Lys et vipères

De Sorceleur Wiki
Aller à : navigation, rechercher
"Lys et vipères"
John Natalis screen1.jpg
Détails
Alliance
Vernon Roche
Chapitre(s)
III
Lieu(x)
Loc Muinne
Source
Reçu au cours d'Au nom de Temeria
Récompense
? orins & 500 XP / 750 XP
Reliée
Au nom de Temeria
Un manuscrit crypté
Témoin de la couronne
Le messager
Pacta Sunt Servanda

Lys et vipères is a quest in Chapitre III of The Witcher 2: Assassins of Kings. It was added to the game as part of the Enhanced Edition.

The quest involves getting to the bottom of some political conspiracy related to Foltest's children, Anaïs de La Valette and Bussy de La Valette.

This quest is only available on Roche's path. It is given automatically when Geralt and Roche see Brigida Papebrock being chased by some thugs after leaving the Redanian camp area after speaking with King Radovid, during the quest Au nom de Temeria.

A conversation with Brigida ensues, and you can choose whether to help Brigida or say that you've got more important things to do. If you don't choose to help, you can still help her later by speaking to her at the main gate of Loc Muinne.

Guide[modifier | modifier le wikicode]

There are multiple ways to finish the quest. At any point, you can simply present your current evidence to John Natalis and make an accusation, but this will yield less XP.

When you speak to Brigida at the main gate, she will ask you to escort her to a boat where she has arranged passage. You accompany her through a forest, where there are multiple ambushes, but the boatman is dead. You then question her. Your dialogue choices have no effect, and you will eventually get a lettre signée par le baron Kimbolt showing his treason.

On taking the letter to Kimbolt, he declares it a forgery. You can test this by taking it to the scribe, who is just through the door to the main Temerian camp, and to the left. The scribe is drunk, so it's left to you to figure it out. The correct use of his equipment (located in the room to the left of him) is as follows:

  1. Ajouter de la chaux brûlante
  2. Ajouter de l'eau
  3. Ajouter du guano de cormoran
  4. Chauffer la fiole, capturer les vapeurs et les condenser avec de l'eau

The letter is revealed to indeed be a forgery. On returning to Kimbolt, he asks for a favour. He wants you to investigate the letters carried by a messenger of Count Maravel. See Le messager.

After leaving Kimbolt's area, you will be intercepted with a message from Count Maravel, who wants to see you urgently. See Pacta Sunt Servana. Completing The Messenger will not fail Pacta Sunt Servana.

On completion of The Messenger, you find a letter which proves Maravel's guilt.

If you go and talk to Count Maravel, as part of Pacta Sunt Servana, he wants you to investigate a matter relating to Baron Kimbolt. If you accept, you can go and talk to some mercenaries. As you speak to them, they are attacked by soldier of Kimbolt. To learn the truth, protect the mercenaries.

The mercenary leader reveals a plot of Kimbolt's to murder Anaïs and Bussy, and agrees to testify to this.

In the meantime, you can speak to both Kimbolt and Maravel of the other noble's guilt, but this does not do anything. You can also accuse them, but Geralt realises they will kill him, and decides against it.

You can now speak to John Natalis. You can choose to accuse either Baron Kimbolt, Count Maravel, or both. Accusing either one will yield 500 XP and some orens, while accusing both will yield 750 XP as well as a Médaille du mérite de Temeria as a trophy.

Entrée de journal[modifier | modifier le wikicode]

On dit que la guigne s'abat sur tout le monde. J'ajouterais qu'elle s'abat plus particulièrement sur les sorceleurs. Notre héros errait parmi les ruines de Loc Muinne quand il repéra une jeune femme poursuivie discrètement par des coquins armés et mal intentionnés. Le sorceleur s'approcha et se trouva lui-même impliqué dans un imbroglio politique. Cette jeune femme était en fait la nourrice que Roche avait engagée pour s'occuper de Bussy et d'Anaïs. Elle ne pouvait point se douter que son devoir prendrait de telles proportions. Obligée de fuir, elle promit de révéler tout ce qu'elle savait sur le destin des enfants de Foltest, à condition que Geralt l'escortât en dehors de la ville, jusqu'à la rivière.
Geralt tint sa promesse et accompagna Brigida jusqu'à la rivière. Brigida tint également la sienne. Elle révéla que le Conseil des Régents avait envoyé les enfants de Foltest à Loc Muinne où on devait décider de leur sort. Le convoi avait à peine quitté le territoire temerien quand le commandant reçut une lettre du baron Kimbolt. Celle-ci lui ordonnait de changer de route. Une fois engagé sur le nouveau chemin, le convoi fut attaqué par des assaillants inconnus. Brigida s'enfuit sans savoir ce qu'il était advenu de Bussy et Anaïs, mais elle craignait le pire. Elle parvint jusqu'à Loc Muinne. Dans quel espoir ? Elle l'ignorait. C'est là que les brigands mentionnés plus tôt réapparurent, dans l'intention manifeste d'éliminer le dernier témoin encore vivant. À ce moment, Geralt entra en scène. Reconnaissante, Brigida confia à notre héros la lettre de Kimbolt ordonnant au convoi de changer d'itinéraire, ce qui confirmait sa version des faits. Le sorceleur décida d'aller parler à l'aristocrate pour comprendre pourquoi il avait donné cet ordre. Les recherches pour retrouver Bussy avaient commencé.
Le baron Kimbolt se défendit en prétextant que la lettre était une contrefaçon et qu'il pouvait le prouver. Toutes ses correspondances officielles étaient écrites sur du papier imprégné d'une substance qui rendait le papier bleu, une fois celui-ci traité avec un activateur. Le sorceleur devait ainsi faire examiner la lettre alchimiquement. Mais ce fut lui qui, finalement, se chargea de l'opération.
L'expérience de Geralt dans la préparation de potions, d'huiles et de bombes se révéla utile, tant il concocta avec aisance la substance activatrice. La page vira à l'orange et non au bleu. N'étant pas rédigée sur le papier de Kimbolt, la lettre était clairement un faux. Le sorceleur décida de retourner voir le baron pour essayer de découvrir qui avait essayé de le doubler.
Quand il eut parlé à Kimbolt, Geralt sut qu'il devrait enquêter auprès des nobles de Temeria s'il voulait découvrir ce qui était vraiment arrivé à Bussy et à Anaïs. Le puissant baron Kimbolt et le diplomate mais néanmoins énigmatique comte Maravel semblaient détenir la clef du mystère. Toutefois, le sorceleur continua de fouiner dans l'espoir de dénicher une preuve qu'il pourrait présenter à John Natalis.
Si Geralt accuse Kimbolt et Maravel tous les deux :
Alors qu'il avait levé le voile sur les projets des deux magnats de Temeria et qu'il avait commencé à apprendre des bribes de ce qui était arrivé à Bussy et Anaïs, le sorceleur acquit de plus en plus la certitude que les nobles de Temeria étaient tous coupables dans une certaine mesure. Après la mort de Foltest, chacun d'eux avait songé à s'emparer du trône, et certains avaient même commencé à comploter pour se faire couronner. Geralt décida que les machinations du comte Maravel relevaient de la trahison et qu'elles avaient entraîné la mort de Bussy. Le sorceleur alla trouver Natalis, il lui présenta ses chefs d'accusation et s'en alla parler au baron Kimbolt.