Les Croyances de Skellige : Freya

De Sorceleur Wiki
Aller à : navigation, rechercher
Les Croyances de Skellige : Freya
Tw3 book brown3.png
Lire pour en savoir plus
Détails
Inventaire/
emplacement
Livres
Catégorie
Objet ordinaire
Type
Livre
Source
Butin / Achat
Prix de base
24 couronnes
Prix d'achat
19 couronnes
Poids
0 poids

Entrée de journal[modifier | modifier le wikicode]

Comme dans maints royaumes, la religion qui prédomine à Skellige tire ses origines du culte préhistorique de Mère Nature. Sur le continent, cette croyance originelle a donné naissance au culte de Melitele, tandis qu'à Skellige, son équivalent se nomme Freya .

Tout comme Melitele, Freya est représentée sous trois aspects : vierge, mère et vieille femme. Celle de la mère est la plus répandue, et les sculpteurs ont choisi de la représenter ainsi dans les principaux sanctuaires des îles. Elle y figure sous forme de femme enceinte drapée dans une robe ample, le visage partiellement découvert, la tête penchée, les mains croisées sur la poitrine. Le collier en or qui lui ceint le cou, auquel est serti un gros diamant d'une grande pureté (Brisingamen), brille comme un ciel d'été .

Modron Freya, la "Mère toute-puissante", est la déesse tutélaire de la fertilité, de l'amour, de la beauté et de l'abondance. Elle est aussi la patronne des oracles, devins et télépathes. Les guerriers la prient avant de partir en raid, leurs femmes l'implorent de veiller sur le retour des époux. La prêtrise est réservée aux femmes : les hommes sont libres d'honorer Freya, mais seule une femme peut officier en son nom. Les prêtresses de Freya, comme maints homologues, se méfient des mages et autres magiciennes .

Le centre du culte de Freya est un temple sur l'île d'Hindarsfjall, dans un bosquet sacré nommé Hindar. Les fidèles placent des offrandes devant la statue, sur un autel muni d'un grand bassin de pierre entouré de statues de chats et de faucons, ses animaux sacrés. Outre ce grand temple, d'autres lieux de culte plus modestes permettent d'honorer la déesse sur tout l'archipel (…).

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]