Paix de Cintra

De Sorceleur Wiki
Aller à : navigation, rechercher

Signée le 2 avril 1268, la Paix de Cintra établit les conditions du cessez-le-feu. Les négociations se déroulèrent à Cintra entre les Royaumes du Nord et l'Empire de Nilfgaard, mettant fin à la Seconde Guerre contre Nifgaard et inaugurant un nouvel ordre mondial. Bien que les négociations furent en apparence conduites par les monarques, le traité fut aussi le résultat du travail de la Loge des Magiciennes, usant de leurs pouvoirs de persuasion avec les différents dirigeants.

Négociateurs[modifier | modifier le wikicode]

Dispositions du traité[modifier | modifier le wikicode]

  • Dol Blathanna devint libre, une principauté autonome, jurant fidélité à Aedirn mais sans obligations.
  • Rapatriement des humains de Dol Blathanna, avec la restauration des droits de propriété et un partage équitable des ressources entre les humains et les elfes.
  • Les Commandants de la Scoia'tael furent jugés criminels de guerre et durent passer en jugement auprès des chefs du Nord afin qu'une exécution rapide ou une amnistie soit prononcée.
  • Kaedwen a été obligé de payer des dommages à Demawend pour le Haut-Aedirn.
  • Brugge, la Lyrie et Riv durent être libérés. L'empire du Nilfgaard dû rapatrier les nouveaux colons, poussés à aller s'installer dans les territoires nouvellement conquis.
  • La possession de Autre-Rive, Sodden et Angren fut confiée à la Temeria.
  • La question du trône de Cintra fut résolue : Emhyr épousa Cirilla de Cintra (en réalité son sosie) qui devint reine de Cintra et impératrice de Nilfgaard.
  • Les armées rédaniennes et témériennes durent se retirer de Hagge.

Résultat[modifier | modifier le wikicode]

  • Le traité affaiblit la position du Nilfgaard en tant que superpuissance, l'empire perdant la majorité de ses troupes et de ses commandants de l'armée. Mais le Nilfgaard a quand même consolidé son emprise sur toutes les terres au sud de la Iaruga.
  • Proportionnellement, le plus grand gain de territoire fut pour la Témérie.
  • Proportionnellement, la plus grande perte de territoire fut pour Aedirn.
  • Le sud de la Témérie, Maribor, Sodden, Brugge, Verden, la Lyrie et Aedirn étaient dévastées. L'ensemble des villes détruites, villages, châteaux, manufactures, mines et industries durent être reconstruites... avec des produits importés du Nilfgaard puisque les industries du Nord étaient détruites. Si la guerre militaire était perdue, le Nilfgaard comptait bien gagner la guerre économique qui allait suivre.
  • La Redanie et Kaedwen qui prirent part à la guerre, mais pour qui aucun combat ne prit place sur leur sol, ne reçurent rien.
  • Tous les elfes qui combattirent pour le Nilfgaard déposèrent les armes. Seuls les trente deux officiers de la brigade "Vrihedd", dont son commandant le Colonel Isengrim Faoiltiarna, furent officiellement arrêtés pour être jugés comme criminels de guerre.
  • Après le mariage de l'empereur avec la fausse Cirilla de Cintra, le Jarl de Skellige dut accepter qu'il n'y avait plus de vraies raisons de poursuivre le combat contre le Nilfgaard.
  • Kovir accepta la perte de profits de ses entreprises qui avaient fourni la Rédanie en matériel pour la guerre contre le Nilfgaard.