Sabrina Glevissig

De Sorceleur Wiki
Aller à : navigation, rechercher
Sabrina Glevissig
Identité
V.O.
Sabrina Glevissig
Surnom(s)
La fille légitime de la sauvagerie kaedwenienne
Espèce
Humaine
Nationalité
Flag Kaedwen.svg
Apparence
Cheveux
Noir
Statut
Titre(s)
Conseillère de Henselt d’Ard Carraigh
Affiliation(s)
Loge des Magiciennes
Profession(s)/
occupation(s)
Magicienne
Parenté
Jade Glevissig (?)

Sabrina Glevissig d’Ard Carraigh est une magicienne et l'une des conseillères de Henselt d’Ard Carraigh.

Apparence et caractère[modifier | modifier le wikicode]

Sabrina Glevissig avait les cheveux noirs, un nez un tantinet trop long et ses yeux de rapace rappelaient les portraits classiques des magiciennes.[1]

Sabrina Glevissig dans la saga[modifier | modifier le wikicode]

Dans Le Temps du Mépris[modifier | modifier le wikicode]

Dans Le Baptême du Feu[modifier | modifier le wikicode]

Dans La Dame du Lac[modifier | modifier le wikicode]

Sabrina Glevissig dans The Witcher[modifier | modifier le wikicode]

Dans « Le prix de la neutralité »[modifier | modifier le wikicode]

The Witcher 
Avertissement « spoiler » : Des détails majeurs suivent.
Cliquez ici pour visualiser.

Avertissement « spoiler » : Des détails majeurs suivent.

Cliquez ici pour visualiser.[modifier le wikicode]

Sabrina apparaît dans la première extension du jeu The Witcher, disponible dans la Enhanced Edition.

Installée dans les alentours du château de Kaer Morhen, "Le prix de la neutralité" voit Geralt revenir à la base des Sorceleur pour l'hiver. En passant près d'un petit camp proche de la forteresse, Geralt rencontre un homme et Sabrina Glevissig qui cherchent une jeune femme séjournant au château, Deidre Ademeyn .

Dite atteinte par la Malédiction du soleil noir dont une prophétie annonce qu'elle ruinera le monde, Deidre Ademeyn est l'enfant surprise d'Eskel et la sœur du noble qui veut s'assurer qu'elle ne pourra avoir la couronne. Sabrina veut la tuer afin d'examiner son corps et découvrir la vérité à propos de la Malédiction du Soleil Noir. En tant que Sorceleur, Geralt doit choisir quel sera son camp.

Sabrina réside dans une tente vraiment luxueuse dans le camp de l’autre côté du gué. Elle utilise une illusion particulièrement impressionnante pour faire apparaître un décor intérieur proche de ses goûts. Ce décor inclut une illusion, un jeune homme, vraisemblablement afin de l'aider à passer le temps pour qu'elle se sente moins seule avant qu'on lui livre Deidre. Elle profite également de son temps pour vendre différents objets.

Sabrina achète et vend :

Elle achète des fourrures de loups, des peaux de basilic, des livres et plusieurs ingrédients pour les élixirs .

Quêtes associées

Entrée du Journal

Sabrina Glevissig est l'une des plus puissantes et influentes magiciennes des Royaumes du Nord. Elle vit à Ard Carraigh, la capitale de Kaedwen, jouant le rôle de conseiller auprès du Roi Henselt. La magicienne, qui est parfois irrévérencieuse et rapide à juger, est à juste titre appelée "la fille légitime de la sauvagerie kaedwenienne". Elle souligne souvent son côté prédatrice et sa beauté en portant des tenues provocantes.
Sabrina arrive à Kaer Morhen pendant qu'elle poursuit Deidre Ademeyn. Elle suspecte la fille d'être une mutante affectée par la Malédiction du Soleil Noir, qui fait d'elle un monstre, une menace sérieuse pour la race humaine. Pour prouver cette affirmation, la magicienne doit capturer Deidre et la soumettre à des tests détaillés.
Sabrina peut être trouvée profitant du confort de sa tente au camp. Aussi splendide soit-elle de l'extérieur, même pour une tente, ce n'est rien en comparaison au luxueux décor intérieur qu'elle a su dresser grâce à une illusion élaborée, complétée par un (innocent ?) jeune compagnon homme.

Dans « The Witcher 2: Assassins of Kings »[modifier | modifier le wikicode]

The Witcher 2 
Avertissement « spoiler » : Des détails majeurs suivent.
Cliquez ici pour visualiser.

Avertissement « spoiler » : Des détails majeurs suivent.

Cliquez ici pour visualiser.[modifier le wikicode]

Sabrina Glevissig est un personnage secondaire de The Witcher 2 : Assassins of Kings.

Quêtes Associées

Entrée du Journal

La magicienne Sabrina Glevissig vivait à Ard Carraigh, la capitale de Kaedwen, et a été la conseillère du Roi Henselt. Le lecteur, cependant, ne doit pas être trompé par ce terme –cette fille légitime de la sauvagerie kaedwenienne était connue pour sa détermination et son tempérament. Les rumeurs qui disaient qu'elle interrompait à de nombreuses occasion le Roi n'était pas exagérée, tapant du poing sur la table et criant qu'il devait se taire et écouter - et le Roi se taisait et écoutait. La nature prédatrice de Sabrina Glevissig n'avait d'égale que sa beauté prédatrice, qu'elle soulignait à travers des tenues vestimentaires appropriées. Ajouté à cela la puissance qu'elle commandait en tant que magicienne, et il devenait clair qu'elle assurait sa position forte, non seulement à Kaedwen, mais aussi au-delà de ses frontières.
Mais cette importance ne pouvait la protéger de la colère du Roi et quand elle échoua auprès d'Henselt une fois de trop, la magicienne finit sur le bûcher, là où sa vie prit fin.
Si Geralt choisit la voie de Roche à la fin du chapitre I :
Sabrina jeta une malédiction sur le monarque et le champ de bataille lors de son dernier souffle. Plusieurs années plus tard, nous ressentons les effets de sa malédiction.
Sabrina est devenue un martyr aux yeux de nombreux soldats, qui cherchent à atteindre une plus grande estime d'eux-même dans la mort de celle qu'ils aimaient.
Il coûta à Geralt beaucoup de sueur, mais il trouva finalement une solution au problème. L'esprit de Sabrina trouva finalement du réconfort et la malédiction jetée sur Henselt fut levée.

Sous la plume de Sapkowski[modifier | modifier le wikicode]

— Yennefer ! (Une magicienne aux cheveux noirs qui passait près d’eux libéra son bras de dessous le coude de l’homme qui l’accompagnait, puis elle s’approcha.) Tu es donc venue, finalement ? Ah, c’est merveilleux ! Ça fait des siècles que je ne t’ai pas vue !
— Sabrina ! (Yennefer se réjouit tellement sincèrement que tous, hormis Geralt, auraient pu s’y tromper.) Ma chère ! Comme je suis contente ! Les magiciennes s’étreignirent avec circonspection. Elles se firent la bise – plus précisément, chacune effleura l’oreille ainsi que la boucle d’oreille de l’autre, ornée pareillement de brillants et de pierres d’onyx. Les boucles d’oreille des deux magiciennes – semblables à des grappes de raisin miniatures – étaient identiques ; un vent de haine furieuse se propagea aussitôt dans la salle.
— Geralt, tu permets, voici ma camarade d’école, Sabrina Glevissig, d’Ard Carraigh.

Le Temps du Mépris, page(s) ?

— Oui, nous avons discuté, riposta Yennefer. Tu as vu ce qu’elle a sur elle ? Il faut n’avoir aucun goût ni aucune pudeur pour… Bon sang de bonsoir ! Elle est plus vieille que moi de… Peu importe. Si encore elle avait quelque chose à montrer ! Sale morue !
Le Temps du Mépris, page(s) ?

Le sorceleur hocha la tête, ravalant sa salive. La blouse de Sabrina Glevissig était en mousseline noire et dévoilait absolument tous ses charmes, qui avaient de quoi attirer le regard ! Conformément à la dernière mode, sa jupe couleur carmin, froncée par une ceinture en argent fermée par une grande boucle en forme de rose, était fendue sur le côté. Bien que la mode enjoigne de porter les jupes fendues jusqu’à la moitié de la cuisse, celle de Sabrina était fendue jusqu’à la moitié de la hanche.
Le Temps du Mépris, page(s) ?

Trois sphères de lumière apparurent et se mirent à grossir et à planer au-dessus de trois chaises encore inoccupées ; à l’intérieur de ces sphères se dessinèrent les contours de silhouettes. La première à apparaître fut Sabrina Glevissig, vêtue d’une robe turquoise au décolleté provocant, dont le grand col cheminée ajouré mettait magnifiquement en valeur ses cheveux frisés pris dans un diadème de brillants.
Le Baptême du Feu, page(s) ?

Sabrina Glevissig, en revanche, avait choisi une parure complète – collier, boucles d’oreilles et bagues – en onyx, sa pierre préférée, assortie à la couleur de ses yeux et à sa tenue.
La Dame du Lac, page(s) ?


Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. Le Temps du Mépris, Chapitre 3