Journal parfumé

De Sorceleur Wiki
Aller à : navigation, rechercher
Journal parfumé
Tw3 book green.png
Objet requis pour accomplir une quête.
Détails
Inventaire/
emplacement
Objets de quête / Livres
Catégorie
Objet ordinaire
Type
Autre
Source
On body of a woman at the Amphithéâtre Seidhe Llygad.
Prix de base
couronnes
Prix de vente
couronnes
Poids
0 poids

This journal is found along with a bottle of vin et une Bouteille vide.

Quête associée[modifier | modifier le wikicode]

Entrée de journal[modifier | modifier le wikicode]

[Fragment de journal parfumé évoquant la bergamote, le jasmin et le cèdre.]

29 Blathe
J'ai enfin trouvé une solution ! Pour les examens de l'Académie dramatique impériale, je reprendrai le plus célèbre rôle d'Elsa de Longpré ! Sa dernière prestation ! Celle où elle est morte sur scène ! Ce fut la plus grande interprétation de tous les temps ! Ils seront alors bien obligés de me promouvoir !

1er Feainn
Ce rôle est… trop difficile. Mon professeur n'est toujours point satisfait. Je n'ai peut-être pas assez de talent… C'est difficile de se mesurer à la légendaire Elsa…

5 Feainn
Oui ! Je sais à présent ce qui n'allait point. Je dois ENTRER dans le personnage, recréer toute la soirée à l'amphithéâtre. Avec des bougies, du vin et tout le tralala ! Comme l'avait fait Elsa ! L'aura de cet endroit m'apportera peut-être l'aide dont j'ai besoin : on dit qu'Elsa y a passé quasiment toute sa vie. Les gens prétendent que l'amphithéâtre est hanté et que c'est pour ça qu'on n'y joue plus aucune pièce. Apparemment, tous ceux qui ont tenté de jouer la scène d'Elsa dans cet amphithéâtre sont morts dans des circonstances mystérieuses. Des histoires de bonnes femmes. Même si l'endroit est hanté, je pense que l'esprit d'Elsa me donnera sa bénédiction !

7 Feainn
Ce soir, je me suis mise en route ! J'ai préparé des bougies et acheté deux bouteilles du vin qu'Elsa avait bu juste avant sa mort ! Je vais répéter, encore et encore ! Jusqu'à ce que je sois persuadée d'ÊTRE Elsa !

[fragment de script, surligné à l'encre rouge]

Le jour décline. Il se replie comme mon âme… Les ténèbres m'envelopperont bientôt comme des vapeurs étouffantes. Non ! À présent, je suis enfin prête à rappeler le souvenir des fantômes dans mon cœur.

Je vais allumer les bougies.

Que la première brûle pour le garçon, encore un enfant, qui a été frappé et a péri sur le champ de bataille, sur le coup de midi, sans un bruit.
Que la deuxième brûle pour celui qui souhaitait me repêcher un bijou au fond d'un puits, mais n'a jamais revu la lumière du jour.
Que la troisième brûle pour l'époux, beau comme une statue et froid comme la pierre, qui m'a laissée seule pour disparaître dans les ténèbres. Il est mort anonyme, dans les bois a péri.
Que la quatrième brûle pour celui dont l'amour était si beau, qui me ravissait avec ardeur et s'est laissé consumer par ce feu.
Que la cinquième brûle pour toi, mon amour, mon fidèle compagnon, mon pauvre mari ! Emporté par la maladie ! Tu reposes dans la terre la moins profonde qui soit.
Toutes les bougies brûlent à présent.
Leur flamme est si belle, si blanche.
Hommes, garçons, époux… Les miens et ceux de toutes ! Je vous aime jusqu'au dernier.

À présent, contemplez ce vin. Je le bois et avec lui sanctifie votre mémoire.