Malédiction du Soleil Noir

De Sorceleur Wiki
Aller à : navigation, rechercher

Le Soleil Noir fait référence à une éclipse. La Malédiction du Soleil Noir (V.O. : Przekleństwo Czarnego Słońca ) aussi connue comme la Manie d’Eltibald le Fou est une prophétie du mage Eltibald. Il aurait soi-disant déchiffré des inscriptions sur les menhirs des Dauk et sur les pierres tombales des nécropoles de Wozgor, étudié les légendes et les récits des Bobolak. Dans tous, il y aurait été question de cette éclipse d’une manière qui laissait peu de place au doute. Le Soleil Noir était censé annoncer le retour imminent de Lilit, une déesse toujours vénérée en Orient sous le nom de Niya, et l’extermination de l’espèce humaine. “Soixante vierges coiffées de couronnes dorées rempliront les vallées de rivières de sang” et devront lui frayer la voie.[1]

Bien que pour certains, le but que poursuivait alors le conseil des magiciens était d'utilisé les délires d’un fou pour renforcer leur pouvoir. Pour faire éclater les alliances politiques, gâcher les alliances par mariage, semer le trouble dans les dynasties ; bref, pour tirer un peu plus les ficelles des marionnettes à couronne.[1]

Jeunes filles soi-disant affectées[modifier | modifier le wikicode]

Sous la plume de Sapkowski[modifier | modifier le wikicode]

— Tu as entendu parler de la malédiction du soleil noir ?
— Bien sûr ! Sauf qu’on l’appelait la manie d’Eltibald le Fou. C’est ainsi que s’appelait le mage à l’origine de l’affaire qui a entraîné l’assassinat et l’emprisonnement dans des beffrois de plusieurs dizaines de jeunes filles issues des plus grandes familles, y compris de familles royales. Elles auraient été possédées par des démons, maudites, contaminées par le soleil noir, car c’est le nom que vous avez donné dans votre jargon pompeux, à une éclipse tout ce qu’il y a de plus banal.
— Eltibald n’avait rien d’un fou ! Il a déchiffré des inscriptions sur les menhirs des Dauk et sur les pierres tombales des nécropoles de Vojgor, étudié les légendes et les récits des bébés-garous. Dans tous, il était question de cette éclipse d’une manière qui laissait peu de place au doute. Le Soleil noir était censé annoncer le retour imminent de Lilit, une déesse toujours vénérée en Orient sous le nom de Niya, et l’extermination de l’espèce humaine. “Soixante vierges coiffées de couronnes dorées rempliront les vallées de rivières de sang” et devront lui frayer la voie.
— Ce sont des balivernes, dit le sorceleur. En plus, il n’y a pas de rimes. Or toutes les prédictions sont en vers rimés. Tout le monde sait quel but poursuivaient alors Eltibald et le conseil des magiciens. Vous avez utilisé les délires d’un fou pour renforcer votre pouvoir. Pour faire éclater les alliances politiques, gâcher les alliances par mariage, semer le trouble dans les dynasties ; bref, pour tirer un peu plus les ficelles des marionnettes à couronne. Et tu viens me parler de prédictions qui feraient mourir de honte les diseurs de bonne aventure sur les foires.

— « Le moindre mal », dans la collection Le Dernier Vœu, page(s) ?


Soleil Noir dans The Witcher[modifier | modifier le wikicode]

Dans Le Prix de la Neutralité[modifier | modifier le wikicode]

Entrée de Journal[modifier | modifier le wikicode]

La malédiction du soleil noir est une prophétie du mage Eltibald, qui a prédit le retour de Lilith, un être mythologique qui doit provoquer la fin du monde. Le deuxième avènement de Lilith sera annoncé par l'apparition de “soixante jeunes filles portant des couronnes en or qui noieront le lit de la rivière de sang," préparant ainsi sa venue.
La prophétie d'Eltibald a eu d'importantes conséquences : à ce jour, le sujet de sa véracité (ou non) suscite toujours les débats les plus animés. Ce qui est sûr, c'est qu'une éclipse solaire a suivi la naissance de nombreuses filles mutantes. Certaines ont été immédiatement mises à l'écart de la population, d'où les légendes de princesses emprisonnées dans des tours au sommet de montagnes de verre et de princes partant à leur secours.
Les rumeurs au sujet de femmes hors-la-loi nées sous le soleil noir et qui ne ressemblent à des femmes qu'en apparence vont bon train. Bien des gens disent que ces créatures ne sont rien de plus que des monstres sanguinaires. Les mages ont accepté d'étudier le sujet et ont recouru à divers moyens pour mener leur enquête. La vivisection s'est avérée nécessaire dans certains cas, car c'était le seul moyen irréfutable de révéler les mutations maléfiques. Toutefois, ils n'ont pas su déterminer à l'unanimité si les déformations anatomiques internes avaient un lien avec la nature cruelle des créatures.


Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]