Le siège de Vergen

De Sorceleur Wiki
Aller à : navigation, rechercher
"Le siège de Vergen"
Tw2-screenshot-siege-of-vergen-02.png
Détails
Alliance
Iorveth
Chapitre(s)
Chapitre II
Lieu(x)
Vergen
Source
Philippa

Le siège de Vergen est une quête dans le Chapitre II de « The Witcher 2: Assassins of Kings » si Geralt s'allie avec Iorveth.

Guide[modifier | modifier le wikicode]


Entrée de journal[modifier | modifier le wikicode]

Geralt se réveilla juste à temps dans les quartiers de Philippa Eilhart. L'armée d'Henselt marchait sur Vergen, prête à assiéger la ville. Peu de grands héros pouvaient faire pencher la bataille en faveur de Saskia. C'est pourquoi le sorceleur n'eut d'autre choix que de se lever précipitamment et de prendre les choses en main. Zoltan Chivay l'attendait.
L'assaut débuta. La première vague d'assaillants put détruire la barricade et faire une nette percée dans Vergen, minant la détermination des défenseurs. Geralt et Zoltan décidèrent d'activer l'ancien mécanisme nain pour déverser de l'huile bouillante sur les assaillants. Zoltan courut vers les chaudrons situés du côté gauche de la grand-porte et Geralt se dirigea de l'autre côté pour actionner le levier.
Le sorceleur finit par manier la baliste à la manière d'un artilleur des plus aguerris. Pilonnée par la machine, la barricade improvisée vola en éclats et les troupes du roi entamèrent l'assaut de la tour. Geralt leur emboîta le pas pour rejoindre Foltest sur les remparts.
S'il n'y avait eu que des armes conventionnelles dans cette bataille, les assaillants l'auraient eu dans l'os. Mais ils avaient un mage dans leurs rangs. Usant de sorts, Detmold fit voler la barricade en éclat. Les Kaedweniens attaquèrent et les Aedirniens durent se replier.
En un éclair, les soldats d'Henselt prirent les murs d'assaut. Geralt, en première ligne, devait les repousser.
Le sorceleur n'eut aucun moment de répit. Un deuxième assaut suivit, contre lequel il dut encore tenir sa position.
Henselt reçut un coup au poignet et dut panser ses blessures. Mais ce qui ne pouvait être pris directement pouvait l'être par la ruse. Un passage secret menait à Vergen et Saskia craignait que l'ennemi ne le trouvât. Geralt partit en reconnaissance dans le passage souterrain.
Geralt descendit dans les tunnels des fondateurs en compagnie de Saskia. Les défenseurs suspectaient l'ennemi d'utiliser ces corridors pour lancer une attaque par derrière. Leurs soupçons furent avérés lorsque l'expédition rencontra d'abord des soldats kaedweniens, puis Detmold lui-même, guidé par un traître vergenien. Geralt ne pouvait laisser échapper cette occasion et, épée en main, il plongea sur le mage.
Mais Detmold n'était pas assez stupide pour attendre tranquillement de se faire tuer par la lame du sorceleur. Il se plaça en sécurité et attaqua Geralt avec un sort si cruel que la vision de notre héros s'assombrit. Vaincu, il tomba alors au sol et, sans Saskia, ces corridors seraient devenus son tombeau. Celle-ci se transforma en dragon et frappa Detmold, qui prit alors la fuite. C'est ainsi que le sorceleur apprit le secret de Saskia. Soudain, tous les éléments troubles de son histoire s'expliquèrent : depuis le début, tout était inventé. La tueuse de dragons était elle-même un dragon et avait imaginé toute cette histoire, prétendant se battre pour la liberté de la vallée du Pontar et cachant aux humains sa véritable forme, quelque peu embarrassante. Le sorceleur, miraculeusement sauvé, n'avait pas le temps d'analyser la question en profondeur. Il devait retourner sur les remparts et défendre Vergen !
Pendant ce temps, Kaedwen lança un troisième assaut, engageant le reste de ses forces. Geralt se rendit compte que la défense ne tiendrait plus très longtemps mais il était déterminé à lutter jusqu'au bout.
Alors que la défaite menaçait les assiégés, Iorveth revint à Vergen avec des renforts. Cette aide inespérée redonna de la vaillance aux soldats de Saskia, qui se mirent à jubiler. Geralt était aussi heureux que ses voisins, mais il contenait sa joie. Il se rendit compte qu'il fallait saisir cette belle opportunité pour rejoindre le chef des elfes.
Geralt et Zoltan rejoignirent Iorveth. Il ne restait plus, pour piéger les Kaedweniens dans la cour intérieur, qu'à fermer les portes. Pour débloquer le mécanisme, le nain dut frapper le levier de toute la force dont il disposait.
La fermeture des portes inversa le cours de la bataille. Les Aedirniens trouvèrent un second souffle et forcèrent Henselt à défendre sa position puis à se rendre. Ainsi prit fin la bataille pour le Haut-Aedirn.
Les négociations avec Henselt prirent fin et la victoire aedirnienne fut scellée. Cependant, au lieu de participer à la fête, Philippa et Saskia s'empressèrent de partir sans la moindre explication. Si vous supposez qu'elles avaient une bonne raison d'agir ainsi, vous avez raison. Et si vous pensez que le sorceleur réussit à les voir avant qu'elles ne quittent Vergen, vous avez encore raison. Geralt et Iorveth les suivirent.
Philippa et Saskia disparurent dans un portail sans la moindre explication. Geralt décida de fouiller les quartiers de Philippa dans l'espoir de trouver des indices.
Tandis qu'ils exploraient les quartiers de Philippa Eilhart, Geralt et Ioverth trouvèrent un livre au titre évocateur : "Venins et poisons". Une page était marquée, décrivant un poison qui permet de contrôler l'esprit de quelqu'un. Il ne s'agissait pas là d'une preuve irréfutable, mais cela fit croître certains soupçons qui se formaient dans l'esprit de notre héros, telles les tiges de haricots qui s'enroulent autour des piquets à Dol Blathanna. Non seulement Philippa avait prétendu être l'amie de la tueuse de dragons mais, tout en s'occupant d'elle, elle lui avait servi son propre venin et ce venin-là n'empoisonnait pas le corps mais la tête. Pour résumer, la magicienne avait pris le contrôle de l'esprit du dragon. Connaissant Philippa, Geralt savait qu'elle n'hésiterait pas à utiliser sa nouvelle arme. Le sorceleur et Iorveth convinrent donc de sauver Saskia.
Parmi les affaires de Philippa Eilhart laissées à l'abandon, Geralt trouva la preuve que c'était elle qui avait empoisonné la tueuse de dragons ! Notre héros ignorait ce qui avait pu motiver de tels actes, mais il sentait que cette découverte le menait sur la piste d'une intrigue bien plus complexe, et vit tous les précédents mystères sous un jour nouveau. Alors que Vergen, ignorant la disparition de Saskia, criait victoire, Geralt et Iorveth commencèrent leurs recherches. Le sorceleur amorçait l'ultime chapitre de l'histoire des assassins de rois.