Please take a moment to fill out this survey on your gaming habits!

Niedamir de Caingorn

De Sorceleur Wiki
(Redirigé depuis Niedamir)
Aller à : navigation, rechercher
Niedamir de Caingorn
Identité
V.O.
Niedamir z Caingorn
Espèce
Humain
Nationalité
Flag Caingorn.svg
Statut
Titre(s)
Prince d'Hengfors
Roi de Caingorn
Roi de la Ligue d'Hengfors
Famille
Père
Audoen
Enfant(s)
Fils - Nom inconnu
Fils - Nom inconnu

Niedamir de Caingorn est le fils d'Audoen, roi d'Hengfors.

Apparence et caractère[modifier | modifier le wikicode]

Niedamir de Caingorn dans la saga[modifier | modifier le wikicode]

Dans Les limites du possible[modifier | modifier le wikicode]

Il participa à la chasse au dragon à cause de sa volonté de soumettre la principauté de Malleore. En effet, après la mort soudaine de son prince, la principauté de Malleore fut laissée entre les mains de sa fille, une princesse que la noblesse essayait d'utiliser pour augmenter son influence, ce qui aurait été plus compliqué si elle avait été mariée. Lorsque Niedamir demanda sa main, la noblesse utilisa une ancienne prophétie disant que la princesse ne pouvait se marier qu'à un homme ayant tué un dragon. Niedamir ne s'embarrassa pas de cela et prit Malleore par la force. En revanche, le dragon de la nouvelle lui aurait permis de prendre la noblesse à son propre piège et faire taire l'opposition.

Après Les limites du possible[modifier | modifier le wikicode]

Quelques temps après, il forma la Ligue de Hengfors avec Malleore et Creyden. Pendant la seconde guerre contre Nilfgaard, la ligue resta neutre.

Sous la plume de Sapkowski[modifier | modifier le wikicode]

[...]Que tout le monde sache que dans mon État tu es en sécurité, alors que mes ennemis non seulement te refusaient la couronne, mais s’efforçaient aussi d’attenter à ta vie. (Le regard de l’empereur de Nilfgaard s’arrêta sur les envoyés d’Esterad Thyssen, le souverain de Kovir, et sur les ambassadeurs de Niedamir, le roi de la Ligue d’Hengfors.) Que le monde entier connaisse la vérité, y compris les rois qui semblaient ne pas savoir de quel côté se trouvaient la raison et la justice. Et que le monde entier apprenne qu’une aide te sera apportée. Tes ennemis et mes ennemis seront vaincus. À Cintra, à Sodden et à Brugge, à Attre, sur les îles Skellige et à l’embouchure de la Yarra régnera de nouveau la paix, et toi tu t’assiéras sur le trône pour la plus grande joie de tes compatriotes et de tous les épris de justice.
Le Temps du Mépris, page(s) ?


Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

Notes[modifier | modifier le wikicode]


Références[modifier | modifier le wikicode]