Malheur aux vaincus

De Sorceleur Wiki
Aller à : navigation, rechercher

Malheur aux vaincus est une quête du prologue de The Witcher 2: Assassins of Kings. Geralt aperçoit des soldats maltraiter les habitants du village du château de La Valette et peut décider d'intervenir.

Guide[modifier | modifier le wikicode]

Après que Geralt, Triss, Vernon Roche et le roi Foltest ont échappé au dragon, Foltest demande au sorceleur de trouver un autre passage pour entrer dans le temple du château. Vous commencez alors à explorer le bourg, où les soldats témériens maltraitent les civils.

La quête est divisée en deux parties. La première commence lorsque vous êtes témoin du meurtre d'une femme qui fuyait sa maison, abattue d'un carreau d'arbalète. La seconde partie commence quand vous parlez au commandant qui met le feu à une maison où des gens sont enfermés. Cette quête échoue si vous entrez dans le passage souterrain qui mène aux égouts du château, car il est impossible de faire demi-tour.

Vous devez donc d'abord entrer dans la maison d'où fuyait la femme assassinée et persuader les gardes de partir. Vous pouvez utiliser le signe d'Axii, la persuasion ou l'intimidation. Ces trois méthodes ont une chance de convaincre les gardes de partir. Ensuite, parlez aux civils que vous avez sauvés ; vous pouvez exiger une récompense : vous obtiendrez 30 XP et 10 orins. Si vous refusez toute récompense, vous aurez 50 XP.

Ensuite, vous devez vaincre le commandant en duel. À quelques pas de là, vous entendez les hurlements de gens enfermés dans une maison. Devant elle se trouve un groupe de soldats en train d'y mettre le feu. Parlez au commandant et combattez-le jusqu'à ce qu'il se rende. Vous pouvez utiliser Yrden. Il est impossible de le tuer. Ensuite, entrez par la porte de gauche et libérez les civils. Encore une fois, vous pouvez demander une récompense, mais vous devez les intimider pour cela ; vous aurez 75 XP et 20 orins. Si vous refusez la récompense, vous aurez 100 XP.


Notes[modifier | modifier le wikicode]

  • Si vous refusez la récompense, une famille reconnaissante vous offrira une autre récompense au chapitre I, que vous pouvez accepter ou refuser. Elle consiste en une Veste lourde en cuir et 50 orins.
  • Si vous échouez à persuader les soldats dans la maison, ils tueront les civils et, même si vous complétez la seconde moitié de la quête, elle sera un échec.


Entrée de journal[modifier | modifier le wikicode]

Prologue

Cette victoire facile rendit les soldats de Foltest impudents. Ils se mirent à terroriser sans vergogne les habitants de la cour du château... Ce spectacle emplit Geralt de dégoût.
Être témoin de la mort d'une femme fuyant les soldats fut la goutte d'eau qui fit déborder le vase pour Geralt. Il intervint. Il s'était souvent trouvé du côté des opprimés, et cette fois-ci ne fit pas exception. Il entra dans la maison que les soldats avaient prise.
Si vous échouez à convaincre les soldats
Mais le sorceleur ne parvint pas à contenir les soldats. Les civils furent tués et les soldats se remirent en quête de nouvelles proies. (échec de la quête)
Si vous parvenez à convaincre les soldats
Le sorceleur parvint à calmer les têtes brûlées, évitant ainsi un massacre certain. Sur ces entrefaites, Geralt eut vent des exactions de soldats qui parquaient les citoyens dans un taudis. Tout laissait présager un génocide.
L'instinct de Geralt ne l'avait pas trompé. Avides de sang et de pillage, les soldats comptaient mettre le feu à la maison dans laquelle ils avaient enfermé les bourgeois. Les sujets de La Valette étaient en péril, et seul le sorceleur pouvait les aider. Ainsi, notre héros décida d'aller voir le commandant de l'unité pour entreprendre des négociations serrées.
Si vous choisissez de ne pas les sauver
Foltest n'était pas d'un tempérament doux et patient, cela dit, et Geralt dut se concentrer sur les ordres du roi. Il n'avait pas le temps d'intervenir en faveur des citoyens et il ne sut rien de leur sort. (échec de la quête)
Si vous choisissez de les sauver
Les négociations s'enflammèrent à un point tel que l'acier prit la parole. Geralt savait pertinemment que s'il parvenait à vaincre le commandant temerien en duel, ses hommes se retiendraient de tuer les citoyens.
C'était terminé. Voyant leur commandant céder devant le sorceleur, les soldats perdirent l'envie de tourmenter les civils. Ils repartirent la queue entre les jambes et les sujets de La Valette purent sortir sains et saufs.
Si vous demandez une récompense
Le sorceleur libéra les civils séquestrés et, comme à son habitude, il réclama une récompense. Pour les sujets de La Valette, désormais sains et saufs, lui témoigner leur gratitude n'avait pas de prix.
Si vous ne demandez pas de récompense
Le sorceleur libéra les civils séquestrés et, en grand héros, il refusa tout dédommagement. Grâce à ses actions remarquables, Geralt est une source d'inspiration intarissable pour moi et mes douces balades (sic).
Si vous n'acceptez pas la récompense au chapitre I
Quand le sort joue des tours au sorceleur, cela n'augure jamais rien de bon. Geralt fut donc d'autant plus surpris lorsqu'une famille de bourgeois rescapés du château de La Valette vint le trouver à Flotsam. Ils remercièrent Geralt et lui offrirent de l'argent, qu'il refusa. Il se rappela toujours cet événement avec émotion.
Si vous acceptez la récompense au chapitre I
Quand le sort joue des tours au sorceleur, cela n'augure jamais rien de bon. Geralt fut donc d'autant plus surpris lorsqu'une famille de bourgeois rescapés du château de La Valette vint le trouver à Flotsam. Ils remercièrent Geralt et lui offrirent quelques orins. Cet événement lui rappela que les sorceleurs défendent les gens contre les monstres, mais aussi contre d'autres gens.