Hi Gamepedia users and contributors! Please complete this survey to help us learn how to better meet your needs in the future. We have one for editors and readers. This should only take about 7 minutes!

Prélude à la guerre : Aedirn

De Sorceleur Wiki
Aller à : navigation, rechercher
"Prélude à la guerre : Aedirn"
Tw2 screenshot olcan.jpg
Détails
Alliance
Iorveth
Chapitre(s)
Chapitre II
Lieu(x)
Champ de bataille
Source
Automatique
Récompense
550 XP

Guide[modifier | modifier le wikicode]

On commence ce chapitre sous les traits de Stennis, le prince héritier d'Aedirn, fils de Demavend. Quand on arrive à la table des négociations le roi de Kaedwen, Henselt, nous fait une proposition que nous refusons. Selon ce que l'on dit, soit nous l'affrontons en duel, soit une bataille s'engage. Un prêtre tente alors de s'interposer mais Henselt, dans sa colère, le tue contre une pierre qui s'avère empreinte de magie ; un sort se déclenche, une brume nous entoure alors et des spectres apparaissent. Quand on en a vaincu assez, deux draugir apparaissent et lorsque vous les tuez, ils laissent des ingrédients essentiels à la fabrication de l'armure du Parjure (mode ténèbres).

On reprend peu après le rôle de Geralt et nous devons sortir Saskia et Stennis de là. Nous sommes escortés d'une chouette qui n'est autre que Filippa Eilhart et qui nous protège de la brume. Cette protection est parfois interrompue par un autre type de spectres, ceux que l'on a pu croiser pendant les quêtes du premier acte dans l'asile et pour obtenir le coeur de Melitele. Ici, ils se contentent de bloquer le bouclier, vous pouvez vous en débarrasser très facilement. Inutile de vous fatiguer à affronter les draugir, ils disparaitront d'eux mêmes quand le bouclier sera restauré.

Arrivés à Vergen, on peut parler à Filippa et à Saskia qui réunit un conseil de guerre, ce qui démarre la quête du même nom : Le conseil de guerre. On peut se balader un moment et discuter avec l'ancien avant de se rendre au conseil.

Entrée de journal[modifier | modifier le wikicode]

Alors que les bonnes gens de Temeria étaient accaparées par les querelles de succession et le massacre des non-humains, le peuple aedirnien faisait plus ou moins de même, mettant d'ailleurs plus de cœur à la seconde activité. Après la mort de Demavend, les prétendants au trône poussèrent comme des champignons. Outre une maison noble des plus influentes, le premier mouvement de ce drôle de ballet mit en scène Stennis, le fils de Demavend, et Saskia, une rebelle à la tête d'une révolution paysanne. Tous deux arrivèrent en même temps à Vergen pour une même bonne raison : malgré leurs différends, tous deux voulaient repousser l'invasion d'Henselt. Cette histoire commence alors qu'ils se rendaient à des pourparlers avec le dirigeant kaedwenien.
Aedirn était affaibli, contrairement à Kaedwen. Après la mort de Demavend, la noblesse n'avait cure des émeutes paysannes qui déchiraient le royaume de l'intérieur. Les notables préféraient lécher les bottes d'Henselt et conclure un arrangement, quitte à sacrifier le Haut-Aedirn. Cependant, Saskia, la célèbre tueuse de dragons à la tête de l'armée paysanne, était fière et sanguine. À une époque où il était rare de trouver des défenseurs parmi les chevaliers, ce fut la seule à entamer des négociations avec Henselt. Et la seule à les rompre.
Si Stennis accepte le défi d'Henselt:
Stennis, qui cherchait à ce moment du soutien pour se faire couronner, ne voulut pas perdre la face devant une jeune femme. Il prit le gantelet d'Henselt, acceptant ainsi un duel qui mettrait fin à leur querelle territoriale tout en faisant l'économie d'une bataille.
Si Stennis refuse le défi d'Henselt, ou s'il le menace:
Poussée par la fierté et par l'ambition, la représentation aedirnienne provoqua un combat contre la légation kaedwenienne. Les historiens se plaisent à raconter cette histoire, car ce fut la première fois qu'un roi, un héritier et une prétendante potentielle, assistés par les représentants de deux maisons si prestigieuses, se tapaient dessus avec autant de ferveur au beau milieu de nulle part.
Un prêtre voulut interférer lors du duel mais Henselt le renvoya à son créateur. Le sang du saint homme se répandit sur le sol, réveillant l'horreur qui se terrait en dessous. Une étrange brume remonta. Le sang appelait le sang. Et les morts affamés surgirent du sol.
Geralt arriva à temps sur le champ de bataille maudit. Il se trouva au bon endroit, au bon moment. Saskia, accompagnée d'Iorveth et de notre héros, se défendit de toutes ses forces contre les assauts des spectres.
C'est dans ces circonstances que Geralt entra en scène. Après son long voyage, une telle brume était bien la dernière chose à laquelle il se serait attendu. Par chance, Philippa Eilhart mit Saskia en lieu sûr. La magicienne, qui s'était changée en chouette, guida les pas de Geralt à travers la brume mortifère.
Sans trop de problèmes, le groupe sortit de la brume.
Geralt vit alors Philippa Eilhart sous sa forme humaine et le groupe partit pour Vergen.