Journal d'Ernest Gribouille

De Sorceleur Wiki
Aller à : navigation, rechercher
Journal d'Ernest Gribouille
Tw3 book blue.png
Contient des informations utiles.
Détails
Inventaire/
emplacement
Livres
Catégorie
Objet ordinaire
Type
Autre
Source
Au Col de l'Enfer near cage of personnes en détresse.
Prix de base
couronnes
Prix de vente
couronnes
Poids
0 poids

This journal is found along with a Clef de cage on a platform by the tree.

Quête associée[modifier | modifier le wikicode]

Entrée de journal[modifier | modifier le wikicode]

Ô joie ! Aujourd'hui, nous boirons jusqu'à la dernière goutte… ou jusqu'à ce qu'on roule ! Quatre-doigts nous a fait établir notre camp près du col de l'Enfer et, pour éviter que l'ennui ne nous fasse perdre la boule, nous avons effectué une petite mission de reconnaissance. C'est là que nous sommes tombés sur une caravane de marchands. Malheureusement, nous nous sommes laissés un peu emporter. Au lieu de les bâillonner et de les attacher, les gars ont taillé des pieux et planté ces gros cons dessus. C'était laborieux, mais nous nous sommes amusés comme des fous, aucun broute-cul pourra nous l'enlever. Il y avait un maigrichon parmi eux, mais nous l'avons gardé pour plus tard. L'important, c'est que leurs chariots étaient pleins à craquer de vin de qualité attendant d'être bu !

Naturellement, nous avons défini des tours de garde, pour éviter que tout le monde soit beurré en même temps, ça tombe sous le sens. Mon idiot de père disait toujours : "Fiston, le plus important dans la vie, c'est d'aimer son travail. Si tu y arrives, tu seras heureux." Ce vieux chauve était charpentier. Je pige point ce qu'il trouvait de plaisant à cogner sur du bois, mais on se fiche de lui. Cet idiot mange les pissenlits par la racine depuis belle lurette. Et s'il était encore en vie, je luis écrirais une lettre qui dirait à peu près : "Papa, j'aime mon travail. Je l'aime énormément. Et merci de m'avoir appris à lire et à écrire, parce que maintenant je peux te dire que je me contrefous de tes conseils."