Nécromancie

De Sorceleur Wiki
Aller à : navigation, rechercher


Sous la plume de Sapkowski[modifier | modifier le wikicode]

Visenna enleva son bandeau. Le joyau incrusté dans le diadème brillait dans la lueur laiteuse de la lumière. Elle prit position devant le cadavre, leva les mains et ferma les yeux. Korin regardait, la bouche entre ouverte. Visenna courba légèrement la tête et murmura quelque chose qu’il ne comprit pas.
« Grealghane ! » ordonna-t-elle soudainement.
Le sous-sol bougea violemment. Korin sauta en arrière et brandit son épée, figé dans une posture défensive.
« Grealghane ! Parle ! »
« Aaaaaaa ! » Un cri rauque enfla progressivement en provenance du sous-sol. Le corps se courba, presque en lévitation, ne touchant plus le sol qu’avec le dos et la tête. Le cri diminua, se transformant en une suite de murmures et de cris qui lentement devinrent des sons qui restaient cependant incompréhensibles. Korin sentit une vague de froid descendre le long de son échine, aussi irritante qu’une chenille en train de ramper. Il banda ses poignets pour empêcher le tremblement de ses mains et combattit de toute sa volonté l’envie pressante de s’enfuir dans les profondeurs de la forêt.
« Oggg... nnnn... nngammm », bégaya le cadavre tandis qu’il griffait le sol avec ses ongles, des filets de sang s’écoulant de sa bouche et éclatant sur ses lèvres. « Nam... eeeggg... »
— Parle !
Un épais faisceau de lumière s’écoula des mains écartées de Visenna ; dans celui-ci la poussière dansait et s’accumulait. Des feuilles mortes et des débris furent projetés du sol. Le cadavre eut des secousses, commença à remuer les lèvres et, soudain, à parler. De façon presque compréhensible.
— Croisement six miles sud de la source. Au plus. En...
envoyé. Le Cercle. Un garçon. L’é...tri... per. Un ordre.
— Qui ? hurla Visenna. Qui a donné l’ordre ? Parle !
— Fffff... ggg... genal. Toutes lettres, papiers, anneaux, amu...lettes.
— Parle !
— ...passe. Le Kochtcheï. Ge...nal. Prend les lettres. Par...chemin. Il vient de Maaaa ! Iiiiiii ! Ennnn !!!
La voix puissante commença à vibrer et à se dissoudre dans un horrible cri. Korin ne put en supporter davantage, il laissa tomber son épée, ferma les yeux et pressa les mains sur ses oreilles. Il resta ainsi jusqu’à ce qu’il sentit qu’on le touchait au bras. Il se courba violemment, totalement, comme si quelqu’un l’avait frappé dans les parties génitales.

La route sans retour, page(s) ?

- Ces hommes dans la porcherie… Ce serait bien de savoir qui ils étaient, ce qu’ils voulaient, qui les avait envoyés. Tu les as tués tous les deux, mais la rumeur dit que vous, les magiciens, parvenez à soutirer des informations même aux trépassés.
- Et la rumeur ne précise-t-elle pas qu’un édit du Chapitre interdit la nécromancie ? Laisse tomber, Jaskier. Ces brutes ne devaient pas savoir grand-chose de toute manière.

Le Sang des Elfes, page(s) ?

- Quand on pense, grogna Yennefer, qu’on nous interdit la nécromancie sous prétexte qu’il faut respecter la majesté de la mort et des dépouilles mortelles, celles-ci ayant droit aux honneurs, au repos, ainsi qu’au rituel et à la cérémonie de mise en terre…
Le Temps du Mépris, page(s) ?