Cyprian Wily

De Sorceleur Wiki
(Redirigé depuis Le Petit Bâtard)
Aller à : navigation, rechercher
{{{rubrique}}}
Cyprian Wily
Identité
V.O.
Cyprian Wily
Surnom(s)
Le Petit Bâtard
Espèce
Humain
Nationalité
Temerien(ne)
Statut
Affiliation(s)
Pègre de Novigrad
Famille
Père
Alonso Wily

Cyprian Wily est un membre de la pègre de Novigrad.

Entrée de journal[modifier | modifier le wikicode]

Cyprian Wily junior fut l'un des plus dangereux des criminels de Novigrad. Héritier des casinos, de l'arène et des bordels de son paternel, il possédait également le sadisme, le caractère impitoyable et l'absence de scrupules de son aîné. Autant de qualités qui faisaient du surnom "Bâtard" une sorte d'héritage familial au sein de ce puissant clan criminel.
Cyprian tenait également de son père en termes d'ambition. Il brisa l'armistice tacite conclu entre les divers groupes criminels de Novigrad et tenta d'éliminer les trois autres chefs de la pègre.
L'outrecuidance du Petit Bâtard avait une origine très précise: l'aval du roi Radovid, commanditaire des actes du chef de gang.
En définitive, l'on apprit que Radovid avait ordonné au Petit Bâtard de raviver la guerre des gangs pour provoquer un chaos jugé propice à sa prise de contrôle de la ville.
En inspectant le repère infâme de Cyprian, Geralt découvrit que le sobriquet "Bâtard" tenait du doux euphémisme: un terme beaucoup plus fort était nécessaire pour qualifier un homme qui se délectait du meurtre de ses captives.

Si Geralt tue le Petit Bâtard:

Outre le chantage, l’extorsion, l meurtre et la torture, la liste des crimes du Petit Bâtard comprenait du tord causé à Ciri. Geralt prit la chose fort mal, et le criminel paya ce dernier péché de sa vie.

Si Geralt ne tue pas le Petit Bâtard:

Peu de gens auraient pleuré son trépas, mais Geralt préféra épargner le Petit Bâtard. Sitôt ce dernier privé de la protection de Radovid et ses vieux ennemis laissés libres de se venger, sa carrière fut vouée à un terme fort peu glorieux.
Cyprian hérita d'un sort qui apparut pire que la mort. Lâché par son protecteur et ses subordonnés, rpivés de son or et du respect qu'il suscitait naguère, il sombra dans les pires bas-fonds que connaissait Novigrad.