Kovir

De Sorceleur Wiki
Aller à : navigation, rechercher
Flag Kovir.svg COA Kovir.svg
Kovir
Informations générales
V.O.
Kovir
Forme de l'État
Monarchie (Union personnelle)
Informations sociétales
Langue(s)
Langue commune
Monnaie(s)
Besant, Mark
Démographie
Gentilé
Kovirien(ne)

Kovir est un royaume en union personnelle avec Poviss.

Armoiries[modifier | modifier le wikicode]

Les armoiries utilisées ne sont pas canonique.

Villes et forteresses[modifier | modifier le wikicode]

Sous la plume de Sapkowski[modifier | modifier le wikicode]

— C’est le Grand Nord qui revient le plus souvent. Hengfors, Kovir, Poviss. D’abord, parce que c’est loin, effectivement ; ensuite, parce que ces pays sont neutres et ont de bonnes relations avec Nilfgaard.
Le Temps du Mépris, page(s) ?

Bientôt unis par les liens du sang à toutes les autres dynasties du monde, les rois de Kovir respectèrent scrupuleusement les traités d’Exeter. Jamais ils ne se mêlaient des affaires de leurs voisins. Jamais ils ne remirent en cause les règles de l’accession au pouvoir, même lorsque certains bouleversements historiques désignaient le roi ou le prince royal comme le successeur légal au trône de Rédanie, d’Aedirn, de Kaedwen, de Cidaris ou même de Verden et de Lyrie. Jamais le puissant royaume de Kovir ne tenta d’annexer ou de conquérir un quelconque territoire, jamais il n’envoya de canonnières armées de catapultes et de balistes sur les eaux territoriales étrangères, jamais il ne tenta d’usurper le titre de « gouverneur des mers ». Kovir se contentait d’une mer libre et ouverte au commerce - mare liberum apertum -, et reconnaissait le caractère sacré du commerce et du profit.
La Tour de l'Hirondelle, page(s) ?


Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

Notes[modifier | modifier le wikicode]


Références[modifier | modifier le wikicode]