Hello there! We are conducting a survey to better understand the user experience in making a first edit. If you have ever made an edit on Gamepedia, please fill out the survey. Thank you!

Rapport du camerlingue n° 17/1271 concernant le sauvetage d'un chevalier errant en détresse

De Sorceleur Wiki
Aller à : navigation, rechercher
Rapport du camerlingue n° 17/1271 concernant le sauvetage d'un chevalier errant en détresse
Tw3 scroll2.png
Lire pour en savoir plus.
Détails
Inventaire/
emplacement
Livres
Catégorie
Objet ordinaire
Type
Autre
Source
Camerlingue ducal on shelf.
Prix de base
couronnes
Prix de vente
couronnes
Poids
0 poids

Quête associée[modifier | modifier le wikicode]

Entrée de journal[modifier | modifier le wikicode]

Rapport n° 25/g/07/ul/1271 sur les activités des chevaliers errants dans le duché de Toussaint

Selon le décret n° EK/13/w/z du ministre Tremblay, chaque chevalier errant présent à l'intérieur des frontières du duché de Toussaint a l'obligation d'apporter son aide immédiate et inconditionnelle à tout compagnon en détresse. Conformément audit décret, chaque chevalier apportant ainsi son secours sera récompensé comme suit : une rémunération de type "Héron" (aide apportée dans un combat contre un adversaire humain) ou de type "Grue" (aide apportée dans un combat contre plusieurs adversaires humains ou un adversaire non-humain) sera versée aux frais du chevalier bénéficiant de l'aide sous un mois.
Une rémunération de type "Grue", telle que mentionnée ci-dessus, a été versée au sorceleur Geralt de Riv pour avoir prêté main-forte à sire X (le serment de chevalier garantit un certain respect de la vie privée). Sire X traversait les ruines près du château du mont de la Grue (dans les Champs-Éplorés) dans un but qui restera secret (toujours pour préserver son anonymat) quand il fut attaqué par des membres de l'organisation criminelle dirigée par Filibert von Wittan, dit Quatre-doigts. Le groupe a été dispersé et ses membres éliminés, conformément à l'ordre de Son Illustre Majesté daté du 24 mars 1264, concernant la protection des régions frontalières.
La rémunération standard pour l'accomplissement d'une telle tâche a été réduite de 15 % pour tenir compte de la taxe sur l'aide apportée en étant sous l'influence de substances toxiques et du règlement immédiat en espèces.