La prison flottante

De Sorceleur Wiki
Aller à : navigation, rechercher
"La prison flottante"
Tw2 screenshot prisonbarge 02.png
Détails
Alliance
Iorveth
Lieu(x)
Barge pénitentiaire
Source
Iorveth

La prison flottante est une quête dans le Chaptire I de The Witcher 2: Assassins of Kings

Guide[modifier | modifier le wikicode]

Entrée de journal[modifier | modifier le wikicode]

Geralt était plus assoiffé de vengeance que jamais. Mais plus important encore, il voulait retrouver Triss qu'il croyait encore vivante. La fin justifiait les moyens, et il était prêt à les envisager tous, à commencer par une rencontre avec les Scoia'tael…
Le sorceleur devait atteindre la barge sur laquelle les Scoia'tael étaient retenus. Il fit travailler ses méninges et arriva à la conclusion qu'on ne le laisserait entrer que s'il venait avec un prisonnier de prestige. Un projet audacieux vit alors le jour : Iorveth serait ligoté et conduit sur la barge. Nos héros décidèrent de mettre leur plan à exécution. Ils atteignirent la porte ouest de Flotsam et s'avancèrent vers le navire.
Iorveth aspirait depuis longtemps à se venger, peut-être trop longtemps. Lorsque les Scoia'tael atteignirent le port, ils attaquèrent aussitôt les humains. Bon gré mal gré, Geralt se joignit aux assaillants.
Il y avait une tour, sur le port de Flotsam, autrefois utilisée par les percepteurs de droits de passage. Loredo y enfermait aujourd'hui des femmes elfes. Lorsque le quai fut attaqué par les Écureuils, le commandant fit mettre le feu au bâtiment. Il avait perdu le contrôle de la situation et, dans un acte désespéré, pour se donner le temps de fuir, il plaça ses prisonnières au cœur d'un gigantesque autodafé... sachant pertinemment que Geralt et les Scoia'tael s'empresseraient d'aller les secourir. Le sorceleur se trouva face à un dilemme : sauver les femmes elfes ou poursuivre le criminel ?
Si Geralt choisit d'aller à la rescousse des femmes:
Loredo ne s'y trompa pas. Geralt préféra secourir les femmes elfes prisonnières des flammes plutôt que de pourchasser le commandant. Quand les elfes furent sauvées, Loredo s'était déjà enfui, échappant ainsi à la dure justice du sorceleur. Iorveth grinça des dents, mais notre héros oublia vite le commandant de la garnison de Flotsam. Il repartit aussitôt à la recherche de Triss Merigold et de Letho, son ravisseur : capturer le tueur de rois et sauver la magicienne demeuraient en effet son objectif principal.
Si Geralt choisit de chasser après Loredo laissant les femmes à mourir:
Mais Loredo s'était trompé dans ses calculs. Geralt préféra l'attraper plutôt que d'aller secourir les elfes, prisonnières des flammes. Je pourrais écrire un poème sur la colère du sorceleur, mais je me contenterai de citer les faits : Bernard Loredo, le commandant de la garnison de Flotsam, fut jugé, condamné et exécuté par Geralt de Riv. Le sorceleur commit ainsi ouvertement un crime contre Temeria, qui avait investi Loredo de son autorité. Toutefois, la longue liste de méfaits du commandant rendit plus acceptable l'acte de notre héros. Geralt, se fichant bien du qu'en-dira-t-on, repartit à la recherche de Triss Merigold et de son ravisseur : le tueur de rois.