Oxenfurt

De Sorceleur Wiki
Aller à : navigation, rechercher
Pas de nom

Ville construite sur les ruines d'une ancienne cité elfique

Oxenfurt est une ville de Redania. Le terrain universitaire était enceint de murailles elles-mêmes entourées d’une deuxième ceinture, large, bruyante, haletante, animée et tapageuse : celle du bourg. Le petit bourg coloré d’Oxenfurt, avec ses étroites ruelles et ses habitations de bois aux toits pointus. Oxenfurt, qui vivait à travers son Académie, ses étudiants, ses professeurs, ses savants, ses chercheurs et leurs invités, grâce à la science et au savoir, et à tout ce qui accompagne les processus de la recherche. En effet, à Oxenfurt, même les idées jetées au rebut et les théories inachevées se transformaient en exercices pratiques, en transactions et en bénéfices.[1]

Oxenfurt possède divers ateliers, des échoppes, des commerces et des boutiques dans lesquelles, grâce à l’Académie, étaient créées et vendues des dizaines de milliers d’articles et de merveilles introuvables dans les autres recoins du monde, où leur production était considérée comme impossible ou inutile. À proximité, il y avait des restaurants, des auberges, des échoppes, des cabanons, des comptoirs et des grils mobiles d’où s’échappaient d’alléchantes odeurs de mets raffinés, inconnus du reste du monde, et cuisinés exclusivement avec des garnitures et des épices du pays… Oxenfurt, le bourg des miracles, joyeux, pittoresque, animé et parfumé, que des gens futés et pleins d’initiative étaient parvenus à créer à partir de simples théories sans valeur inspirées de l’université. Oxenfurt, le bourg de toutes les distractions, des banquets perpétuels, des fêtes permanentes et des beuveries sans fin. De jour comme de nuit, les ruelles résonnaient de musique, de chants, du tintement des verres et du bruit sec des bocks, puisque, de toute évidence, rien ne donnait plus soif que l’assimilation des connaissances. Bien qu’un arrêté du recteur interdise aux étudiants et aux professeurs de boire et de festoyer avant la tombée de la nuit, à Oxenfurt, on buvait et on festoyait toute la journée, en continu, puisque, de toute évidence, si quelque chose pouvait accentuer encore plus la soif que l’assimilation des connaissances, c’était la prohibition totale ou partielle.[1]


Citadins[modifier | modifier le wikicode]

Repères[modifier | modifier le wikicode]

Sous la plume de Sapkowski[modifier | modifier le wikicode]

— Ils savaient qu’ils ne reviendraient plus. Cela s’est passé après leur second conflit avec les humains, il y a plus de deux cents ans de cela. Auparavant, lorsqu’ils se repliaient, ils laissaient leurs villes intactes. Les humains construisaient sur les fondations des elfes. C’est ainsi que furent créées Novigrad, Oxenfurt, Wyzima, Tretogor, Maribor, Cidaris. Et Cintra.
Le Sang des Elfes, page(s) ?


Dans « The Witcher 3: Wild Hunt »[modifier | modifier le wikicode]

Point de voyage rapide Poteaux de voyage rapide[modifier | modifier le wikicode]

Autres repères[modifier | modifier le wikicode]

Quêtes associées[modifier | modifier le wikicode]

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. 1,0 et 1,1 Le Sang des Elfes, Chapitre 5.