ? » (Du Gallois : "Carnedd")
  • Carraigh « Roc », « Roche », « Rocher », « Pierre » (De l'Irlandais : "Carraig")
  • Ceádmil, Ceád « Salutation », « Salut » (De l'Irlandais : "Céad Míle Fáilte")
  • Cerbin « Corbeau »
  • Cinerea « Naucore »
  • Craag « Roche », « Falaise » (Du Gallois : "Craig" / Irlandais : "Creag")
  • Crevan « Renard »

D[modifier | modifier le wikicode]

  • D'yaebl « Diable »
  • Darienn « Magicien(ne) » (?)
  • Dearg « Rouge » (De l'Irlandais : "Dearg")
  • Deárme « Bonne nuit »
  • Deireddh « Fin » (De l'Irlandais : "Deireadh")
  • Deith « Flamme »
  • Deithwen « Flamme blanche »
  • Dh'oine « Homme »
  • Dhu « Noir » (De l'Irlandais : "Dubh")
  • Dhu Dwimmermorc « ? »
  • Dice « Parle » (De l'Italien : "Dice")
  • Dol « Vallée » (Du Gallois : "Dôl")
  • Dol Blathanna « Vallée des Fleurs »
  • Drieschot « Triangle »
  • Duén « Lieu »
  • Duén Canell « Lieu du Chêne »
  • Dwimmer « Magie », « Sorcellerie », « Charme », « Art occulte » (Du Moyen anglais : "Dwimmer")
  • Dwimmermorc « ? »

E[modifier | modifier le wikicode]

  • Eigean « ? » (De l'Irlandais : "is éigean)
  • Elaine « Beau / Belle », « Magnifique » (De l'Irlandais : "Álainn")
  • Ell'ea « D'accord » (Terminer sa question ainsi semble normal dans le Jargon de Skellige mais semble être impoli en Hen llinge classique dans lequel c'est l'intonation qui forme la question.) La forme négative est Nell'ea.
  • Enid « Pâquerette »
  • Enid an Gleanna « Pâquerette des Vallées »
  • Ess « Être » (De l'Italien : "Essere" / Latin : "Esse")
  • Esseá « Je suis » (De l'Italien : "Essere" / Latin : "Esse")
  • Esseath « Tu es » (De l'Italien : "Essere" / Latin : "Esse")
  • Ess'laine « ? »
  • Evall « Cheval »
  • Eveigh « ? »

F[modifier | modifier le wikicode]

  • Feainn « Soleil »
  • Fen « Champ »
  • Fen Carn « Champ des tertres »
  • Feainnewedd « Enfant du Soleil »

G[modifier | modifier le wikicode]

  • Gaeth « Porte »
  • Garadh « Barrière »
  • Gar'ean « ? »
  • Geas « Malédiction », « Sortilège » (De l'Irlandais : "Geis")
  • Geas Garadh « Sortilège de la Barrière »
  • Gláeddyv « Épée »
  • Glaeddyvan « Armes »
  • Glean « ? »
  • Gleanna « Vallée »
  • Glyswen « Rivière Blanche »
  • Gvalch'ca « Faucon(ne) » (Du Gallois: "Gwalch")
  • Gwen, Gwyn « Blanc(he) » (Du Gallois : "Gwyn")
  • Gwenllech « Pierres Blanches »
  • Gwennelen « Albâtre »
  • Gwynbleidd « Loup Blanc » (Du Gallois : "Gwyn blaidd")
  • Gynvael « Glace »

H[modifier | modifier le wikicode]

  • Hael « ? »
  • Haela « ? »
  • Hanse Viens de « Aen hanse », qui désigne dans le dialecte nilfgaardien un groupe armé, mais uni par les liens de l'amitié.
  • Hav'caaren Mot intraduisible, mais qui faisait référence à une cupidité rapace. Parmi les humains s’était répandu le terme de « havekar », dont la connotation, dans leur bouche, était plus affreuse encore.
  • Hen « Ancien(ne) », « Vieux »
  • Hen Ichaer « Sang Ancien »
  • Hen llinge « Langage ancien »

I[modifier | modifier le wikicode]

  • Ichaer « Sang »
  • Imbaelk « Germination »
  • Inis « Île » (De l'Irlandais "Inis")
  • Invaerne « Hiver »

L[modifier | modifier le wikicode]

  • Laeke, Loc « Lac »
  • Lammas « Maturation »
  • Lara « Mouette »
  • Llinge « Langue »
  • Luned « Fille », « Jeune fille »
  • Luned aep Hen Ichaer « Fille de Sang Ancien »

M[modifier | modifier le wikicode]

  • Mid « Solstice »
  • Midaëte « Solstice d'été »
  • Midinvaerne « Solstice d'hiver »
  • Milva « Milan » (Du Latin : "Milva")
  • Minne « Aimer » (Verbe.)
  • Mire « Regarde »
  • Muire « Mer »
  • Morvudd « Ennemis »

N[modifier | modifier le wikicode]

  • Naev'de « Neuf » (Nombre.)
  • Néen « Non »

P[modifier | modifier le wikicode]

  • Pest « Peste »

S[modifier | modifier le wikicode]

  • Saovine « Étiolement »
  • Scoia'tael « Écureuils » (De l'Italien : "Scoiattolo")
  • Shaent, Sh'aent « Chante »
  • Sidh « Elfe » (De l'Irlandais : "Sidhe ")
  • Sledd « Luge »
  • Sor'ca « Petite sœur »
  • Squaess’me « Excusez-moi »
  • Spar'le « ? »
  • Speath « Prophétie »
  • Stráede « Route »

T[modifier | modifier le wikicode]

  • Taedh, Táedh « Poète », « Barde »
  • Tearth « Peur », « Crainte »
  • Tedd « Temps »
  • Tháess aep « Ferme-la »
  • Tirth « Sanglier »
  • Tor « Tour »
  • Tor Carnedd « ? »
  • Tor Lara « Tour de la Mouette »
  • Tor Zireael « Tour de l'Hirondelle »
  • Tvedeane « Douzaine »

V[modifier | modifier le wikicode]

  • Va « Aller » (Verbe.)
  • Va faill « Adieu », « Au revoir »
  • Vatt'ghern « Sorceleur »
  • Veloë « Rapidement »
  • Vort « De l’intérieur vers l’extérieur », « Jeter », « Lâcher »

W[modifier | modifier le wikicode]

  • Wedd « Enfant »
  • Wen « Blanc » (Forme simplifiée de "Gwyn" / "Gwen", utilisé principalement comme suffixe)
  • Wyvere « Wyvern »

X[modifier | modifier le wikicode]

  • Xin'tra « Cintra »

Y[modifier | modifier le wikicode]

  • Yghern « Scolopendromorphe »
  • Ys « Vers le bas »

Z[modifier | modifier le wikicode]

  • Zireael « Hirondelle »

Phrases et expressions[modifier | modifier le wikicode]

  • A d'yaebbl aép arse « ? »
  • Dubhenn haern am glândeal, morc'h am fhean aiesin. « Mon éclat transpercera les ténèbres, ma clarté dissipera l’obscurité. »
  • Duettaeán aef cirrán Cáerme Gláeddyv. Yn esseth. « L'Épée de la providence possède deux tranchants. Tu es l’un deux. »
  • Elaine tedd a'taeghane, a va’en aesledde. « Le temps est superbe aujourd’hui, nous irons donc faire de la luge. »
  • Ess'tedd, esse creasa. « Il est temps pour nous. »
  • Va'esse deireádh aep eigean, vaa’esse eigh faidh'ar « Quelque chose s’achève, quelque chose commence »

Sous la plume de Sapkowski[modifier | modifier le wikicode]

Le sorceleur ne fut pas moins étonné que la sirène bien qu’il eût pu se douter que la jeune fille, plus éduquée que lui, connaissait le Vieux Parler, la langue des elfes que les sirènes, les sorcières de mer et les néréides utilisaient en la modulant. Il s’aperçut également que la complexité des mélodies si difficiles pour lui ne représentait pas pour Petit-Œil de difficulté majeure.
L'Épée de la Providence, page(s) ?

— Ah… Ça y est, je sais. Va en aesledde, ell’ea ?
— Ne termine pas ta question ainsi, ce n’est pas poli. C’est l’intonation qui forme la question.
— Pourtant, les enfants des îles…
— Je ne t’enseigne pas le jargon de Skellige, mais la langue ancienne classique.

Le Sang des Elfes, page(s) ?

Quand il donnait des ordres, il parlait couramment la langue commune, mais avec un accent prononcé qui ressemblait à celui des elfes. En revanche, avec son écuyer, un garçon à peine plus âgé que Ciri, il parlait une langue proche du Langage ancien, mais moins chantante, plus dure. Ce devait être la langue nilfgaardienne. Ciri, qui connaissait bien le Langage ancien, comprenait la plupart des mots.
Le Temps du Mépris, page(s) ?

— Ces elfes me méprisent. Quand je leur parle, elles font semblant de ne pas me comprendre. Et quand elles s’adressent à moi, elles le font de telle sorte que je ne comprenne pas. Elles m’humilient.
— Tu parles parfaitement notre langue, expliqua-t-il d’une voix tranquille. Mais elle reste pour toi une langue étrangère. Par ailleurs, tu utilises le hen llinge, et elles, l’ellylon. Les différences sont minimes, mais elles existent.
— Toi, je te comprends. Je comprends tout ce que tu dis.
— Pour parler avec toi, j’utilise le hen llinge. La langue des elfes de ton pays.

La Dame du Lac, page(s) ?


Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

Notes[modifier | modifier le wikicode]

  1. ↑ Le Hen llinge est basé principalement sur l'italien, le suédois, le gallois et l'irlandais, bien que dans certains cas Sapkowski a également utilisé des connotations avec plusieurs langues « populaires », comme l'allemand et l'anglais. Les deux verbes de base, « être » et « avoir », sont empruntés à l'italien et le latin.[1]

Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. 1,0 et 1,1 Nie bądź, kurwa, taki Geralt.
    Wydumany język elfów, Starsza Mowa, oparty jest głównie na włoskim, szwedzkim, walijskim i irlandzkim, tam zaś, gdzie chcę, by „podpowiadał” – na lepiej znanych: angielskim i niemieckim. Dwa podstawowe dla każdego języka czasowniki („być” i „mieć”) wziąłem z włoskiego-łaciny. Czytałem słownik opracowany na Waszych „Stronach” – jest on w zasadzie bez zarzutu. Brawo. Jedyny błąd – nie do uniknięcia, bo przecież nigdzie sprawy nie wyjaśniam – to brak wiedzy o tym, że istnieją cztery „wersje” Starszej Mowy: czysta, klasyczna, używana przez elfy, wersja driad z Brokilonu, język nilfgaardzki (to trochę tak, jakby łacinę nazwać „językiem rzymskim”) oraz żargon z Wysp Skellige (używa go Crach an Craite w „Kwestii ceny”). Ale ten sam Crach an Craite w chwili uroczystej („Krew elfów”) używa Mowy klasycznej.