Sirène

De Sorceleur Wiki
Aller à : navigation, rechercher
{{{caption}}}
Sirène
Détails
V.O.
Syrena
Langue(s)
Hen llinge, Langue commune

Les Sirènes aussi appelés Havfrue par les habitants des îles Skellige sont une espèce marine qui prennent généralement la forme du corps d'une femme avec une queue de poisson.

Sirènes connues[modifier | modifier le wikicode]

Sous la plume de Sapkowski[modifier | modifier le wikicode]

La jeune sirène émergea de l’eau jusqu’à la taille en éclaboussant violemment la surface de l’eau avec ses mains. Geralt se convainquit qu’elle arborait de très beaux seins – parfaits, même. Seule leur couleur gâchait le spectacle : les tétons étaient vert pâle et l’aréole les enveloppant plus claire encore. Se laissant habilement porter par les vagues qui la soulevaient, la jeune sirène s’étira avec charme en secouant ses cheveux mouillés vert céladon et se mit à chanter mélodieusement.
L'Épée de la Providence, page(s) ?

La sirène brassa l’eau et s’immergea d’un mouvement brusque de la queue. La mer écuma sous l’effet de sa nageoire étroite rappelant celle d’un rouget barbet.
L'Épée de la Providence, page(s) ?

— Je ne vous le conseille pas, intervint Geralt d’une voix mesurée. Elle n’est pas seule. Sous l’eau, il y en a beaucoup plus, et les profondeurs peuvent dissimuler un kraken.
Le capitaine trembla et pâlit en se prenant le postérieur à deux mains d’une façon ridicule.
— Un kra… un kraken ?
— Un kraken, confirma le sorceleur. Je ne vous conseille pas de vous laisser tenter par ce type de plaisanterie avec vos filets. Il suffirait qu’elle crie pour qu’il ne reste de cette coque de noix que des planches dérivantes et que nous nous noyions comme de vulgaires chatons.

L'Épée de la Providence, page(s) ?

— Et s’il y a une part de vérité dans les rumeurs que rapportait Agloval ? Tu sais bien que les sirènes ne sont pas toujours amicales. Il y a eu des cas…
— Je ne peux pas le croire…
— Les sorcières des mers, continua Petit-Œil en se concentrant. Les néréides, les tritons, les nymphes des mers. Qui sait de quoi elles sont capables.

L'Épée de la Providence, page(s) ?

Le sorceleur ne fut pas moins étonné que la sirène bien qu’il eût pu se douter que la jeune fille, plus éduquée que lui, connaissait le Vieux Parler, la langue des elfes que les sirènes, les sorcières de mer et les néréides utilisaient en la modulant. Il s’aperçut également que la complexité des mélodies si difficiles pour lui ne représentait pas pour Petit-Œil de difficulté majeure.
L'Épée de la Providence, page(s) ?

—La fille aux cheveux noirs, poursuivit l’Îlienne, s’est mise à tousser, à recracher de l’eau de mer et à s’ébrouer dans le filet, et Gudrun, qui est nerveuse, car elle a des espérances, de hurler: « Un kelpie! Un kelpie! Une havfrue!» Pourtant, n’importe quel idiot pouvait voir que ce n’était pas un kelpie, parce qu’un kelpie aurait déjà arraché le filet depuis longtemps! Une telle monstresse ne se serait jamais laissé embarquer sur une barcasse! Et ce n’était pas une havfrue non plus, vu qu’elle n’avait pas une queue de poisson, or une sirène des mers en a toujours une! Et puis, elle était tombée du ciel. A-t-on jamais vu un kelpie ou une havfrue voler dans les cieux?
La Tour de l'Hirondelle, page(s) ?


Sirène dans The Witcher[modifier | modifier le wikicode]

Dans The Witcher 3: Wild Hunt[modifier | modifier le wikicode]

Entrée de Journal[modifier | modifier le wikicode]

Une fois en mer, si tu entends une douce voix de femme portée par le vent, change de cap immédiatement. Immédiatement, tu comprends ? Même si tu dois faire voile sur une tempête, change de cap.
– Arike d'Hindarsfjall, conseil donné à son fils avant son premier voyage en mer

Tel un chasseur se servant d'un appeau pour attirer sa proie, la sirène et la lamie utilisent leur corps pour piéger leurs malheureuses victimes. Elles peuvent toutes deux se métamorphoser en magnifiques jeunes femmes dotées d'une queue de poisson argentée à la place des jambes. Un marin assez naïf pour les approcher ne tarde cependant pas à découvrir leur vraie nature : leur bouche pulpeuse devient une mâchoire garnie de crocs pointus, tandis que leur douce étreinte se transforme en un mortel étau.
D'après la légende, sirènes et lamies étaient autrefois bienveillantes envers les hommes et s'accouplaient même parfois avec certains marins. Aujourd'hui cependant, leur animosité ne fait aucun doute et il est plus prudent de les attaquer à vue.

Les sirènes et les lamies (leurs dangereuses cousines) chassent en bancs et sont capables de se déplacer sans effort dans l'eau comme dans les airs.

Elles sont cependant sans défense au sol, c'est pourquoi il est recommandé de viser en priorité leurs ailes membraneuses afin de les contraindre à se poser. Elles sont par ailleurs sensibles au signe d'Igni. Attention cependant, car une sirène menacée peut pousser un cri strident qui étourdit ses adversaires, les laissant à la merci de ses sœurs.

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

Notes[modifier | modifier le wikicode]


Références[modifier | modifier le wikicode]