Oribasius Giafranco Paolo Reuven

De Sorceleur Wiki
Aller à : navigation, rechercher
Oribasius Gianfranco Paolo Reuven
Identité
V.O.
Oribasius Gianfranco Paolo Reuven
Surnom(s)
Ori Reuven
Espèce
Humain
Décès
1275
Nationalité
Flag Redania.svg
Statut
Affiliation(s)
Service de renseignement redanien
Occupation(s)
Espion

Oribasius Giafranco Paolo Reuven était le secrétaire personnel de Sigismund Dijkstra, chef des Service de renseignement redanien.

Apparence et caractère[modifier | modifier le wikicode]

Oribasius Gianfranco Paolo Reuven dans la Saga[modifier | modifier le wikicode]

Dans Le Sang des Elfes[modifier | modifier le wikicode]

Dans Le Baptême du Feu[modifier | modifier le wikicode]

Dans La Dame du Lac[modifier | modifier le wikicode]

Après La Dame du Lac[modifier | modifier le wikicode]

Après la fuite de Dijkstra, les tueurs à gages ne tuèrent pas Ori Reuven comme leur ordre de mission n'en faisait pas la moindre mention. Oribasius Gianfranco Paolo Reuven, maître en droit, passa six années dans diverses prisons, interrogé sans relâche par des enquêteurs qui changeaient constamment, questionné sur des événements et des affaires diverses et variées qui souvent n’avaient en apparence aucun sens.[1]

Au bout de six années, il fut libéré. Il était alors très malade. Le scorbut lui avait fait perdre toutes ses dents, l’anémie, ses cheveux, un glaucome, la vue, l’asthme, son souffle. On lui avait brisé les doigts des deux mains pendant ses interrogatoires. Il vécut à peine six mois en liberté. Il mourut dans le refuge d’un temple. Dans la misère. Oublié de tous. Le manuscrit de son livre Les Hommes de l’ombre ou l’histoire des services secrets royaux disparut sans laisser de traces.[1]


Sous la plume de Sapkowski[modifier | modifier le wikicode]

Ori Reuven toussait, reniflait et se tortillait, replaçant constamment sa large toge. Celle-ci rappelait celle des professeurs, mais elle ne semblait pas avoir été reçue du sénat. Elle semblait plutôt avoir été trouvée sur un tas d’ordures.
Le Sang des Elfes, page(s) ?

Ori Reuven tressaillit et fit un pâté. Il était au service de Dijkstra depuis dix-neuf ans, mais il ne s’était toujours pas habitué à la façon de se mouvoir de son chef. Il apparaissait sans prévenir, comme surgi de nulle part, sans faire de bruit.
— Bonsoir, hum, hum, votre seign…
— Les Hommes de l’ombre. (En toute indiscrétion, Dijkstra lisait la page de titre du manuscrit qu’il avait pris sur la table.) Histoire des services secrets royaux, par Oribasius Gianfranco Paolo Reuven, maître… Ah ! Ori, Ori ! Toi, un vieux manant, et tu écris de telles bêtises…

La Dame du Lac, page(s) ?


Publications[modifier | modifier le wikicode]

Apparitions[modifier | modifier le wikicode]

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

Notes[modifier | modifier le wikicode]


Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. 1,0 et 1,1 La Dame du Lac, Chapitre 10.