Mort aux traîtres !

De Sorceleur Wiki
(Redirigé depuis Mort aux traitres)
Aller à : navigation, rechercher

Mort aux traîtres ! est une quête dans le Chapiter I de « The Witcher 2: Assassins of Kings » si Geralt s'allie avec Vernon Roche.

Guide[modifier | modifier le wikicode]

Entrée de journal[modifier | modifier le wikicode]

Qui eût cru que la situation dégénérerait à ce point ? Triss avait été enlevée, Geralt s'était fait de nouveaux ennemis, et ses alliés devenaient durs en affaires. Le sorceleur voulait retrouver sa bien-aimée et l'assassin de Foltest par-dessus tout. Il dut donc déroger à ses principes et établir ses priorités. Notre héros décida de tuer Loredo, une décision qu'il prit sans difficulté. Geralt devait ensuite rejoindre les hommes de Roche, à la nuit tombée, dans une allée située derrière le manoir du commandant.
Si Geralt entre par la grotte à l'ouest du port de Flotsam, au lieu de suivre le plan de Vernon :
Par expérience, Geralt savait que les sorceleurs passaient rarement par l'entrée principale. Il se fichait bien des plans de Roche et, guidé par son instinct infaillible, il trouva un passage secret menant au jardin de Loredo. Un passage qui traversait une grotte peuplée de monstres…
Si Geralt rencontre Arnolt :
Alors qu'il traversait le jardin du manoir de Loredo, le sorceleur tomba sur un marchand étranger. Il s'arrêta un moment, ne sachant comment réagir face à ce témoin gênant : l'éviter ou se débarrasser de lui ? Puis, en un éclair, il prit sa décision.
Si Geralt décide d'éviter Arnolt :
Geralt décida ne pas faire plus de bruit que nécessaire. Il se tint à bonne distance de l'amoureux transi.
Si Geralt tue Arnolt :
Une fois qu'il eut mis à terre et hors d'état de nuire l'étranger lubrique, notre héros jugea prudent de se mettre en quête de la jeune fille que poursuivait le pseudo-amant. Hélène, puisqu'elle se nommait ainsi, outrée par les manières plus qu'indécentes du monsieur, pouvait se révéler être une alliée de valeur.
Si Geralt rencontre Hélène :
Geralt trouva Hélène près de la fenêtre que Cyn devait ouvrir. Hélène n'était pas seulement experte dans son domaine, elle connaissait également la vie privée de Loredo dans ses moindres détails. Elle avoua au sorceleur que lorsqu'elle l'avait vu s'infiltrer dans la demeure, elle avait su qu'il s'agissait de celui dont Cyn avait soufflé mot. "La fenêtre de l'extension", eut-elle le temps d'ajouter avant que Loredo ne la mît dehors. Geralt apprit également que le commandant s'était cloîtré dans la tour avec Cyn et une elfe du coin, jetées là comme une brochette de crapules. Geralt était pressé mais il agit avec méthode. Dans un premier temps, et afin de récupérer la clef des appartements supérieurs, le sorceleur rendit visite à Marietta Loredo qui distillait du fisstech au sous-sol du manoir.
Le sorceleur massacra la mère du commandant sans plus de cérémonie pour obtenir la clef des appartements supérieurs de la tour.
Si Geralt s'approche de la porte de la chambre de Loredo sans avoir la clef :
À la porte des appartements de Loredo, Geralt surprit la tirade lubrique du commandant qui exposait ses préférences sexuelles, sans fausse modestie. Malheureusement, la porte était verrouillée. Notre héros ne put donc pas couper court à ce monologue. Bien conscient que le temps jouait contre lui, il se mit en quête de la clef et pensa tout de suite au sergent de la garde, responsable de la sécurité de l'étage supérieur.
Là, dans un coffre près du lit du sergent de la garde, le sorceleur trouva une clef ouvragée. Il la rangea sans plus tarder dans son sac, persuadé qu'elle se montrerait utile.
Le sorceleur tint sa promesse : il tua Loredo. Certains versèrent des larmes de crocodile, d'autres, bien plus nombreux, firent la fête. C'était un meurtre, certes, mais il me semble que le monde en devint un peu meilleur. Peut-être pas d'un point de vue historique, mais certainement du point de vue des faibles et des opprimés.
Geralt trouva Moril, une elfe enfermée dans la tour et sur le point d'accoucher. Il fallait la sortir de là aussi vite que possible.
Il s'avéra beaucoup plus facile d'entrer dans le manoir de Loredo que d'en sortir. Moril, terrifiée, commença d'enfanter, mais, cette fois, la tâche difficile fut épargnée au sorceleur. Avec autant de talent qu'une sage-femme expérimentée, Cyn se chargea de l'accouchement et démontra, une fois de plus, à quel point les hommes de Roche sont polyvalents. Geralt n'avait plus qu'à gagner du temps et il rejoignit Vernon qui repoussait l'attaque dans la cour.
Comme toujours, la cavalerie arriva en retard, même si Roche se vanta plus tard d'avoir sauvé la peau du sorceleur. La bataille dans la cour du manoir de Loredo tourna à l'avantage des gentils. L'ennemi fut vaincu, désarmé ou mis en déroute.