Oribasius Giafranco Paolo Reuven

De Sorceleur Wiki
Aller à : navigation, rechercher
Oribasius Gianfranco Paolo Reuven
Identité
V.O.
Oribasius Gianfranco Paolo Reuven
Surnom(s)
Ori Reuven
Espèce
Humain
Décès
1275
Nationalité
Flag Redania.svg
Statut
Affiliation(s)
Services secrets rédaniens
Occupation(s)
Secrétaire personnel de Sigismund Dijkstra

Oribasius Giafranco Paolo Reuven, fût le secrétaire personnel de Sigismund Dijkstra, chef des Services Secrets de Redania pendant dix-neuf ans. Il est l'auteur d'un manuscrit intitulé « Le Peuple des Ombres, histoire des services secrets de Sa Majesté » que l'on dit perdu.

Apparence et caractère[modifier | modifier le wikicode]

Oribasius Gianfranco Paolo Reuven dans la saga[modifier | modifier le wikicode]

Dans Le Sang des Elfes[modifier | modifier le wikicode]

Dans Le Baptême du Feu[modifier | modifier le wikicode]

Dans La Dame du Lac[modifier | modifier le wikicode]

Oribasius Gianfranco Paolo Reuven après la saga[modifier | modifier le wikicode]

Après la fuite de Dijkstra, Oribasius Giafranco Paolo Reuven, maître en droit, passa six ans dans différentes prisons, interrogé sans relâche par des enquêteurs qui changeaient constamment, questionné sur des évènements et des affaires diverses et variées qui souvent n'avaient en apparences aucun sens. Au bout de six années, il fut libéré. Il était alors très malade.

Le scorbut lui avait fait perdre toutes ses dents, l’anémie, ses cheveux, un glaucome, la vue, l’asthme, son souffle. On lui avait brisé les doigts des deux mains pendant ses interrogatoires. Il vécut à peine six mois en liberté. Il mourut dans le refuge d’un temple, dans la misère et oublié de tous. Le manuscrit de son livre Les Hommes de l’ombre ou l’histoire des services secrets royaux disparut sans laisser de traces.

Oribasius Gianfranco Paolo Reuven dans The Witcher[modifier | modifier le wikicode]

Dans The Witcher[modifier | modifier le wikicode]

The Witcher 
Avertissement « spoiler » : Des détails majeurs suivent.
Cliquez ici pour visualiser.

Avertissement « spoiler » : Des détails majeurs suivent.

Cliquez ici pour visualiser.[modifier le wikicode]

Dans le jeu, vous pouvez rencontrer botte-noire, cireur de bottes, dans la ruelle voisine de la maison du détective dans le Quartier du Temple. Il semble être extrêmement bien renseigné pour un simple cireur de bottes. Si vous mentionnez ce fait, il cessera de vous parler. Le seul moyen de lui parler à nouveau est de quitter cet endroit et revenir plus tard.

Si par hasard vous avez déjà pris plusieurs verres avec Talar, vous avez probablement un livre qui vous semble inutile, « Le Peuple des Ombres, histoire des services secrets de Sa Majesté ». Si vous rencontrez Botte-noire une deuxième fois, vous remarquerez qu'il est maintenant possible de lui offrir un cadeau. Donnez-lui ce livre.

A ce point, il dit « Vous savez qui je suis... hum, je croyais que ce parchemin avait disparu pour de bon. », ce qui confirme qu'il est en fait Ori Reuven. Après une courte discussion, il vous donnera la Chevalière du prophète Lebioda, ce qui vous permettra de soulager les craintes de Grand-mère chez Shani.

Sous la plume de Sapkowski[modifier | modifier le wikicode]

Ori Reuven toussait, reniflait et se tortillait, replaçant constamment sa large toge. Celle-ci rappelait celle des professeurs, mais elle ne semblait pas avoir été reçue du sénat. Elle semblait plutôt avoir été trouvée sur un tas d’ordures.
Le Sang des Elfes, page(s) ?

Ori Reuven tressaillit et fit un pâté. Il était au service de Dijkstra depuis dix-neuf ans, mais il ne s’était toujours pas habitué à la façon de se mouvoir de son chef. Il apparaissait sans prévenir, comme surgi de nulle part, sans faire de bruit.
— Bonsoir, hum, hum, votre seign…
— Les Hommes de l’ombre. (En toute indiscrétion, Dijkstra lisait la page de titre du manuscrit qu’il avait pris sur la table.) Histoire des services secrets royaux, par Oribasius Gianfranco Paolo Reuven, maître… Ah ! Ori, Ori ! Toi, un vieux manant, et tu écris de telles bêtises…

La Dame du Lac, page(s) ?


Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]