Pris dans les griffes de la folie

De Sorceleur Wiki
Aller à : navigation, rechercher

Pris dans les griffes de la folie est une quête du Chapitre I dans The Witcher 2: Assassins of Kings.

Guide[modifier | modifier le wikicode]

Lancez cette quête en parlant à Cédric et en lui demandant du travail. Il vous parlera alors de deux hommes disparus, partis explorer la Maison enfoncée, qui se révélera être la ruine d'un ancien hôpital psychiatrique.

Vous trouverez le premier disparu, Rupert Brandhuber, entouré de quelques Nekkers au milieu des ruines. Faites un peu de ménages et suivez le marqueur de quête, qui vous mène à des escaliers descendants sous terre.

Explorez les ruines jusqu'à arriver à une pièce plus grande, avec une trappe de bois en son centre, et où un coffre attend votre venue. Une fois votre curiosité satisfaite, deux Spectres apparaîtront pour vous attaquer. Une fois morts, continuez votre chemin à travers les ruines remplies de fantômes, pour la plupart non hostile, en suivant le fantôme de guerrier.

Vous rencontrerez le second disparu, Gridley, qui a besoin de médicaments pour se calmer un peu. Les pilules sont dans la pièce juste à droite avant le mur de feu, gardées par deux Spectres. Après lui avoir donné les médicaments, il vous expliquera ce qui s'est passé ici par le passé, et pourquoi le fantôme de guerrier hante ces lieux.

Laissez-le remonter à la surface et allez parler au fantôme, qui réclame vengeance.

Vous avez le choix entre :

  • Vous rallier à la cause du fantôme et lui amener les deux disparus, qui vous attendent à la sortie des ruines, en leur faisant croire que vous avez tué le fantôme. Le guerrier les tuera par le feu, et vous pourrez ramasser le schéma pour l'épée de sorceleur robuste en argent sur le cadavre de Gridley.
  • Essayer de berner le fantôme, qui vous demande les cœurs et yeux des deux hommes. Vous pouvez lui apporter des restes de Nekker à la place (cœurs et yeux), ou encore des Cœur et yeux de boeuf.


Les détails terminent ici.

Entrée de journal[modifier | modifier le wikicode]

Vous aimez les histoires de fantômes ? J'en connais des myriades. Les fantômes apparurent pour la première fois à Flotsam dans une maison enfoncée dans les profondeurs de la forêt... Mais prenons les choses dans l'ordre... Tout commença quand Geralt discuta avec Cédric. L'elfe lui parla de deux hommes qui étaient partis pour un manoir en ruines, un endroit où on gardait jadis les malades mentaux, et qui n'en étaient jamais revenus. Le sorceleur, intrigué, décida d'aller voir ce qu'il était advenu d'eux.
Non loin des ruines, Geralt trouva le premier voyageur. Rupert sanglotait près d'un arbre, visiblement à la recherche de quelque chose. Dès qu'il vit le sorceleur, il le supplia d'aider son ami Gridley, qui avait disparu dans les ruines. Geralt entendit le hurlement des nekkers et comprit que ce n'était pas une plaisanterie. Il saisit son épée..
Après s'être introduit dans le sous-sol de l'hôpital, Geralt fut témoin de phénomènes plus surnaturels encore qu'à l'accoutumée. Il vit un fantôme lui transmettre une vision. Des flammes s'élevèrent autour d'eux et le fantôme, en bon spectre, traversa le mur. Geralt reprit ses esprits et le rejoignit, sans traverser le mur, lui.
Le coffre contenait les notes de médecins. Celles-ci révélaient que le personnel médical avait mené des expériences sur les malades mentaux. Plus loin, Geralt apprit qu'un groupe de soldats avait fait interner un prisonnier nilfgaardien. Les soldats avaient tenté de l'interroger, mais les notes ne mentionnaient pas quel avait été le dénouement de l'histoire. Geralt se mit à fouiller le manoir à la recherche d'une piste pouvant mener à Gridley.
Les fantômes, comme les vivants, savent tendre des pièges. Geralt suivit le fantôme et fut attaqué par une horde de spectres affamés. Alors qu'il sortait sa lame de son fourreau, il repéra un coffre contre le mur.
Geralt trouva enfin Gridley. Le malheureux essayait de garder des spectres imaginaires à distance. Il délirait à propos d'une fille morte dans un incendie, de sorte que Geralt dut aller chercher des calmants.
Il trouva un flacon de médicaments qu'il rapporta à Gridley.
Calmé par cette médication, Gridley parla des événements passés. Rupert et lui avaient été affectés là des années plus tôt. Ils avaient assassiné le prêtre qui s'occupait des malades et avaient torturé un prisonnier nilfgaardien dans l'espoir de connaître l'endroit où se trouvait un fabuleux trésor. Pendant l'incendie, dont ils étaient probablement responsables, ils enlevèrent les patientes les plus séduisantes. En écoutant cette histoire, Geralt comprit que l'endroit était maudit et que le fantôme damné du Nilfgaardien était la clef du problème.
L'âme perdue ne désirait qu'une chose : la mort de ses anciens oppresseurs. Il sentait encore leurs regards au-dessus de son épaule, et seule leur mort pouvait l'apaiser. Il voulait leur brûler les yeux et le coeur. Geralt retourna chercher Gridley et le ramena à la surface, auprès de Rupert.
Si Geralt donne Rupert et Gridley au fantôme :
Le sorceleur savait déjà comment il lèverait la malédiction. Il tendit alors un piège à Rupert et à Gridley en leur faisant accroire que le spectre n'était plus.
Si Geralt essaie de duper le fantôme :
Geralt décida de lever la malédiction, sans pour autant livrer Rupert et Gridley au spectre. Il choisit de duper le fantôme en lui apportant des yeux et des coeurs d'animaux ou de monstres. Pour cela, il se rendit chez le boucher de Flotsam. En chemin, il se dit que les nekkers feraient aussi de bons donneurs d'organes.
Si Geralt se sert du coeur et les yeux d'un nekker pour duper le fantôme :
Au lieu de tuer Gridley et Rupert, notre héros décida de chasser quelques nekkers. Dépeçant les monstres, il en extirpa le coeur et les yeux. Un oeil non averti ne verra pas la différence entre des organes humains et ceux d'un nekker. Ses trophées en main, le sorceleur revint auprès du spectre du Nilfgaardien.
Si Geralt achète des yeux et des coeurs de porcs pour duper le fantôme :
Des yeux et des coeurs de porcs, achetés chez le boucher, feraient tout aussi bien l'affaire, encore qu'un oeil averti ne se laisserait pas duper et qu'il ferait la différence entre des organes humains et des organes porcins. Le sorceleur les apporta au fantôme affamé.
Aveuglé par sa soif de vengeance, le fantôme n'y vit que du feu. Il leva la malédiction de ses oppresseurs, mais une fois la duperie dévoilée, il fut pris de rage et attaqua Geralt. Combat inégal cependant : en un rien de temps, le sorceleur lui régla son compte.
Si Geralt ramène Rupert et Gridley à Loredo:
À l'issue du combat, Geralt en avait assez de l'hôpital hanté. Il voulait en finir au plus vite, et il décida de retrouver Gridley et Rupert.
La malédiction était levée et le fantôme oublié, mais justice n'avait pas encore été faite. Le sorceleur décida de livrer Rupert et Gridley aux autorités de Flotsam. Bon gré mal gré, ils suivirent le sorceleur jusqu'au manoir de Loredo. Les soldats gardant la porte se gaussèrent du sorceleur et de ses principes de justice, jusqu'à ce que Marietta Loredo jetât un coup d'oeil dehors. Elle fit entrer les criminels, et personne n'osa s'y opposer. L'histoire de l'hôpital hanté prit ainsi fin de façon mystérieuse.

Galerie[modifier | modifier le wikicode]