La chaire de la chaire

De Sorceleur Wiki
Aller à : navigation, rechercher


"La chaire de la chaire"
Anais jail screen1.jpg
Détails
Alliance
Roche
Chapitre(s)
Chapitre III
Source
Vernon Roche

Guide[modifier | modifier le wikicode]

"La chaire de sa chaire" est un quête principale de l'acte III exclusive à la voie de Roche. Après leur audience avec le roi Radovid de Redania, le Sorceleur et Roche apprennent que l'héritère de Temeria, Anaïs de Lavalette, est retenue prisonnière par le mage kaedwennien Detmold. Radovid charge les deux hommes de lui confier l'enfant et leur fait le serment de veiller sur elle jusqu'à ce qu'elle atteigne l'âge réglementaire pour régner. Ceci permettrait au royaume de Temeria de demeurer libre et indépendant et de conserver son influence face aux royaumes voisins qui projettent de l'annexer.

Le Sorceleur et Roche rejoignent donc le camp Kaedwennien de Loc Muine et après avoir joyeusement massacré tous les soldats présents ainsi que l'apprenti personnel de Detmold, ils s'engoufrent dans la tour du mage.

Ils découvrent alors Anaïs retenue captive derrière une barrière magique. Le Sorceleur savait d'expérience que pour mettre fin au sort d'un mage, il fallait le tuer, ce qui ajoutait une bonne raison de tuer Detmold à la liste que Roche s'était déjà constitué.

Le Sorceleur et son allié font irruption dans la chambre de Detmold et le tuent sans grande cérémonie.

La barrière se dissipe et Anaïs bien que traumatisée est liibre.

S'impose alors un choix cornélien et lourd de conséquences.

Géralt peut choisir entre convaincre Roche de remettre la petite à Radovid comme convenu, auquel cas le royaume de Temeria vivra désormais sous la coupe de Redania et ne sera plus indépendant, mais demeurera unifié. Si le Sorceleur a fait ce choix lui et Roche seront plus tard attaqué par des chevaliers temeriens qui les considèrent comme traitres à leur pays.

Géralt peut aussi choisir de dissuader Roche d'honorer sa promesse et le convaincre de remettre l'enfant au prévôt temerien plutôt qu'à Radovid, auquel cas Temeria demeurera un royaume libre de toute influence, indépendant et unifié autour de la future reine Anaïs. Si le Sorceleur a fait ce choix, il devra s'opposer aux chevaliers de l'Ordre de la Rosse Ardente aux ordres de Radovid et les combattre, à moins que Siegfried de Denesle soit toujours envie, auquel cas il accepte de fermer les yeux sur ce différent au nom de son amitié pour Géralt. Le Sorceleur et Roche seront également attaqués plus tard dans l'acte par des chevaliers rédanniens qui les informent que Radovid veut leurs têtes pour l'avoir trahi.

A noter que cette quête, à l'instar de la quête "le briseur de sort", doit être choisie plutôt que la quête "Ou est Triss Mérigold?" qui consiste à libérérer Triss. Le joueur ne peut entreprendre les deux.