Hello there! We are conducting a survey to better understand the user experience in making a first edit. If you have ever made an edit on Gamepedia, please fill out the survey. Thank you!

Maecht

De Sorceleur Wiki
Aller à : navigation, rechercher
Pas de nom
Informations générales
Statut
Monarchie
État vassal / Conquis par l'Empire de Nilfgaard
Capitale(s)
Maecht
Monnaie(s)
Florin

Maecht est un margraviat de Nilfgaard situé au sud des montagnes d'Amell. Il fait partie de la province de Metinna.

Monarques notables[modifier | modifier le wikicode]

Villes et forteresses[modifier | modifier le wikicode]

Sous la plume de Sapkowski[modifier | modifier le wikicode]

— Oui, c’est exact. Ils ont pris Metinna, Maecht, Nazair, Ebbing, tous les royaumes situés au sud des montagnes d’Amell. Les Nilfgaardiens appellent désormais ces royaumes – Cintra et le Haut-Sodden y compris – des provinces.
Le Sang des Elfes, page(s) ?

— Finement pensé, Codringher. Mais ce n’est pas la vérité. Le père de Ciri n’était pas du tout un subalterne. Il était fils de roi.
— Mais que me contes-tu là ? Je l’ignorais. De quel royaume ?
— L’un des royaumes du sud… Maecht… Oui, c’est exactement ça, il était le fils du roi de Maecht.
— Intéressant, marmonna Codringher. Maecht est depuis longtemps un margraviat de Nilfgaard. Il fait partie de la province de Metinna.
— Mais c’est un royaume, intervint Fenn. C’est un roi qui le gouverne.
— C’est Emhyr var Emreis qui le gouverne, le coupa Codringher. Quiconque siège sur le trône y siège par la grâce et la volonté d’Emhyr. Mais puisqu’on y est, vérifie donc qui Emhyr y a fait roi. Moi, je ne m’en souviens plus.
— D’accord, je cherche. (L’infirme poussa les roues de son fauteuil ; en grinçant, il s’éloigna en direction des étagères d’où il dégagea un gros tas de rouleaux qu’il commença à parcourir, en jetant par terre ceux qu’il avait regardés.) Hum ! Je l’ai. Le royaume de Maecht. Ses armoiries représentent des poissons argentés en alternance avec des couronnes sur une surface bleu et rouge quadripartite…
— Laisse tomber l’héraldique, Fenn. Le roi, qui est le roi ?
— Hoët, surnommé le Juste. Choisi par la voie de l’élection…
— … par Emhyr de Nilfgaard, devina froidement Codringher.

Le Temps du Mépris, page(s) ?

D’autres bannières passèrent sur la route ; derrière la cavalerie apparurent les corps d’infanterie. Les archers défilaient en vareuses jaunes et en casques ronds, les arbalétriers en chapels de fer à bord plat, puis ce fut le tour des pavescheurs et des piquiers. Ils étaient suivis des porteurs d’écus, cuirassés comme les vétérans de Vicovaro et d’Étolie, puis, plus loin, d’un assortiment haut en couleur : les lansquenets de Metinna, les mercenaires de Thurn, Maecht, Geso et Ebbing…
Le Temps du Mépris, page(s) ?


Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]