Notes d'un membre de la hanse de Filibert

De Sorceleur Wiki
Aller à : navigation, rechercher
Notes d'un membre de la hanse de Filibert
Tw3 scroll8.png
Objet requis pour accomplir une quête.
Détails
Inventaire/
emplacement
Objets de quête / Livres
Catégorie
Objet ordinaire
Type
Autre
Source
On a body in the central yard of Casteldaccia.
Prix de base
couronnes
Prix de vente
couronnes
Poids
0 poids

These notes are found along with some boots and a runestone.

Quête associée[modifier | modifier le wikicode]

Entrée de journal[modifier | modifier le wikicode]

J'avais toujours aimé mon métier. Tuer m'est venu aussi naturellement que de me moucher. On m'avait élevé pour devenir chevalier, mais c'est un peu la même chose d'être brigand. D'abord, le sang et les épées, puis le vin et les catins pour oublier ses soucis. Mais depuis cette horrible nuit… tout a changé. Mes songes ne sont plus que des cauchemars où je revis ces événements, pas à pas…

Nous avons pris d'assaut le domaine et tiré Maximus Macrinus de son lit, encore en chemise de nuit. Cependant, il a fallu s'occuper de sa famille avant de lui régler son compte. C'étaient les ordres, que ça nous plaise ou pas, mais c'est une chose d'empaler des marchands ventripotents à la moustache dégoulinante de vin… C'en est une autre de pendre un moutard. Il a crié comme une gamine quand les gars lui ont passé le nœud autour du cou. Macrinus a tenté de nous acheter, il m'a même montré le chandelier servant de levier pour ouvrir la cachette où il entrepose les trésors de sa famille, mais les ordres de Filibert étaient clairs.

Ensuite, ça a été le tour de la femme de Maximus… Les gars lui sont passés dessus toute la nuit sous les yeux de Maximus. Ça a duré trop longtemps. Je ne connaissais point ce fils de gourgandine et je n'ai pas la moindre idée de ce qu'il avait fait à Filibert pour qu'il leur réserve un tel sort, à lui et sa famille, mais… C'en était trop pour moi. Une fois que toute sa famille se balançait au bout d'une corde, nous avons retourné notre attention vers Macrinus. Nous l'avons frappé avec des tisonniers ardents, lui avons coupé les oreilles, avant de lui ouvrir les tripes… mais lui… pas une seule fois il n'a crié. Il ne faisait que grogner à mi-voix. Quand est venu le moment pour lui de mourir, au milieu de ses propres excréments, sous l'arbre où on avait pendu sa femme et son fils… il m'a regardé dans les yeux et a murmuré : "J'aurai ma vengeance, dans cette vie ou dans l'autre !" Ces mots ont été ses derniers. Des nuages noirs ont aussitôt assombri le ciel, et un vent violent s'est levé… J'ai alors donné l'ordre de partir.

Je me souviens très bien du sourire de Filibert quand je lui ai raconté tout ça. Il était gai comme un pinson. Il ne m'a même pas reproché de ne point avoir pillé le manoir. Il semblait évident qu'une seule chose l'intéressait : la mort de Macrinus.

Cependant, le bruit s'est vite répandu au mont de la Grue que l'on avait laissé un trésor à Casteldaccia et quelques gars projettent de retourner là-bas pour voir ce qu'il y a à trouver. Je me joindrai à eux. J'enterrerai les corps encore là-bas, dans le jardin. Leurs esprits connaîtront alors peut-être la paix. Peut-être effacerai-je aussi en partie mes péchés. Et peut-être alors pourrai-je enfin dormir sur mes deux oreilles.