Loc Muinne

De Sorceleur Wiki
Aller à : navigation, rechercher

ville elfique

Loc Muinne était une ville elfique. Geoffrey Monck navigua jusqu’à Loc Muinne pour inciter les elfes qui y vivaient à accueillir la Source, un groupe d’enfants qui devaient être éduqués par des mages elfiques. Tu seras peut-être surpris d’apprendre que parmi ces enfants se trouvait un petit garçon qu’on appellera plus tard Gerhart d’Aelle. Tu viens de faire sa connaissance. Quelques années après l’expédition couronnée de succès de Monck, les armées du maréchal Milan Raupenneck de Tretogor ont perpétré le carnage de Loc Muinne et d’Est Haemlet, tuant tous les elfes sans tenir compte de leur âge ni de leur sexe. La guerre a commencé, et elle s’est terminée par le massacre de Shaerrawedd.


Sous la plume de Sapkowski[modifier | modifier le wikicode]

— Il s’agit de l’union de Novigrad. Bekker, Giambattista et Monck concluent un compromis avec les autorités, les prêtres et les druides. Une sorte de pacte de non-agression garantissant la séparation de la magie et de l’État. C’est d’un démodé terrible. Allons plus loin. Tiens, ici nous voyons Geoffrey Monck en route pour le mont Pontar, qui s’appelait encore à l’époque Aevon y Pont ar Gwennelen, « la rivière des Ponts d’albâtre ». Monck navigua jusqu’à Loc Muinne pour inciter les elfes qui y vivaient à accueillir la Source, un groupe d’enfants qui devaient être éduqués par des mages elfiques. Tu seras peut-être surpris d’apprendre que parmi ces enfants se trouvait un petit garçon qu’on appellera plus tard Gerhart d’Aelle. Tu viens de faire sa connaissance. Aujourd’hui, ce petit garçon est devenu grand et s’appelle Hen Gedymdeith.
Le Temps du Mépris, page(s) ?

— Ici, dit le sorceleur en jetant un coup d’œil au magicien, on s’attendrait presque à voir des scènes de bataille. Car, quelques années après l’expédition couronnée de succès de Monck, les armées du maréchal Raupennecki de Tretogor ont perpétré le carnage de Loc Muinne et d’Est Haemlet, tuant tous les elfes sans tenir compte de leur âge ni de leur sexe. La guerre a commencé, et elle s’est terminée par le massacre de Shaerrawedd.
Le Temps du Mépris, page(s) ?


Loc Muinne dans les adaptations[modifier | modifier le wikicode]

Dans The Witcher 2: Assassins of Kings[modifier | modifier le wikicode]

Entrée de Journal[modifier | modifier le wikicode]

À part le souvenir de sa gloire passée, il ne reste pas grand-chose de Loc Muinne, une ville elfique nichée en amont du Pontar, entre les pics des Montagnes bleues. Jadis, c'était un paysage magnifique qui poignait au-dessus de la brume matinale... Aujourd'hui, seules des ruines blanches marquent son ancien emplacement. C'est ici que le mage Geoffrey Monck est venu, il y a plusieurs siècles, avec des Sources, des enfants humains dotés du Pouvoir, pour qu'ils reçoivent l'entraînement des sages elfes. Il réussit à passer outre la méfiance des Anciens et une perspective de coexistence et de coopération sembla même s'ouvrir devant nos races. Mais l'histoire témoigne d'événements différents. Plusieurs années après, les armées redaniennes massacrèrent le peuple de Loc Muinne, sans tenir compte de l'âge ou du sexe des elfes qu'elles attaquaient. Une guerre éclata et aboutit à l'avènement d'Aelirenn et au massacre de Shaerrawedd, après quoi les elfes se replièrent vers l'est, dans les Montagnes bleues. Cet exemple, chers lecteurs, montre bien qu'avec un minimum d'effort, on peut foutre en l'air la meilleure des relations.

Dans The Witcher 3: Wild Hunt[modifier | modifier le wikicode]

Entrée de Journal[1][modifier | modifier le wikicode]

Oui, j'étais présent à la légendaire assemblée de Loc Muinne. Ma troupe avait entendu dire que les grands de ce monde allaient tenir conseil dans les ruines… et là où vont les grands pontes, l'argent coule à flots. Nos têtes pensantes aiment rire et se détendre comme vous et moi, voyez-vous. J'ai appris ça très jeune grâce à mon père, qui m'a traîné avec lui toute mon enfance pour jongler dans les cours et les assemblées du continent. Voilà pourquoi j'ai suggéré à mes compagnons de mettre le cap sur Loc Muinne.
Je n'y connais pas grand-chose en politique, mais c'était dur de ne pas tendre l'oreille. Nous autres Temeriens, venions de perdre notre roi et tout le monde savait bien que l'avenir de notre royaume, représenté par Jan Natalis, était en jeu. Radovid était là, lui aussi, un jeune loup avec la force d'un chef de meute. On voyait gros comme le nez au milieu de la figure qu'il se pourléchait les babines à l'idée de croquer la Temeria comme une proie bien juteuse…
Le reste des discussions ne m'intéressait pas vraiment. Je crois qu'ils ont parlé de la révolte d'Aedirn et de sa meneuse, Saskia la Vierge. Le Nilfgaard avait envoyé un délégué, un certain Shilard, et les mages étaient présents eux aussi, sans doute pour restaurer leur fameux Conclave.
Ce que j'ai tout de suite trouvé bizarre en arrivant, c'est de voir autant de soldats pour une assemblée soi-disant "pacifique". On ne pouvait pas faire trois mètres sans tomber sur une patrouille en armes et Radovid avait même emmené avec lui ces salopards arrogants et sectaires de l'Ordre de la Rose-Ardente. On aurait pu amasser une petite fortune, mais on a plutôt préféré décamper sans demander notre reste. Bien nous en a pris, car en passant le col, on a vu monter des ruines de Loc Muinne une longue colonne de fumée, noire comme la nuit…

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

Notes[modifier | modifier le wikicode]


Références[modifier | modifier le wikicode]