Journal d'employé amoureux

De Sorceleur Wiki
Aller à : navigation, rechercher
Journal d'employé amoureux
Tw3 scroll6.png
Objet requis pour accomplir une quête.
Détails
Inventaire/
emplacement
Livres
Catégorie
Objet ordinaire
Type
Autre
Source
Cellar of collapsed house in Vignoble Tufo.
Prix de base
couronnes
Prix de vente
couronnes
Poids
0 poids

This journal is found along with 61 – 69 Florins and a Bague en or sertie d'un diamant.

Quête associée[modifier | modifier le wikicode]

Entrée de journal[modifier | modifier le wikicode]

C'est décidé ! Je lui ferai ma demande demain. On ne vit qu'une fois !
Nous avons convenu de nous retrouver à l'endroit habituel à midi. Clarissa a demandé une demi-journée de repos et je m'éclipserai de la chancellerie. Ma vieille baderne de chef ne remarquera point mon absence. Et quand bien même ! Je suis jeune, je trouverai un autre travail.
Cependant… si Clarissa apprenait que j'ai perdu mon travail, elle risquerait de refuser… Je lui aurais demandé sa main depuis bien longtemps, si je ne savais pas à quel point elle craint la misère. Elle n'en a jamais rien dit, mais je vois que ça l'inquiète.
Mais qu'attendons-nous ? Nous ferions plus d'économies en vivant ensemble, et nous n'aurions enfin plus à manigancer pour nous retrouver ici !
Je voulais l'inviter à dîner dans le meilleur restaurant de Beauclair… J'ai imaginé tant de fois comment ce serait. Des serveurs en livrée d'or nous apporteraient du foie gras et des sorbets. Clarissa serait assise sur un coussin de satin, ravissante avec une couronne de cheveux de jais sur la tête. Elle serait la plus belle de la salle. Je sortirais alors une bague sertie d'un diamant.
Mais en vérité, je ne pourrai jamais me permettre tout ça, même si Clarissa soutenait qu'une simple bague en argent lui suffirait et que nous ferions mieux de dépenser cet argent pour acheter une maison dans la ville haute, où nous ouvririons une boutique pour qu'elle vende des chapeaux.
Je lui ferai donc ma demande demain, dans la cave à vin abandonnée où nous nous retrouvons, notre sanctuaire douillet où nous avons passé tant d'heures agréables ensemble. Elle ne s'est jamais plainte que nous passions nos seuls moments romantiques au milieu de toiles d'araignées et de vieux fûts de vin. Mais demain, ce sera fini ! Quand nous serons mariés, je lui ferai franchir le seuil de ma porte dans mes bras. Nous serons à l'étroit, mais il y aura assez de place pour un lit. Et il n'y aura point de toiles d'araignées.
Je n'ai qu'une simple bague en cuivre pour elle, avec un joyau en verre rouge de piètre qualité. Mais j'en fais la promesse, d'ici un an, je l'échangerai contre une bague en argent, avec une améthyste ou même un rubis !
Oh, Clarissa ! Vivement demain !
Je crois que je ne pourrai point fermer l'œil ce soir.

Notes[modifier | modifier le wikicode]